Liens commerciaux
Statistiques
Nous avons 25961 membres enregistrés
L'utilisateur enregistré le plus récent est MULUAD

Nos membres ont posté un total de 1435227 messages dans 58183 sujets



Les posteurs les plus actifs de la semaine
Enitit
 
leturlupin
 
suerte
 
mieb81
 
Xybez
 
Annick841
 
MyriamG
 
Savana&edjy
 
Lyfkic
 
Stéphen
 

Publicités

Maltraitance - Il laisse mourir son chien pour manque de flair

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Maltraitance - Il laisse mourir son chien pour manque de flair

Message  doudoune le Mer 03 Nov 2010, 21:25

Après une longue agonie, Black est mort d’épuisement. Enfermé par son maître qui le jugeait trop mauvais pour la chasse, ce braque a fini par succomber aux mauvais traitements qui lui ont été infligés. La Fondation 30 Millions d’Amis, partie civile au procès, attend une peine extrêmement sévère à l’encontre du propriétaire.

3 années de supplice, sans que personne n’intervienne. Malgré ses aboiements de détresse, Black, un braque allemand âgé de 4 ans environ, est mort dans une lente agonie au fond du local qui lui servait d’abri (notre photo), dans la petite commune de Ponthoile (80). C’est là qu’il sera découvert par les gendarmes (8/01/10), son corps sans vie reposant sur un tapis de déjections.

A l’origine, une « punition »

Interrogé par les forces de l’ordre, le propriétaire – un chasseur sexagénaire – avoue avoir voulu punir l’animal qu'il qualifie de « mauvais chien de chasse ». Enfermé dans l’appentis attenant à la propriété, Black n’en ressortira pas vivant. Nourri de temps en temps avec des restes jetés à travers des planches clouées, un tuyau d’arrosage qui alimente une gamelle recouverte de rouille : les souffrances qui découleront de ces mauvaises conditions dureront trois ans, jusqu’à épuisement.

La loi du silence avant le buzz

Pour Eliane Lecuyer, fondatrice du refuge de Buigny-Saint-Maclou (80), « le drame de Black est avant tout le drame de l’indifférence. Personne ne s’est ému de son sort, alors que les voisins entendaient pourtant ses cris de détresse. Si l’un d’entre eux nous avait avertis, nous aurions pu sauver ce chien ». Ce refuge, qui fait partie des structures soutenues par la Fondation 30 Millions d’Amis, décide de porter plainte à l’encontre du propriétaire devant le tribunal de grande instance d’Abbeville (80). Dans le village de Ponthoile, c’est l’omerta. Personne ne souhaite témoigner. Mais les preuves accablantes suffisent néanmoins à ouvrir une instruction.

La Fondation 30 Millions d’Amis partie civile

Concomitamment, Emily Trolet découvre la triste histoire du braque. Cette jeune fille de 25 ans, très engagée dans la protection animale, crée un groupe de soutien sur le réseau social Facebook afin d’informer le plus grand nombre du drame qui s’est joué à la vue et au su de tous. Rapidement l’histoire de Black se répand sur le net et de nombreux articles lui sont consacrés dans la presse quotidienne régionale, qui le surnomme désormais le « martyr de Ponthoile ». Une pétition de près de 7 000 signatures est également remise au procureur de la République d’Abbeville (80).

La Fondation 30 Millions d’Amis, partie civile dans ce procès dont la date n’a pas été encore arrêtée, attend une sanction exemplaire à l’aune du calvaire enduré par Black.
avatar
doudoune
Membre
Membre

Féminin Poissons
Messages postés : 15460
Date d'inscription : 17/04/2007
Age : 45
Localisation : dordogne
Mon chien : ma labrador que j'aime
Sport canin ou activité : faire des calins toujours des calins


http://pitchounette1372.skyrock.com/

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum