Forum du chien CaniForum
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Derniers sujets
» Il semblerait qu’il y ait un souci pour poster?
par Educalins Jeu 29 Nov 2018, 09:19

» anthropomorphisme , vos avis ?
par suerte Sam 24 Nov 2018, 10:46

» bétises de vos chiens ,
par Lou d'Arabie Ven 23 Nov 2018, 23:57

» Hécatombe d'une partie de chasse!
par Lou d'Arabie Ven 23 Nov 2018, 23:52

» Amateur de Patou
par Manouche Ven 23 Nov 2018, 23:23

» les grimaceries de vos chiens
par amiedesbêtes Ven 23 Nov 2018, 20:30

» problème plaie chirurgicale
par Manouche Ven 23 Nov 2018, 17:56

» dur dur d"etre un chien
par essenssis Ven 23 Nov 2018, 13:45

» Les gilets jaunes
par Puck2006 Jeu 22 Nov 2018, 21:58

» Ash le chien loup
par Puck2006 Jeu 22 Nov 2018, 21:44

» Présentation.
par ancien Jeu 22 Nov 2018, 21:14

» Garde chiot.
par CherryLou Jeu 22 Nov 2018, 16:23

Statistiques
Nous avons 26538 membres enregistrés
L'utilisateur enregistré le plus récent est Loutarie

Nos membres ont posté un total de 1445879 messages dans 59019 sujets
Les posteurs les plus actifs de la semaine

Dogo Canario

Aller en bas

Dogo Canario Empty Dogo Canario

Message  rallou le Mer 11 Avr 2007, 15:50

Dogo Canario Dogocanario5vf1Nom : Dogo Canario
Surnom : Chien des Canaries - Perro de Presa Canario
Nom d'origine : Chien de Combat des Canaries
Origine : Iles Canaries
Aptitudes particulières : Chien de compagnie, de garde/défense.

Espérance de vie : NC
Taille mâle : 60.0 cm à 64.0 cm
Taille femelle : 55.0 cm à 60.0 cm
Poids mâle : 50.0 kg minimum
Poids femelle : 40.0 kg minimum

Standard FCI (Europe et divers) : reconnuGroupe 2
Descendant de l'antique dogue espagnol, le presa Canario est originaire de l'île de Ténériffe aux Canaries.
Présent à l'état sauvage sur ce territoire dans toute l'histoire de ces îles, le Canario s'est domestiqué au fur et à mesure des années pour devenir un chien de troupeau et de garde.
Aux 16ème et 17ème siècles, à l'arrivée des britanniques et de leurs chiens, venus s'installer pour le commerce du vin produit dans cette région, le presa Canario a été utilisé pour les combats.
Un grand enthousiasme s'est alors emparé de la population pour ce chien si puissant. Ainsi, pour produire les meilleurs combattants possible, on a croisé le presa avec le Mastiff anglais de l'époque et le Bardino Majorero autre chien insulaire. Sont apparus alors de grands chiens puissants au fort tempérament, idéal pour l'affrontement.
Une réelle compétition s'est organisée entre les îles de l'archipel afin de produire les meilleurs combattants. La tradition de ces combats était alors instaurée et la fierté des éleveurs remise en cause à chaque rencontre.
Cependant, en 1940, les autorités internationales interdirent les combats de chiens, ce qui entraîna de façon significative le déclin de l'intérêt des habitants et par conséquent la disparition quasi-totale de la race du presa Canario.
Seuls quelques éleveurs passionnés se préoccupèrent de ce chien et décidèrent de préserver ce patrimoine. Deux courants complètement différents firent leur apparition. Le premier cherchant à renouveler la race en amenant du sang d'autres chiens comme le Rottweiller, le Dogue Allemand ou le Mâtin napolitain, ce qui eu comme effet d'affaiblir la souche originelle.
Ce constat fût confirmé en 1990 où la quasi-totalité de ces spécimens furent disqualifiés à leur présentation à l'exposition internationale de Barcelone.
Le second courant de travail a, quant à lui, essayer de reconstruire la race à partir du peu de spécimens restant, mettant un point d'honneur à valoriser les lignées génétiques les plus pures.
Lors des années soixante-dix, le retour aux cultures anciennes opéra un changement radical. Le presa Canario, patrimoine de l'île, connu un nouvel élan et les demandes affluèrent de toute la péninsule. De plus, pour ne pas renouveler les erreurs du passé, les éleveurs signent en 1982, une charte d'authenticité et créent le club espagnol du presa Canario.
En 1989, la Real Sociedad Centrale (SCC espagnole) homologue le standard proposé par le club. Depuis, le standard est de plus en plus suivi et les sujets de plus en plus homogènes. Ainsi stabilisée, la race se fait apprécier par des amateurs de tous les continents.
On peut cependant remarquer que les objectifs sont différents selon les îles : le tempérament et la combativité sont privilégiés en Gran Canaria et l'harmonie physique à Ténérife.
Physique:
Tête:
de type brachycéphale, tendance cuboïde, aspect massif. La dépression fronto-nasale est douce.
Face et museau:
plus court que le crâne. Il représente normalement 40 % du total de la tête. Il est large dans le prolongement du crâne. Le crâne et la face ne doivent pas être différenciés. Le museau doit être bien rempli.
Lèvres et babines:
elles sont moyennement épaisses et charnues. La partie supérieure est légèrement tombante et sa jonction vue de face forme un U inversé. Les muqueuses sont de couleur sombre.
Maxillaires:
les dents sont solidement implantées, généralement bien ajustées. On admet un léger prognathisme qui ne doit pas excéder 3 mm.
Palais:
avec des stries bien marquées et de couleur rosacée.
Yeux:
légèrement ovales avec une bonne séparation. Les paupières sont pigmentées de noir. La couleur oscille entre le brun moyen et sombre, en accord avec la couleur de la robe.
Oreilles:
pendantes lorsqu'elles ne sont pas coupées. A talon saillant, de taille moyenne, implantées haut. Lorsqu'on les coupe traditionnellement, elles restent droites et de forme triangulaire. Les sujets aux oreilles longues concourent aux mêmes conditions que ceux aux oreilles courtes.
Queue:
d'insertion médiane, elle est flexible, épaisse à la naissance elle s'affine jusqu'à la pointe du jarret. Au repos, on peut observer une légère déviation latérale. En action, elle s'élève en forme de sabre avec la pointe orientée vers l'avant sans s'enrouler.
Robe:
le poil doit être court sur toute sa surface, légèrement plus épais au garrot, sous la gorge et à la crête du train postérieur. Sans sous-poil. Compact à la queue. D'aspect rustique présente une certaine rudesse.
Couleur:
tigré ou bringé dans tous les tons, du très foncé au gris ou très clair. En uni, le fauve dans toutes ses variantes jusqu'au sable. Il peut y avoir des marques blanches la poitrine, à la base du cou et aux extrémités (chaussettes) est quand même souhaitable que la présence du blanc soit réduite au minimum. Le masque est toujours de couleur sombre et peut arriver jusqu'aux yeux.
Caractere/Mouvement:
Le presa Canario est un chien très digne, excellent gardien et compagnon exceptionnel, il aime partager la vie de ses maîtres à tous les instants.
Câlin et doux, il est le meilleur ami et le protecteur de vos enfants.
Une de ses principales caractéristiques est d'être un sportif hors pair qui pourra vous accompagner dans toutes les circonstances et prendra du plaisir à se dépenser à vos côtés.
Le presa Canario est dissuasif par sa taille et son aboiement grave et profond cependant, conscient de sa force et sûr de lui, il ne bouge que quand cela est nécessaire et sait se faire discret quand il le faut.
Son côté têtu lui confère un caractère bien trempé qui découragera les étrangers.
Etant très dominant, le presa Canario a des difficultés à fréquenter d'autres mâles avec qui il entre immédiatement en compétition faisant remonter à la surface ses origines de chien de combat.
Malgré cela, vous tomberez amoureux de ce chien si noble et si affectueux qui vous surprendra par son caractère si généreux.
rallou
rallou
Membre
Membre

Masculin Capricorne
Messages postés : 347
Date d'inscription : 09/04/2007
Age : 38
Localisation : tunisie
Mon chien : Jazz un pit bull

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum