Forum du chien CaniForum
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Derniers sujets
» Il semblerait qu’il y ait un souci pour poster?
par Educalins Jeu 29 Nov 2018, 09:19

» anthropomorphisme , vos avis ?
par suerte Sam 24 Nov 2018, 10:46

» bétises de vos chiens ,
par Lou d'Arabie Ven 23 Nov 2018, 23:57

» Hécatombe d'une partie de chasse!
par Lou d'Arabie Ven 23 Nov 2018, 23:52

» Amateur de Patou
par Manouche Ven 23 Nov 2018, 23:23

» les grimaceries de vos chiens
par amiedesbêtes Ven 23 Nov 2018, 20:30

» problème plaie chirurgicale
par Manouche Ven 23 Nov 2018, 17:56

» dur dur d"etre un chien
par essenssis Ven 23 Nov 2018, 13:45

» Les gilets jaunes
par Puck2006 Jeu 22 Nov 2018, 21:58

» Ash le chien loup
par Puck2006 Jeu 22 Nov 2018, 21:44

» Présentation.
par ancien Jeu 22 Nov 2018, 21:14

» Garde chiot.
par CherryLou Jeu 22 Nov 2018, 16:23

Statistiques
Nous avons 26538 membres enregistrés
L'utilisateur enregistré le plus récent est Loutarie

Nos membres ont posté un total de 1445879 messages dans 59019 sujets
Les posteurs les plus actifs de la semaine

Le deal à ne pas rater :
Précommande Assassin’s Creed Valhalla sur PS5 au meilleur prix
54.99 €
Voir le deal

Azawakh

Aller en bas

Azawakh Empty Azawakh

Message  chris53 le Jeu 22 Oct 2009, 13:32

Azawakh Azawak10

Standard N° 307
Utilisation
Chasse à vue. Les nomades le considéraient également comme un animal d’apparat et un compagnon.

Bref aperçu historique
C’est un lévrier africain de modèle afroasiatique apparu en Europe vers 1970, qui vient du bassin nigérien moyen, entre autres de la vallée de l’Azaw akh. Depuis des centaines d’années, il est le compagnon des nomades sud-sahariens.

Aspect général
Particulièrement élancé et élégant, le lévrier de l’Azaw akh donne une impression générale de grande finesse. Son ossature et sa musculature transparaissent sous des tissus fins et secs. Ce lévrier se présente comme un longiligne dont le corps s’inscrit dans un rectangle à grand côté vertical.
Proportions importantes : • Longueur du corps / hauteur au garrot : 0,90.
• Hauteur de la poitrine / hauteur au garrot : environ 0,40.
• Longueur du chanfrein / longueur de la tête : 0,50.
• Largeur du crâne / longueur de la tête : 0,40.

Comportement / caractère
Vif, attentif, distant, il est réservé avec les étrangers et peut même parfois être farouche, mais il sait être doux et affectueux avec ceux qu’il veut bien admettre.

Tête
Elle est longue, fine, sèche et ciselée, assez étroite, sans excès.
Région cranienne :
Crâne : Le crâne est presque plat, plutôt allongé. La largeur du crâne doit être nettement inférieure à la moitié de la longueur de la tête. Les directions des axes du crâne et du chanfrein sont souvent légèrement divergentes vers l’avant. Les arcades sourcilières et le sillon frontal sont peu marqués. En revanche, la crête occipitale est nettement saillante et la protubérance occipitale marquée.
Stop : Très peu marqué.
Région faciale :
Truffe : Les narines sont bien ouvertes. La truffe est noire ou brune.
Museau : Long, rectiligne, affiné vers l’avant sans exagération.
Mâchoires/dents : Mâchoires longues et fortes. Articulé en ciseaux.
Joues : Plates.
Yeux : En amande, assez grands. Leur couleur est foncée ou ambrée.
Les paupières sont pigmentées.
Oreilles : Attache assez haute. Elles sont fines, toujours tombantes et plates, à base assez large, plaquées au crâne, jamais « en rose ». Leur forme est celle d’un triangle à la pointe légèrement arrondie. Leur base se redresse lorsque le lévrier est attentif.
Cou : Bien sorti, long, fin et musclé, légèrement arqué. La peau est fine et ne forme pas de fanon.

Corps
Ligne du dessus : A peu près droite, horizontale ou se relevant légèrement en direction des hanches.
Garrot : Bien sorti.
Rein : Court, sec et souvent légèrement arqué.
Hanches : Nettement saillantes et toujours placées à une hauteur égale ou supérieure à la hauteur au garrot.
Croupe : Oblique sans être avalée.
Poitrail : Pas très large.
Poitrine : Bien développée en longueur, haute sans atteindre toutefois le niveau du coude. Elle n’est pas très large mais doit laisser un volume suffisant pour le cœur, donc, la région sternale ne doit pas être brusquement resserrée.
Côtes : Longues, apparentes, légèrement et régulièrement cintrées jusqu’au sternum.
Ligne du dessous : L’arc sternal est accentué et raccordé sans brusquerie au ventre qui est remonté très haut sous la voûte lombaire.
Queue : Attachée bas, longue, mince, sèche et effilée. Elle est couverte du même poil que le corps et comporte un pinceau blanc à son extrémité. Elle est tombante avec le bout légèrement relevé, mais lorsque l’animal est excité, elle peut être portée au-dessus de l’horizontale.

Membres
Membres antérieurs :
Vue d’ensemble : Longs, fins, presqu’entièrement verticaux. Aplombs parfaits.
Epaules : Longues, sèchement musclées et peu obliques vues de profil.
L’angle scapulo-huméral est très ouvert ( environ 130°).
Pieds antérieurs : De forme arrondie, aux doigts fins et rapprochés ; les coussinets sont pigmentés.
Membres postérieurs :
Vue d’ensemble : Longs et secs. Aplombs parfaits.
Cuisses : longues avec une musculature saillante et sèche. L’angle coxo-fémural est très ouvert ( environ 130°).
Grasset : L’angle fémoro-tibial est très ouvert ( environ 145°).
Métatarse : Tarse et métatarse sont droits et secs, sans ergot.
Pieds postérieurs : De forme arrondie. Les coussinets sont pigmentés.
Allures : Toujours très souples et particulièrement relevées au trot et au pas. Le galop est bondissant. L’Azaw akh donne une grande impression de légèreté, voire d’élasticité. Le mouvement est un point essentiel de la race.
Peau : Fine, tendue sur l’ensemble du corps.

Robe
Poil : Ras, fin, réduit jusqu'à l’absence sur le ventre.
Couleur : Fauve à panachure limitée aux extrémités. Toutes les nuances sont admises, du sable clair jusqu’au fauve foncé. La tête peut ou non porter un masque noir et la liste est très inconstante. La robe comporte un plastron blanc et un pinceau blanc au bout de la queue. Chacun des quatre membres comportent obligatoirement une balzane, au moins sous forme de trace sur le pied. Les bringeures noires sont admises.

Taille et poids
Hauteur au garrot : Mâles : entre 64 et 74 cm
Femelles : entre 60 et 70 cm
Poids : Mâles : environ 20-25 kg
Femelles : environ 15-20 kg.

Défauts
Tout écart par rapport à ce qui précède doit être considéré comme un défaut qui sera pénalisé en fonction de sa gravité.
• Aspect général : lourd.
• Crâne trop large.
• Stop accentué.
• Corps trop long.
• Hanches placées nettement plus bas que le garrot.
• Ladre important.
• Manque de type ( en particulier traduisant un croisement récent avec une autre race).
• Forte déformation anatomique non accidentelle.
• Anomalie invalidante non acquise.
• Tout vice redhibitoire repéré.
• Prognathisme inférieur ou supérieur.
• Œil pâle dit d’oiseau de proie.
• Côtes s’incurvant à l’envers au bas de la poitrine qui prend de ce fait un aspect « en boîte de violon ».
• Robe non conforme au standard.
• Poil dur ou demi-long.
• Absence de marque blanche quelconque à l’extrémité d’un ou plusieurs membres.
• Taille s’écartant de plus de 3 cm des normes du standard.
• Caractère peureux avec panique ou agressif avec attaque.
N.B. : Les mâles doivent avoir deux testicules d’aspect normal complètement descendus dans le scrotum.
chris53
chris53
Membre
Membre

Masculin Sagittaire
Messages postés : 30732
Date d'inscription : 20/05/2007
Age : 46
Localisation : Charentes maritimes
Mon chien : dogues du tibet

Revenir en haut Aller en bas

Azawakh Empty Re: Azawakh

Message  pachacha le Mar 20 Aoû 2013, 15:39

Si je peux me permettre, les points de non confirmations ont été précisés (et quelque peu modifier...)
(je fais un copier coller du site du club de race) :
"Pour une précision du standard du

LÉVRIER DE L’AZAWAKH

Depuis la première version du standard du lévrier touareg (Oska) en 1973 jusqu’aux récentes modifications de celui du Lévrier de l’Azawakh – c’est le même chien – de nombreuses imprécisions et erreurs ont été transmises et diffusées, allant jusqu’à permettre la confusion avec d’autres types de chiens (dits lévriers) du Sahel.

En vue de mettre un terme à la dérive de quelques élevages il est urgent de reprendre et de réviser la rédaction de ce standard. Ce travail est actuellement mené conjointement auprès des premiers rédacteurs du standard, des éleveurs de la race et de personnes ayant une compétence en zootechnie et en génétique. Après l’approbation de notre comité il pourra être communiqué à la commission des standards de la FCI.

Dans un premier temps, et à la demande de la SCC, la liste des points de non-confirmation (défauts éliminatoires) a été précisée. La voici :

Défauts éliminatoires du lévrier de l’Azawakh :

1. Tenant à l’expression générale :

manque de type, en particulier traduisant un croisement avec une autre race,
niveau des hanches plus bas que celui du garrot,
tête lourde,
fouet épais et poilu, parfois très enroulé,
déformation anatomique non accidentelle,
prognathisme inférieur ou supérieur.
2. Tenant à la couleur :

robe non conforme : blanc envahissant (vers la robe-pie), collier blanc, bringeure autre que noire,
truffe non noire, muqueuse autre que noire,
poil dur ou demi-long,
œil pâle dit d’oiseau de proie, ou œil bleu,
3. Autres traits :

taille s’écartant de plus de 3cm des normes du standard,
monorchidie et cryptorchidie."
Quand mon nombre de messages le permettra, je mettrais le lien vers le site du club où un juge donne son avis sur la race et son interprétation du standard (que je trouve assez poétique)
Un petit aperçu :

"Par le Dr Christian VANTU – Juge FCI – Traduction par MADAME Jessie Ayuso

Je me réfère, pour décrire cette race, au très bon standard officiel et présente mon texte comme une lettre d’un éleveur et juge d’Azawakh à ses collègues. Je l’écris en pensant à l’avenir de cette race mais également aux juges désireux de comprendre ce qu’est un Azawakh et comment nous devrions juger cette exceptionnelle beauté afin de préserver sa valeur unique. Je n’ai pas estimé nécessaire de m’étendre sur les aspects évidents, mais plutôt d’insister sur les points importants qui font la différence entre un bon juge et un juge d’exception.
Si vous voulez juger des Azawakhs, vous devez avant tout essayer d’oublier toutes les autres races, ainsi que les formes et les proportions auxquelles vous êtes habitués. Vous devez également oublier le caractère et le comportement du chien classique. Il vous faudra être préparé à accepter quelque chose de différent.
En tant que juges nous avons l’habitude de nous référer à un modèle commun auquel tous les chiens doivent correspondre, mais dans ce cas le modèle n’existe pas. Pour percevoir le juste type de l’Azawakh, il vous faudra y consacrer du temps et élargir vos critères esthétiques.
Je me rappelle , me promenant en ville avec l’un de mes chiens, d’une très petite fille disant à sa mère « maman, regarde, un petit cheval ». Je compris alors, loin des idées préconçues, ce que notre œil perçoit : un petit cheval. La similitude entre l’Azawakh et le cheval Arabe, surtout en allures, est évidente."
pachacha
pachacha
Membre
Membre

Féminin Bélier
Messages postés : 85
Date d'inscription : 14/08/2013
Age : 35
Localisation : 13
Mon chien : Edora, aza ; D'jouba, type whippet et Ganesh, bouvier des flandres
Sport canin ou activité : PVL, Expos


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum