Liens commerciaux
Derniers sujets
» Syska SHETLAND
par Huriel Aujourd'hui à 17:38

» Acquisition (ou reve) d'un bobox
par Jackson Aujourd'hui à 17:37

» Petite nouvelle :)
par Jackson Aujourd'hui à 17:33

» Nouveau venu
par Huriel Aujourd'hui à 17:33

» Un nouveau venu
par Jackson Aujourd'hui à 17:32

» nouvelle venue
par Huriel Aujourd'hui à 17:31

» Styx et sa shet
par Jackson Aujourd'hui à 17:29

» Jolan berger d'anatolie
par Jackson Aujourd'hui à 17:18

» Louzou, Teckel poils longs et Moka, Berger belge tervueren
par Jackson Aujourd'hui à 17:14

» SOS chien dont le maître est hospitalisé
par Geene Aujourd'hui à 17:11

» Ma meute, baignade, balade ...
par Savana&edjy Aujourd'hui à 14:32

» Trafic de chiens, et animaux de rente
par suerte Aujourd'hui à 14:25

Statistiques
Nous avons 25176 membres enregistrés
L'utilisateur enregistré le plus récent est Antho98

Nos membres ont posté un total de 1406064 messages dans 56979 sujets



Les posteurs les plus actifs de la semaine
Jackson
 
Geene
 
Savana&edjy
 
Thomas77100
 
Surfandko
 
ELITEMICHEL
 
Huriel
 
suerte
 
MyriamG
 
Styx
 

Publicités

Le regard du chien qui sent…

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le regard du chien qui sent…

Message  novolaf le Ven 26 Oct 2012, 21:37

... ou à propos du don d’ubiquité (mener conjointement plusieurs activités), soi-disant absent chez le chien…


J’aime à observer ma chienne et particulièrement son attitude lorsque truffe au sol elle décortique une odeur.
Son regard, loin d’être désactivé, guette ses alentours et son ouïe mes directives. Autrement dit son exploration olfactive est totalement dissociée de son observation visuelle et de son attention auditive.
Toujours est-il que ces trois sens mènent simultanément trois activités indépendantes les unes des autres (sans doute parce qu'originellement il fallait chasser et se méfier à la fois)...
Et les vôtres, que font-ils quand ils sentent ?
Avez-vous des exemples d’ubiquités ?
Perrotdog

On a dit de G.W. Bush qu'il ne pouvait pas à la fois marcher et mâcher son chewing-gum...
Mon chien le peut (lui!). Non seulement le chien peut surveiller les alentours et manger en même temps, mais son accuité visuelle, la vitesse à laquelle son cerveau analyse et traite les images est bien supérieure à la nôtre. Je crois qu'elle est de 24 images par secondes (comme au cinéma) pour l'homme et bien plus pour le chien. C'est grâce à cela par exemple qu'ils réalisent quelques exercices impressionnant de récupération de la balle au vol par exemple (alors qu'elle vient à peine de quitter le pied du maitre).
Un organe autre que le nez, l'organe de jacobson ou organe voméronasal, est aussi important dasn le traitement des informations olfactives, en particulier les phéromones.
on voit parfois le chien flairer la gueule ouverte (l'action s'appelle le flehmen), il recueille en fait des molécules sur cette partie de la voute du palais.
parait-il que chez l'homme cet organe et ce qui va avec dasn le cerveau existe encore mais aucune preuve de son éventuel fonctionnement et de ce que nous percevons et comment nous adaptons notre comportement à partir de ça.
l'organe voméronasal serait aussi impliqué daans les capacités sensorielles encore inexpliquées de certains chiens. Patrick Pageat parle d'un éventuel recueil d'informations infrarouges (comme les serpents)... Rien n'est prouvé, mais c'est quand même Pageat qui le supute...
Cavecanem




« Certaines phéromones ne seraient détectables que par des cellules gustatives… » Pageat.
Mais alors qu’est-ce qui pousserait le chien à les rechercher ? Les découvrirait-il au hasard d’explorations buccales ?
Quelqu’un peut-il éclairer ma lanterne ?
Perrotdog


Les phéromones déposées lors d'un marquage (contrairemant à celles diffusées dans l'air)ont un support organique qui lui peut être repéré par l'odorat du chien (urine, salive, crottes...)
Et ne peut on pas dire que les marques de grattage des postérieurs sont le signe visuel qu'il va pouvoir y recueillir des messages olfactifs (des glandes interdigitales dans ce cas là)
Cave canem

J’imagine Vincent, que par marques de grattage des postérieurs tu n’entends tout de même pas traces visuelles !!!
Si ?
Perrotdog

Les traces de griffes, la terre labourée par le grattage des postérieurs, sont le résultat d'un marquage (griffes + glandes interdigitales).
On peut imaginer que lorsque le chien repère ces marques (grace à la vue), il s'y rend pour flairer les phéromones déposées.
On peut se demander si ce type de marquage (visuel et olfactif à la fois) se suffit en tant que marquage visuel, ou si au contraire, "l'indice" visuel n'est là que pour attirer le chien qui n'aurait pas été conduit sur le lieu juste par son odorat (vent contraire, phéromones presque totalement évaporées...)
Cavecanem

C’est bien ce que j’avais cru comprendre, mais cette hypothèse m’a paru si osée…
J’ai du mal à croire qu’une trace de labourage de coussinets (donc un message canin) soit reconnue visuellement comme telle. Elle ne me paraît pas suffisamment se distinguer des traces anodines diverses et hasardeusement créées et sauf à penser que le chien va explorer tous les « dessins » d’un sol…
Décidément, ce topic et celui « il voit avec son nez » s’enchevêtrent tout à fait et n’auraient du faire qu’un…
Perrotdog

C'est vrai que ça peut paraitre osé comme hypothèse, mais on peut observer cela chez les cervidés au moment le la mue des bois, chez les ours en période de reproduction, etc. Pour ces espèces, il est communément admis que le marquage visuel est là pour signaler un marquage olfactif.
Je crois que j'avais lu ça pour le chien, chez J.Dehasse ou Evelyne Teroni (le chien un loup civilisé)Voilà un de ses articles sur le sujet:
http://www.vip-for-animals.ch/conseils/teroni/insolite.htm
Les conclusions (peut être un peu optimistes) tirées de ces observations de communication différée, ont du laisser trace dans ma tête au cours d'une lecture. Je ne me serais pas moi laissé allé à l'énoncer, même si je l'ai peut être pensé!
Cavecanem

Merci pour ce lien où la prudence est de mise.
Je suis souvent embarrassé quand on m’interroge sur ce qui motive le chien qui creuse des trous dans le jardin lorsque la saison n’est pas à la recherche d’une certaine fraîcheur, lorsqu’il n’y a rien à enterrer, lorsque l’hypothèse du chien qui mime le maître jardinant est écarté etc.
Souvent ces trous sont sur des lieux de passages, d’où les plaintes des maîtres. Je vais pouvoir leur proposer une autre explication : un marquage visuel hypertrophié…
Perrotdog

Pour en revenir à l’osée hypothèse, je dirais que voir des chiens se diriger franchement vers un arbre isolé ou un réverbère parce que ces supports sont associés aux marquages, ou encore, voir des chiens se hâter de traverser une route (au support peu pratique à y « accrocher » des molécules odorantes) pour gagner une zone herbeuse, elle, favorable, est fréquemment observable.
Bref, autant ces gros repères (arbres, zones herbeuses etc.) semblent indiquer visuellement où aller communiquer olfactivement, autant les micro traces associées à certaines techniques de marquages (notamment podaux) ne me paraissent qu’une conséquence sans conséquences… de ces techniques.

Perrotdog (novolaf)


novolaf
Nouveau membre
Nouveau membre

Masculin Sagittaire
Messages postés : 8
Date d'inscription : 25/10/2012
Age : 56
Localisation : provence
Sport canin ou activité : éducation, dressage, comportementalisme


http://www.comportementaliste-educateur-canin.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le regard du chien qui sent…

Message  christophe20 le Ven 26 Oct 2012, 21:55

Aussi intéressant. Il est clair que les capacités sensorielles et cognitives de nos chiens sont mal connues.
L'organe de jacobson des reptiles n'est pas vraiment le même que la glande voremonasal, il me semble même si l'utilite se rejoint.
D'autre part, je ne savais pas que nous avions en encore cet organe. Curieux d'en lire plus sur ce sujet.

christophe20
Membre
Membre

Masculin Vierge
Messages postés : 10486
Date d'inscription : 04/02/2011
Age : 45
Localisation : Corse
Mon chien : Berger Hollandais
Sport canin ou activité : Ring, ballades, moniteur éducation ....


http://meutedechien.chiens-de-france.com/

Revenir en haut Aller en bas

« il voit avec son nez »

Message  izak le Dim 28 Oct 2012, 15:29

Tu as exactement raison en citant cela, les chiens ont la faculté d'analyser les odeurs sous leurs formes géométriques. Quand je donne des cours sur le sujet je prends l'exemple suivant: "imaginez que vous posez sur votre langue un petit bonbon, un grain de poivre et une cacahuète » c’est exactement ce qui ce passe chez le chien quand les odeurs (molécules) sont captés dans le mucus qui recouvre les cavités nasales. C’est vraiment une particularité des animaux « la capacité à numériser en 3D » les odeurs. Le plus difficile à imaginer pour l’homme est que les animaux et notamment le chien a une sensibilité de 1-1000 molécules/cm3 et une sélectivité qui permet de repérer chaque variation structurale. Pour nous cela reviendrait à évoluer dans un nuage de poussière d’odeur mais pour le chien c’est son quotidien il se repère naturellement dans cet environnement. Il se sert beaucoup plus de son nez que de sa vue lorsqu’il semble se diriger vers des traces de grattage…

Je mettrais bientôt un article complet sur ce sujet sur mon blog

Jérôme

http://


Dernière édition par chris53 le Dim 28 Oct 2012, 16:11, édité 1 fois (Raison : lien non conforme au reglement (avoir atteint les 100 messages))

izak
Membre
Membre

Masculin Cancer
Messages postés : 13
Date d'inscription : 09/12/2008
Age : 39

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum