Derniers sujets
» Et voici Indie, border collie
par Lilie Aujourd'hui à 17:56

» Berger Allemand
par VERDAGUER Aujourd'hui à 17:35

» Monsieur Karma le roumain
par Littleponys Aujourd'hui à 15:36

» Éduquer un chiot hyperactif
par leturlupin Aujourd'hui à 12:27

» Lou et Mojito, Tervueren.
par Lilie Hier à 17:27

» Benito & Haya | borders collies volés (44)
par Kinou36 Hier à 04:08

» Conseils vacance
par leturlupin Sam 16 Juin 2018, 15:28

» Formation possible
par leturlupin Sam 16 Juin 2018, 14:15

» Balade quotidienne obligatoire ??
par hopefulpawws Sam 16 Juin 2018, 13:42

» Nazca, Husky croisée australien
par nadine46 Sam 16 Juin 2018, 06:13

» validation de l'abonnement
par hopefulpawws Ven 15 Juin 2018, 17:32

» Arrivée d'un chiot
par hopefulpawws Ven 15 Juin 2018, 17:23

Statistiques
Nous avons 26430 membres enregistrés
L'utilisateur enregistré le plus récent est A.s.c

Nos membres ont posté un total de 1442746 messages dans 58817 sujets



Les posteurs les plus actifs de la semaine
leturlupin
 
Huriel
 
VERDAGUER
 
nadine46
 
Lilie
 
Enitit
 
suerte
 
Littleponys
 
François
 


La vivisection concerne aussi les chiens et les chats

Aller en bas

La vivisection concerne aussi les chiens et les chats

Message  doudoune le Sam 26 Mai 2007, 01:25

Bien qu’ils partagent nos vies depuis des milliers d’années, l’expérimentation animale se sert, tous les jours, de chiens et de chats. Les animaux de compagnie sont utilisés pour des expériences souvent douloureuses pour tester des produits de beauté, des techniques
de chirurgie ou l’efficacité de l’armement.

Chiffres minorés

Selon les statistiques établies par le Ministère de la Recherche en 2001 (derniers chiffres connus), 5516 chiens et 1383 chats auraient été employés lors de tests. A cela, il faut ajouter d’autres animaux de compagnie tels que les cobayes (59.184), les hamsters (20.527), les lapins (53.545), les furets (619), les souris (1,3 million) et les rats (471.204).

Ces chiffres semblent d’ailleurs être sous-évalués. Les statistiques ne portent que sur les laboratoires publics ou privés qui ont choisi de répondre à l’enquête du ministère.

Elevages

Concernant les chiens et les chats, le ministère affirme que 40% d’entre eux proviennent d’élevages situés hors de l’Union Européenne. Parmi les 60% restants, nombre viennent de France. Le plus important fournisseur agréé de chiens pour les labos français est ainsi situé à Mézilles dans l’Yonne. De surcroît, bien que les laboratoires s’en défendent, des animaux volés finissent aussi en cobayes lors d’expérimentations.



Détention

Quelle que soit leur origine, ces chiens et ces chats ne sont pas faits pour être du « matériel animal ». Ils souffrent autant des expériences qui sont menées sur leurs corps que de leurs conditions de détention, enfermés dans d’étroites cages, ne sortant que pour être l’objet de manipulations douloureuses.

Pour l’armée

Quant aux expériences, elles sont pratiquées pour trois types d’activités. La toxicologie (chimie et cosmétologie), où sont principalement employés des rongeurs. La recherche médicale où tous types d’animaux sont utilisés et notamment les chiens qui servent de modèle pour établir des stratégies chirurgicales et des chats pour tout ce qui concerne le cerveau, mais pas seulement. L’armement enfin, qui se sert de chiens pour tester l’efficacité du matériel par exemple.

Scientifiques hostiles

De nombreux scientifiques s’opposent à l’emploi d’animaux pour la recherche. Pour des raisons morales, mais aussi parce que de nouvelles méthodes « in vitro » existent déjà ou peuvent être développées. Elles constituent des alternatives modernes, efficaces et sûres à l’expérimentation animale et sont moins onéreuses
avatar
doudoune
Membre
Membre

Féminin Poissons
Messages postés : 15460
Date d'inscription : 17/04/2007
Age : 46
Localisation : dordogne
Mon chien : ma labrador que j'aime
Sport canin ou activité : faire des calins toujours des calins


http://pitchounette1372.skyrock.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La vivisection concerne aussi les chiens et les chats

Message  doudoune le Sam 26 Mai 2007, 02:04

MONTBEUGNY (Allier)
Le plan de Marshall échoue


Le pot de fer mis KO debout par le pot de terre. C'est la morale de l'affaire de Montbeugny (Allier), où face à une puissante firme américaine, Marhall Farms, la mobilisation de tous a permis d'éviter l'implantation d'un immense centre d'élevages de beagles, destinés à la vivisection.

Usine d'élevage de beagles

Au départ, Marshall Farms voulait s'implanter en France. Elle exporte chaque année, dans notre pays, 2000 beagles issus de son usine d'élevage des Etats-Unis (qui livre annuellement 16.000 chiens aux vivisecteurs, sans compter les furets). Des animaux vendus de 750 euros à 900 euros, pièce. Or, avec les fluctuations du dollar et les frais de transports, l'entreprise trouvait plus économique de s'installer chez nous. D'où l'idée de construire un gros élevage de beagles (de 1500 à 2 000 chiens) à proximité du couloir rhodanien pour desservir notamment les labos de la région lyonnaise. Déjà, par deux fois, à Blyes dans l'Ainen 1997, puis au Donjon dans l'Allier en 1998, les habitants, les associations locales et One Voice avaient réussi à faire abandonner ce type de projets de Marshall Farms. Jamais deux sans trois !



Premières réunions

Donc, fin 1998, la firme jette son dévolu sur une autre commune de l'Allier, Montbeugny, environ 700 habitants, près de Moulins. Le maire donne son accord. Ses administrés l'apprendront dans la presse.

Et cela ne leur plait pas. Les habitants se mobilisent. Une réunion s'organise dès le 6 janvier 1999 avec des élus en présence de représentants de Pro Anima, One Voice et la Ligue Française Contre la Vivisection. One Voice s'engage d'ailleurs dans le collectif des opposants au projet (COAC).

L'enquête publique se déroule du 15 février au 19 mars 1999, avec trois commissaires enquêteurs. Début mai, en dépit de plusieurs entretiens avec le responsable de campagnes de One Voice, et de la remise de notre dossier juridique, le verdict est positif pour la création du cente d'élevage.

Non respect des normes

Parallèlement une rencontre avec le préfet de l'Allier, Philippe Grégoire, laisse envisager une possibilité de recours. Le représentant de l'Etat indique qu'il prend en considération les remarques de One Voice sur les conditions d'élevage des chiens, parce qu'elles sont fondées sur des textes législatifs. Marshall Farms n'entend pas se plier à la règlementation française, qu'elle juge trop contraignante (entendez par là trop coûteuse).

Elle veut imposer sont système «hors sol» à l'américaine avec 0,7 m2, par chien (contre 5 m2 minimum par chien pour tout élevage, arrêté de 1982) et ne pas respecter les normes européennes (qui prévoient que les animaux ne peuvent être détenus sur du grillage et doivent bénéficier d'exercices quotidiens, directive 86/609/CEE).



Les élus se bougent

Des courriers sont adressés au ministre de l'Environnement de l'époque, Dominique Voynet. Des contacts sont pris avec les élus locaux. Deux députés, dont Michel Charasse prennent partie contre l'élevage, tout comme le président du Conseil Général de l'Allier, M. Mairal. L'association Allier Nature prend aussi part à la mobilisation tout comme les SPA indépendantes de l'Allier.

Coup de théâtre, le 15 mai, Gabriel Vandewalle, maire de Montbeugny, fait savoir qu'il ne veut plus voir Marshall Farms s'implanter sur sa commune. ! Le 20 mai, alors qu'il avait refusé toutes les demandes de rencontre de One Voice, il accepte de rencontrer notre responsable de campagnes.

Un million d'opposants

A la suite d'une nouvelle rencontre, le 15 juillet, en présence de responsables d'associations américaines, le préfet de l'Allier décide de prendre trois mois de réflexion supplémentaires avant de se prononcer. Une nouvelle réunion se tiendra encore avec le préfet le 21 octobre afin de lui remettre 130.000 signatures supplémentaires sur la pétition d'opposition au centre (au total plus d'un million de personnes ont montré leur hostilité au projet).

Finalement le conseil départemental d'hygiène, ultime étape de l'examen du projet, est programmée pour le 4 novembre. Ses membres reçoivent leur convocation le 23 octobre. Elle est assortie de deux documents de 5 pages chacun émanant de la direction des services vétérinaires et de la préfecture qui sont deux faire-part de trépas du centre (voir ci dessous).

Une dernière manifestation devant la préfecture de Moulins a eu lieu le jeudi 4 novembre au matin pour, une fois n'est pas coutume, féliciter l'administration de son choix intelligent.



Extraits du rapport de la DSV

«L'association One Voice a transmis un argumentaire sur le non-respect des dispositions de la directive 86/609/CEE ainsi que de l'arrêté du 25 octobre 1982 relatif à la garde, à l'élevage et à la détention des animaux.»

«Dans le projet d'élevage de la société Marshall, les animaux sont élevés spécifiquement en vue de leur utilisation pour l'expérimentation animale. Les animaux sont élevés en cages grillagées. Il n'y aura aucune expérimentation animale sur le site. Mais les chiens seront élevés dans les mêmes conditions que leurs futures conditions expérimentales."



Extraits de l'arrêté du préfet.

«Considérant en conséquence que le projet doit être examiné sous l'angle de la législation relative à la protection animale, Considérant que les chiens seraient élevés dans des cages surélevées sans contact avec le sol, dont les dimensions ne leur permettraient pas de pouvoir s'y mouvoir librement et aisément,

Considérant que ces cages comportent des sols grillagés susceptibles de provoquer chez les animaux détenus des souffrances ou des blessures graves,

Considérant que depuis leur naissance jusqu'à leur départ pour les laboratoires, ces animaux seraient privés de tout exercice quotidien, Considérant qu'il s'agit là de conditions d'élevage inadaptées à l'espèce canine et qui ne respectent pas le bien-être animal, que ces conditions sont paradoxalement inférieures en qualité à celles exigées par la réglementation pour les animaux de même espèce détenus dans les laboratoires d'expérience,

Considérant que le projet de ce point de vue est en contradiction avec les normes législatives françaises et européennes,

Considérant que l'annonce du projet de l'EURL Marshall a suscité une vive émotion dans toute la France comme en atteste le million de pétitions et courriers divers reçus par les pouvoirs publics, les prises de positions de nombreux élus, et qu'elle a déjà donné lieu à des manifestations sur la voie publique,

Considérant les menaces graves exprimées aux autorités administratives,

Considérant les menaces à la sécurité du projet et à celle des personnes qui y travailleraient,

Considérant la difficulté d'assurer la protection permanente du site du fait de sa dimension et de son caractère extrêmement isolé, Considérant la volonté affirmée d'opposants à ce projet d'en empêcher la réalisation par tous les moyens, même illégaux et violents, Considérant que ce projet entraîne donc un trouble évident à l'ordre public susceptible de perdurer et qu'il appartient au représentant de l'État dans le département d'y mettre fin.

Arrêté : la demande présentée par l'EURL Marshall Europe en vue d'être autorisée à exploiter au lieu-dit «Les Loges Barrault» sur le territoire de la commune de Montbeugny un élevage de chiens destinés à l'expérimentation animale est refusée.»
-

-
-
Représentant français de Europe for Animal Rights et de la Coalition Européenne
pour mettre fin à l'Expérimentation Animale
avatar
doudoune
Membre
Membre

Féminin Poissons
Messages postés : 15460
Date d'inscription : 17/04/2007
Age : 46
Localisation : dordogne
Mon chien : ma labrador que j'aime
Sport canin ou activité : faire des calins toujours des calins


http://pitchounette1372.skyrock.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La vivisection concerne aussi les chiens et les chats

Message  doudoune le Sam 26 Mai 2007, 02:06

-
Nous avons libéré légalement neuf beagles, une race réputée pour sa douceur, de la prison des vivisecteurs. Neuf chiens qui ont pu sortir de l'enfer et avoir la chance d'une nouvelle vie.

Les trois premier, Octave, Pilou et Juliette, sauvés en septembre 2001 et les six autres, Agathe, Câline, Chloé, Jerry, Jumper et Max, récupérés en octobre, ont tous subi des expériences de produits vétérinaires, parfois des prélèvements de parties d'organes. Certains survivaient dans des cages sur un sol humide, à même les cailloux. C'est à peine s'ils pouvaient recevoir la lumière du jour. Juliette était seule dans un coin sombre, privée de tout contact avec ses congénères. Or, on sait que les beagles ont particulièrement besoin de relations sociales.

Des traumatismes persistants

Etre libre ne signifie pas retrouver d'un seul coup une vie normale. Dès leur sauvetage, les chiens ont aussitôt été placés dans des familles d'accueil, des amis de One Voice. Octave, deux ans, a appris à jouer. Mais, comme l'explique Françoise qui l'a adopté : « Lors des promenades, il est encore totalement terrorisé par les gens qu'il croise dans la rue. »

Pilou était très affaibli. Cinq années passées dans cet enfer à l'ont marqué à vie. La terreur avait tué en lui toute lueur d'espoir. Pétrifié de peur, le regard vide, il ne pouvait marcher en laisse. Le cauchemar du laboratoire hante encore ses nuits. Chaque matin, il se réveille terrifié.

Juliette ne supportait pas les vêtements blancs. Lorsqu'elle a vu Claudine qui portait une robe claire, elle a manifesté une extrême frayeur. Le traumatisme des blouses blanches de ses tortionnaires la suivra encore longtemps. Câline, Chloé et Jumper se sont assez vite adaptés à leur nouvelle vie. Agathe a appris à marcher en laisse et à oublier la peur qui la paralysait totalement le jour du sauvetage.

Les plus perturbés sont Max et Jerry. Max pesait 9 kg à sa libération, au lieu de 15, d'après le vétérinaire qui l'a examiné. Il était couvert de plaies et de grandes cicatrices. Max partageait sa cage avec un autre beagle qui l'empêchait de s'alimenter et tentait régulièrement de le tuer. Ce beagle a été euthanasié avant notre intervention, ses conditions de vie étaient sans doute responsables de son agressivité. Max était si maigre et si effrayé le jour de son sauvetage que nous avons cru qu'il ne survivrait pas. À présent, il partage un grand jardin et l'amour d'une famille avec Jerry.

Jerry est de loin le plus terrorisé des neuf rescapés. La télévision, les portes, les rires, le moindre bruit, tout le glace d'effroi. Il commence à peine à s'approcher timidement de la personne qui l'a recueilli. Il n'est pas encore possible, pour lui, de s'abandonner aux caresses.



Preuves de la souffrance

Octave, Pilou, Juliette et les autres sont sauvés. Ils peuvent se reconstruire dans leurs foyers d'adoption. Mais combien d'autres endurent encore la cruauté de certains hommes... C'est pour eux que One Voice mène des enquêtes et des campagnes contre ces firmes, souvent multinationales. Pour eux, à présent, nous avons des preuves, photos et films, de la souffrance des animaux dits « de laboratoire ». Ce sauvetage sert aussi de témoignage face à la torture.
-


- -
-
-
Représentant français de Europe for Animal Rights et de la Coalition Européenne
pour mettre fin à l'Expérimentation Animale
avatar
doudoune
Membre
Membre

Féminin Poissons
Messages postés : 15460
Date d'inscription : 17/04/2007
Age : 46
Localisation : dordogne
Mon chien : ma labrador que j'aime
Sport canin ou activité : faire des calins toujours des calins


http://pitchounette1372.skyrock.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La vivisection concerne aussi les chiens et les chats

Message  curko le Sam 26 Mai 2007, 20:52

Allez faire un tour sur:

http://www.reseaulibre.net/rage/page2.html

Je préfere donner l'adresse que montrer les photos........

furious
avatar
curko
Membre
Membre

Masculin Balance
Messages postés : 12209
Date d'inscription : 06/05/2007
Age : 52
Mon chien : yorkshire coupé caniche

Revenir en haut Aller en bas

Re: La vivisection concerne aussi les chiens et les chats

Message  Okapi le Sam 26 Mai 2007, 21:21

mais aussi parce que de nouvelles méthodes « in vitro » existent déjà ou peuvent être développées. Elles constituent des alternatives modernes, efficaces et sûres à l’expérimentation animale et sont moins onéreuses
Et malgré ça, ils continuent Bad
avatar
Okapi
Membre
Membre

Féminin Verseau
Messages postés : 391
Date d'inscription : 04/04/2007
Age : 67
Localisation : Belgique
Mon chien : Roxane Berger Allemand et Billie croisé BA avec BB Malinois
Sport canin ou activité : Obéissance et agility


Revenir en haut Aller en bas

Re: La vivisection concerne aussi les chiens et les chats

Message  ulkette731 le Dim 27 Mai 2007, 09:23

irritated et oui
avatar
ulkette731
Membre
Membre

Féminin Gémeaux
Messages postés : 5163
Date d'inscription : 03/04/2007
Age : 48
Localisation : savoie
Mon chien : ulk et velcom berger allemand,malinois chabal du clair vaillant
Sport canin ou activité : ring


Revenir en haut Aller en bas

Re: La vivisection concerne aussi les chiens et les chats

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum