Liens commerciaux
Derniers sujets
» Louzou, Teckel poils longs et Moka, Berger belge tervueren
par Popcorn Aujourd'hui à 18:48

» Ma meute, baignade, balade ...
par tam Aujourd'hui à 18:41

» Jamais sans mon chien!!!
par mllecaro Aujourd'hui à 18:40

» Crapule 01.12.2016
par Ordana Aujourd'hui à 18:05

» Equipement pour balade de nuit
par SarahBH Aujourd'hui à 15:09

» Experimentations sur des chiens la face cachée du téléthon
par suerte Aujourd'hui à 14:32

» Kira une suisse en Normandie !
par Dowrine Aujourd'hui à 11:57

» AVIS MAXIMA GF JUNIOR
par Yayane Aujourd'hui à 10:58

» Cas critique, besoin de conseils.
par Kiros Aujourd'hui à 10:27

» Acquisition (ou reve) d'un bobox
par Thomas77100 Aujourd'hui à 10:02

» Syska SHETLAND
par ELITEMICHEL Aujourd'hui à 08:25

» June In Shade of Pure (kaninchen teckel)
par Educalins Hier à 21:18

Statistiques
Nous avons 25132 membres enregistrés
L'utilisateur enregistré le plus récent est alija

Nos membres ont posté un total de 1405898 messages dans 56968 sujets



Les posteurs les plus actifs de la semaine
suerte
 
Peluche
 
tam
 
Savana&edjy
 
Jackson
 
Educalins
 
Chabada
 
ELITEMICHEL
 
Thomas77100
 
Gibelotte
 

Publicités

L'idée qu'on se fait de soi avec un chien idéal

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

L'idée qu'on se fait de soi avec un chien idéal

Message  Gibelotte le Jeu 08 Sep 2016, 17:08

Faline a écrit:je fais de l'obéissance, je fais assis, couché reste à mes chiens

je fais de l'agility, mes chiens sautent sur la table du jardin

je fais du ring, ils sautent la palisade et joue a tir tir avec un chiffon

je fais de la randonnée, au moins 5km tout les weeks end...

comment ca j'utilise des noms de discipline alors que c'est pas ce que je fais vraiment ???

J'ai trouvé intéressant ce début de discussion sur ce fil: http://www.forum-chien.com/t59483p48-premier-contact-avec-un-elevage#1450112

Il y a une jeune future maitresse qui choisit un type de chien que d'autres trouvent inadapté à ses désirs.

C'est une conversation qui revient souvent:
- que voudrais-tu faire avec ton futur chien ?
- eh bien, je voudrais faire de l'obé, de l'agility, je voudrais le faire travailler au troupeau, l'atteler à une trotinette, à un vélo, à moi-même... et on fera ça le week-end, d'ailleurs c'est pas gênant si j'aime pas me lever tôt, si le chien reste seul douze heures par jour, si mon copain n'aime pas la race que je voudrais, si j'habite encore chez mes parents, si j'ai deux chats persans dans mon studio, si je passe un concours pour être muté à Mayotte dans trois mois et vivre en caserne, etc, etc....

C'est un peu comme quand on s'achète des super godasses de sport ou un VTT très cher en savourant la façon dont le vante la pub. On s'identifie à l'objet.  Comme quand Renault disait d'une de ses voitures "à vous d'inventer la vie qui va avec".
La mode du husky a été terrible pour ces pauvres chiens qui finissaient dans un refuge ou dans un trou du jardin, une balle dans la tête. Le Husky, c'était le grand nord, la vie sauvage à la portée de tous.
Le Berger Australien a un peu pris la suite (et là, je ne me mets pas au dessus des autres), on prend un berger australien il vous amène le far west, la vie rude des troupeaux, les cavalcades, les rodéos, et comme c'est un chien beau et intelligent il flatte votre ego.
Le Malinois, pareil dans un autre genre, le Staff aussi...
Sans parler des nouvelles races (pas encore stabilisées ou carrément fantaisistes) qui soi disant plongent leurs racines dans le passé. (tel nouveau chien primitif découvert dans la tribu des wah wah wah, qu'on vénérait il y a déjà 7000 ans ou le petit chien bleu qui communique avec les chamans... et pendant ce temps là, de belles bonnes races dégénèrent vers l'hypertype...

Gibelotte
Membre
Membre

Féminin Verseau
Messages postés : 1862
Date d'inscription : 23/03/2014
Age : 37
Localisation : Bretagne
Mon chien : Berger Australien

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'idée qu'on se fait de soi avec un chien idéal

Message  Chabada le Jeu 08 Sep 2016, 17:28

C'est toujours la même histoire de compromis entre :

- ce qu'on aimerait comme chien
- ce dont ce chien a besoin
- ce qu'on peut offrir à ce chien en terme de qualité de vie (je parle pas des caresses et papouilles)

Ne jamais se dire "je vais me mettre au footing (par exemple) pour mon futur chien de telle race qui a besoin d'une bonne dépense quotidienne" parce que dans plus de la moitié des cas on ne le fait pas au final. Il y a une marge entre ce qu'on rêve et ce qu'on fait réellement, que beaucoup ne parviennent pas à franchir, même en étant très sincères au départ.
Ne pas oublier qu'on signe pour une bonne dizaine d'années quand on prend un chien.
S'imaginer ramasser des crottes et se lever aux aurores pour sortir Médor, ça peut aider à remettre les idées en place chez certains.

Chabada
Membre
Membre

Féminin Poissons
Messages postés : 2149
Date d'inscription : 05/10/2015
Age : 47
Localisation : Vaucluse (84)

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'idée qu'on se fait de soi avec un chien idéal

Message  Manouche le Jeu 08 Sep 2016, 17:57

D'une certaine manière, pour ma part, le chien idéal est celui qui nous ressemble le plus.

Perso, on ne prend pas un chien dans l'idée inconsciente de vouloir changer....on risque de s'y casser les dents.

Manouche
Membre
Membre

Féminin Balance
Messages postés : 7686
Date d'inscription : 10/06/2010
Age : 55
Localisation : Montréal Québec
Mon chien : Jigel (Léonberg), Feu Baïka (Podhale) et Sheila (Bouvier bernois)
Sport canin ou activité : Expériences diverses chez les humains


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'idée qu'on se fait de soi avec un chien idéal

Message  Moomine le Jeu 08 Sep 2016, 18:16

Je suis assez d'accord avec Manouche. Quand on a pris un chien il y a 5 ans c'était à la base pour garder le camp de la tente en bivouac, pas le défendre ni rien, mais aboyer pour signaler un truc. Et de manière générale nous accompagner dans des sports qu'on pratiquait déjà. Je ne me suis pas penchée sur les races, abruptement je me suis dis que n’importe quel chien lupoïde avec 4 pattes ferait l'affaire.

Pas la SPA car je ne voulais pas un chien sans connaitre son passé ni ses réactions autrement que dans l'environnement stressant d'un box, vu qu'il serait lâché la plupart du temps. Par contre avec le recul je me dis que maintenant grâce au forum je connais le système des FA et que quitte à prendre un chien non LOF c'est par là que je passerais la prochaine fois. Ou alors pour un chiot passer par un éleveur pour les maladies génétiques, ce qui ne m'avait pas effleuré l'esprit à ce moment là. Un ami de ma copine éleveuse de chevaux, chez qui était ma jument, sa chienne avait fugué et avait eut des petits d'on ne sait quel chien, le gars les donnait contre le prix de la puce et des vermifuges, il étaient bien sociabilisés à la ferme et en famille, y en restait un... bah c'est Kami.

Quand on y pense c'était un peu la loterie... Ok il a jamais été malade en 5 ans, mais au final je ne sais rien pour l'avenir et je ne connais rien de son capital génétique. Mais mon petit frère a 3 Shih Tzu LOF de parents testés et ils sont supers fragiles... Peut-être qu'il y a une part d'inconnu qu'on ne peut pas enlever quel que soit sa bonne foi.

Moomine
Membre
Membre

Féminin Verseau
Messages postés : 621
Date d'inscription : 08/09/2011
Age : 30
Localisation : Chambéry
Mon chien : Kami, né le 26/06/2011, berger australien/père inconnu (certainement un berger quelconque)
Sport canin ou activité : Suivre tout ce qui a môman dessus: à pied, en courant, en VTT, à cheval, en raquettes, en ski, dans l'eau...


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'idée qu'on se fait de soi avec un chien idéal

Message  Labs 2 le Jeu 08 Sep 2016, 18:22

Manouche a écrit:D'une certaine manière, pour ma part, le chien idéal est celui qui nous ressemble le plus.

Perso, on ne prend pas un chien dans l'idée inconsciente de vouloir changer....on risque de s'y casser les dents.

Tel maitre, tel chien Smile

On prend en général une race qui vous correspond par ses caractèristiques mentales et physiques, et ensuite le caractère propre à chaque chien fait la différence dans la relation.

Si on ne se base que sur la morpho, l'esthétique, ou la mode il est plus que propbabale que ca ne fontionnera pas, avec toutes les conséquences pour l'un et l'autre .

Labs 2
Banni du forum
Banni du forum

Féminin Verseau
Messages postés : 1372
Date d'inscription : 12/01/2016
Age : 51

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'idée qu'on se fait de soi avec un chien idéal

Message  Lou d'Arabie le Jeu 08 Sep 2016, 18:31

Le chien  idéal ...Celui qu'on ne se lasse pas d'admirer  pour sa pureté, sa grâce et sa perfection ...je connais !
Il ne peut se permettre de dégénérer vers l'hypertype, il est fait pour une fonction et la moindre faiblesse physique, intellectuelle ou mentale serait pour lui un handicap mortel .
Je sais exactement comment doit être un saluki beau et bon, comment doit être un ( UNE) whippet belle et bonne ...
De la pointe de leur museau au bout de leur queue je connais leurs proportions parfaites,  la souplesse de leur peau, de leur squelette, de leurs tendons, de leurs muscles, l'efficacité de leurs sens...
Je les ai étudiés, testés, je me les suis appropriés, je suis eux, je vis en eux .
Mes lévriers, mon idéal de liberté . Heart2

Lou d'Arabie
Membre
Membre

Féminin Poissons
Messages postés : 1631
Date d'inscription : 10/02/2013
Age : 59
Localisation : 94 et 64
Mon chien : whippet actuel et saluki de ma vie
Sport canin ou activité : vtt, excursions, randonnées


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'idée qu'on se fait de soi avec un chien idéal

Message  Moomine le Jeu 08 Sep 2016, 18:59

Vu comme ça c'est vrai qu'on dirait qu'on projette sur le chien son idéal. Alors Kami est un batard sans origines fait pour roder n'importe où, c'est le chien errant qu'on pourrait trouver n'importe où, sympa et bon compagnon toujours partant.

Si on extrapole ca veut dire qu'un couple maitre-chien qui se passe mal c'est la faute a des gens pas réalistes sur ce qu'ils sont et leurs capacités?

Moomine
Membre
Membre

Féminin Verseau
Messages postés : 621
Date d'inscription : 08/09/2011
Age : 30
Localisation : Chambéry
Mon chien : Kami, né le 26/06/2011, berger australien/père inconnu (certainement un berger quelconque)
Sport canin ou activité : Suivre tout ce qui a môman dessus: à pied, en courant, en VTT, à cheval, en raquettes, en ski, dans l'eau...


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'idée qu'on se fait de soi avec un chien idéal

Message  Manouche le Jeu 08 Sep 2016, 19:35

En fait, pour que l'idéal soit, il faut se connaître suffisamment et ne pas se mentir ou se faire des accroire. Si on veut se mettre au défi, soit, et on le fait en toute conscience et on s'engage entièrement.

Ceux qui pensent qu'ils sont de telle ou telle manière et que dans les faits, il en est rien, font forcément des choix erronés et c'est en ce moment-là que les chiens écopent et durement. Les humains eux s'en remettent habituellement en peu de temps....et recommencent les mêmes erreurs sans faire d'introspection.

Manouche
Membre
Membre

Féminin Balance
Messages postés : 7686
Date d'inscription : 10/06/2010
Age : 55
Localisation : Montréal Québec
Mon chien : Jigel (Léonberg), Feu Baïka (Podhale) et Sheila (Bouvier bernois)
Sport canin ou activité : Expériences diverses chez les humains


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'idée qu'on se fait de soi avec un chien idéal

Message  Porthos le Jeu 08 Sep 2016, 22:34

Bon sujet... Smile
Je suis tenté de dire que le chien idéal est le chien qui arrive à me supporter ! Mdr
Ou alors que le véritable "chien idéal" c'est celui qu'on n'a pas encore et que l'on rève au fur et à mesure des erreurs que l'on commet avec l'idéal d'hier !
Toute blague à part, "mon" chien idéal est celui qui est toujours content et toujours partant, autant pour le sport que pour une sieste, bref un bon chien...C'est pour cela que j'aime les "oreilles et museaux pointus", donc les races bergères, mes capacités étant limitées je ne peux pas accéder aux lévriers, hélas... Laughing

Porthos
Membre
Membre

Masculin Balance
Messages postés : 1099
Date d'inscription : 07/07/2007
Age : 64
Localisation : Gironde
Mon chien : BA et Border
Sport canin ou activité : Recherche humanitaire


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'idée qu'on se fait de soi avec un chien idéal

Message  Sitsip le Jeu 08 Sep 2016, 23:20

Je ne sais quelle idée je me fais de moi par contre je sais ce qu'est un chien idéal.

Tous ceux qui ont partagé ma vie l'ont été.

D'aucuns je n'ai attendu quelque chose.

Pourtant ils m'ont tous beaucoup apporté.

Je me suis adapté à eux, ils se sont adaptés à moi.

Et je trouve chez chacun d'eux des aptitudes et attitudes exceptionnelles alors qu'ils ne sont que des bâtards.






Sitsip
Membre
Membre

Masculin Gémeaux
Messages postés : 275
Date d'inscription : 08/12/2015
Age : 36

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'idée qu'on se fait de soi avec un chien idéal

Message  Dgedg le Jeu 08 Sep 2016, 23:30

Je n'ai eu que des chiens imparfaits, pas deux pareils mais tous bourrés de manies et défauts qui faisaient leur charme au moins autant que leurs qualités. Dieu, que j'aime l'insolence de Iedith, le regard neuneu et naïf d'Earl, la voix exaspérante de Jedi, la timidité maladive de Lascar (là dessus on se comprend tous les deux!), l'exubérance de Loustic...

Le chien idéal je vous le laisse, j'en veux pas chez moi confused

Dgedg
Membre
Membre

Féminin Capricorne
Messages postés : 9718
Date d'inscription : 20/03/2013
Age : 40
Localisation : Mayenne
Mon chien : des loutres
Sport canin ou activité : Sauter dans les flaques pour la faire raler, bousiller ses godasses et se marrer


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'idée qu'on se fait de soi avec un chien idéal

Message  Porthos le Jeu 08 Sep 2016, 23:40

Dgedg a écrit:Je n'ai eu que des chiens imparfaits,
.../...
Le chien idéal je vous le laisse, j'en veux pas chez moi

Faut pas confondre "idéal" (donc ce qu'on aime et trouve à notre gout y compris les défauts) avec "parfait" c'est à dire zéro défaut...

Porthos
Membre
Membre

Masculin Balance
Messages postés : 1099
Date d'inscription : 07/07/2007
Age : 64
Localisation : Gironde
Mon chien : BA et Border
Sport canin ou activité : Recherche humanitaire


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'idée qu'on se fait de soi avec un chien idéal

Message  Gibelotte le Ven 09 Sep 2016, 10:01

Vous parlez beaucoup de vous en parlant de vos chiens!

Manouche a écrit:D'une certaine manière, pour ma part, le chien idéal est celui qui nous ressemble le plus.
ou celui qui ressemble le plus à l'image qu'on voudrait donner de soi.

Porthos a écrit:
Dgedg a écrit:Je n'ai eu que des chiens imparfaits,
.../...
Le chien idéal je vous le laisse, j'en veux pas chez moi  

Faut pas confondre "idéal" (donc ce qu'on aime et trouve à notre gout y compris les défauts) avec "parfait" c'est à dire zéro défaut...
Nous sommes d'accord,

Sitsip a écrit:Je ne sais quelle idée je me fais de moi par contre je sais ce qu'est un chien idéal.
Tous ceux qui ont partagé ma vie l'ont été.
D'aucun je n'ai attendu quelque chose.
Pourtant ils m'ont tous beaucoup apporté.
Je me suis adapté à eux, ils se sont adaptés à moi.
Et je trouve chez chacun d'eux des aptitudes et attitudes exceptionnelles alors qu'ils ne sont que des bâtards.
C'est un beau commentaire, ton chien idéal est celui des personnes qui ne s'attachent pas à l'apparence.


Porthos a écrit:
"mon" chien idéal est celui qui est toujours content et toujours partant, autant pour le sport que pour une sieste, bref un bon chien...
Moomine a écrit:Kami est un batard sans origines fait pour roder n'importe où, c'est le chien errant qu'on pourrait trouver n'importe où, sympa et bon compagnon toujours partant.
Ce n'est pas aussi la définition de l'ami humain idéal, à quelques détails près ? Smile

Chabada a écrit:
Ne jamais se dire "je vais me mettre au footing (par exemple) pour mon futur chien de telle race qui a besoin d'une bonne dépense quotidienne" parce que dans plus de la moitié des cas on ne le fait pas au final. Il y a une marge entre ce qu'on rêve et ce qu'on fait réellement, que beaucoup ne parviennent pas à franchir, même en étant très sincères au départ.
ça, c'est une remarque très sage, illustrée par deux attitudes opposées. Moomine, par exemple, vit des aventures, voyage et fait joliment partager ses moments de bonheur avec son chien qui est un batard ordinaire, comme on peut en trouver des dizaines dans les refuges avoisinants ou un peu partout à chaque coin de rue, alors que tant de personnes qui n'ont jamais senti le poids d'un sac à dos s'imaginent qu'il faut d'abord choisir le chien adéquat de la race adéquate pour aller randonner dans les Cévennes le week-end.

Gibelotte
Membre
Membre

Féminin Verseau
Messages postés : 1862
Date d'inscription : 23/03/2014
Age : 37
Localisation : Bretagne
Mon chien : Berger Australien

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'idée qu'on se fait de soi avec un chien idéal

Message  Faline le Ven 09 Sep 2016, 11:31

Il y a malheureusement beaucoup de gens qui savent ce qu'ils veulent mais qui ne savent pas ce qu'ils peuvent faire...

J'ai plusieurs cas régulièrement au téléphone...

-on cherche un chien sportif parce qu'on fait du footing le week end
- je fais un peu de sport (120bornes/semaines)
- je fais du vélo (comprendre je vais chercher le pain en vélo)
- je fais du vélo (comprendre 2 sorties de 50bornes par semaines)

Enfin voilà, c'est bien de se renseigner, mais il faut prendre un chien à son image à l'instant T

Faline
Membre
Membre

Féminin Bélier
Messages postés : 8300
Date d'inscription : 13/12/2009
Age : 28
Localisation : Charente Maritime
Mon chien : une meute d'ESD, 1 BH et 1 chinois
Sport canin ou activité : Sports de trait, Agility, Obé


http://www.chiens-de-sport.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'idée qu'on se fait de soi avec un chien idéal

Message  Chabada le Ven 09 Sep 2016, 11:34

Gibelotte a écrit:
Chabada a écrit:
Ne jamais se dire "je vais me mettre au footing (par exemple) pour mon futur chien de telle race qui a besoin d'une bonne dépense quotidienne" parce que dans plus de la moitié des cas on ne le fait pas au final. Il y a une marge entre ce qu'on rêve et ce qu'on fait réellement, que beaucoup ne parviennent pas à franchir, même en étant très sincères au départ.
ça, c'est une remarque très sage, illustrée par deux attitudes opposées. Moomine, par exemple, vit des aventures, voyage et fait joliment partager ses moments de bonheur avec son chien qui est un batard ordinaire, comme on peut en trouver des dizaines dans les refuges avoisinants ou un peu partout à chaque coin de rue, alors que tant de personnes qui n'ont jamais senti le poids d'un sac à dos s'imaginent qu'il faut d'abord choisir le chien adéquat de la race adéquate pour aller randonner dans les Cévennes le week-end.

Il faut quand même un chien qui puisse suivre, pas trop pénible à éduquer (bon rappel, etc...) et avec une bonne sociabilité.
Moi qui marche pas mal et fait de la petite randonnée, une partie de mes critères sont là dessus. Certes à mon petit niveau quasiment toutes les races peuvent y aller, mais je vais pas prendre un bouledogue ou un husky par exemple. La compagne d'un ami avait un Malamute, à chaque sortie il fallait attendre le chien parti promener tout seul. Bon, faut croire qu'elle aimait ça parce qu'elle n'a jamais eu l'idée d'utiliser une longe ou même d'essayer de renforcer le rappel, quoi que avec ce genre de chien c'est un peu vain mais bon... Mais franchement le nombre de fois où cet ami m'a raconté qu'il avait du attendre ou chercher le chien, dans les montagnes en Suisse en plus... Non merci quoi.
Après c'est sûr, c'est pas parce que je randonne un peu que je vais prendre un berger australien par exemple.

Chabada
Membre
Membre

Féminin Poissons
Messages postés : 2149
Date d'inscription : 05/10/2015
Age : 47
Localisation : Vaucluse (84)

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'idée qu'on se fait de soi avec un chien idéal

Message  mllecaro le Ven 09 Sep 2016, 13:47

Je pense qu'il faut aussi faire attention à prendre un chien qui nous plait (évidement tout en tenant compte de ses besoins!) et avec lequel le "accroche" quand on connait des spécimens de la race.
C'est dommage de se retrouver avec un chien ou on aura pas forcément d'atomes crochus avec le caractère, indépendamment de son coté sportif ou non!

Sinon les batards c'est top quand on a pas d'idées de race précise, mais batard ne veut pas dire adaptable à tout, certains sont de vraies piles electriques, d'autres plus calmes, etc... Et ça j'ai pas l'impression (pas ici!) que tout le monde s'en rende compte.

Pour revenir au sujet idéal: je n'ai eu qu'un chien mais c'est ÉVIDEMENT le chien idéal, avec tous ces défauts Smile

mllecaro
Membre
Membre

Féminin Capricorne
Messages postés : 414
Date d'inscription : 25/02/2015
Age : 26
Localisation : Maine et Loire
Mon chien : Louzou, teckel poils longs, Moka, berger belge tervueren

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'idée qu'on se fait de soi avec un chien idéal

Message  tam le Ven 09 Sep 2016, 13:47

l'image du chien idéal pour les "novices" est bien souvent faussée par ce qu'ils voient en club, à la télé ou ailleurs.

Quand je vois en club des gens qui galèrent à faire obéir leur caniche, et quand on fait une démonstration des diverses disciplines du club, donc de ring ou d'obé, avec des malinois, leur 1ere réaction c'est " mon prochain chien ça sera un malinois, au moins c'est des chiens qui obeissent bien ! "
Euh ton caniche il obeirait tout aussi bien si tu savais faire ...

Pour plein de gens le chien idéal c'est tel ou telle race parce que ils ont vu ou lu des trucs super mais au final quand ils prennent la race ça ne correspond pas à l'idée qu'ils s'en faisaient.

Plus on cotoie de chien, plus on fait d'activité avec nos chiens, plus nos critère du chien idéal évoluent.
Mon 1er chien c'était un bobtail parce que je voulais un gros chien et que c'était la seule race sur laquelle on était tombé d'accord avec mes parents, (le pire chien de ma vie) après j'ai eu un rott parce que j'en rêvais depuis avant le bobtail, il fait parti des chiens qui ont marqué ma vie ! c'était LE chien idéal dont je rêvais à l'époque, puis j'en ai eu d'autre bien sympa aussi qui n'avaient pas de "fonction" précises à part chien de compagnie.
Puis un croisé malinois à fait apparition dans ma vie (lui aussi aura marqué ma vie) LE chien idéal lui aussi pour ce que je faisais, il m'a fait débuté l'obé et la compétition, puis le malinois et la c'est clair que c'est pour moi LE VRAI chien idéal pour ce que je fais, que ce soit dans la vie de tous les jours ou pour la compétition.

Et peut être que quand je serai une mamie plus capable de tenir une ferrari, je découvrirai le bichon et qu'à ce moment là ça sera aussi LE chien idéal.

tam
Membre
Membre

Féminin Scorpion
Messages postés : 4915
Date d'inscription : 25/03/2008
Age : 38
Localisation : cher
Mon chien : 4 belges Déclic, Hysterik, Gecko, Nocive et Jump la shetland
Sport canin ou activité : ring


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'idée qu'on se fait de soi avec un chien idéal

Message  Enitit le Ven 09 Sep 2016, 13:51

Sujet très dur et réaliste.

L'idéal est associé au désir, à la perfection, à l'imaginaire et au paraître, c'est certain.
Pour moi, l'idéal est aussi lié à la conscience... et si on a un idéal, c'est qu'il faut pas manquer de volonté car trop souvent on pense que l'idéal se réalisera tout seul ! Il restera alors bien imaginaire.
"Ah ouais, mon chien, il saura faire tout ça" / "on fera du caniVTT" => apprends d'abord a apprendre et connais ton chien / tu fais du vélo habituellement ? t'es sûr d'avoir le temps ? Il ne suffit pas de voir un chien idéal pour l'avoir (ah bah du coup ça se rapproche de ce que dit Tam).
Bref...

Comme pour beaucoup d'autres "choses", l'humain veut rattacher ce qu'il côtoie, ce qu'il a, ce qu'il fait, à ce qu'il veut faire paraître devant les autres. L'humain aime le paraître, rare sont ceux qui s'en détache.
Une belle voiture, un bel appart' ou de belles chaussures. T'as vu, je fais le ménage (moi, je suis active et j'aime le propre), t'as vu j'ai klaxonné (j'me laisse pas faire, 'ttention), t'as vu mon chien il sait faire ça (moi, je sais éduquer un chien et j'ai la méthode attention), t'as vu mon gosse !! t'as vu, t'as vu...
Même une vieille chemise, on s'en fera un idéal de soi => elle est bien conservée, je suis consciencieux et prends soin de moi et de mes affaires, t'as vu j'espère.
L'idéal de notre image !

Mais l'idéal d'un chien, on oublie souvent quelque chose qui vient se mettre entre nous et le chien... la relation et les caractères !

Et quand les belles chaussures s'usent, qu'est ce qu'il se passe ? Il y a ceux qui les jetteront, ceux qui vont en exiger une neuve de suite et ceux qui se feront un autre idéal dessus.

C'est souvent pareil pour les chiens, l'idéal de base est rompu: il y a ceux qui les abandonneront, ceux qui achèteront un deuxième pour "aider" le 1er (de quoi s'enfoncer un peu plus), et ceux qui ne laisseront pas tomber et qui continueront le chemin avec CE chien, ce chien qui ne sais finalement pas faire le beau, qui aboit a chaque bruit mais que, si on se donne les moyens d'y voir et d'y arriver, sait ramasser les objets par terre, sait rester calme devant la boulangerie, sait se balader en forêt sans déranger le moindre promeneur, sait faire beaucoup de chose en fait.

C'est triste... mais le chien est encore beaucoup trop considéré comme objet d'apparat. "S'il passe inaperçu, s'il n'est pas a mon image, à quoi ME sert-il ?? Que M'apporte-t-il ? ". Puis en plus, vu qu'il ne s'éduque pas comme je veux, j'ai plus envie de me mettre au vélo...

Tout le monde se fait une idée, un idéal de la relation qu'il aura avec son chien, de ce qu'il fera avec son chien mais peu pense que le chien est un être conscient avec un caractère et qu'il faudra peut être revoir tout ça une fois en contact.
C'est comme ça qu'on voit les doggyblues, les abandons (aussi bien physique que moral) ect.
Peu de gens pensent a changer leur idéal car leur image est plus forte que leur volonté ("je peux pas avoir un chien comme ça a mes côté, voyons, il m'obéit pas").

Mais d'autres y arrive, l'idéal évolue (selon le moment T, comme le dit Tam, ou selon la volonté)


un exemple:

J'en fait des montagnes de mon chien mais j'ai eu été déçue quand il ne montrait pas ce de quoi il était capable devant les autres (par exemple, quand il n'arrive pas a gérer ses émotions quand il croise un pote et qu'il s'agite de partout, saute, gemis xD) ! Ces autres qui nous sont si chère.
Est-ce qu'il cassait pour autant mon image ?
"pas capable d'éduquer son chien cette petite jeune !", "Elle doit galérer chez elle, niark niark." Voila ce que les autres pouvaient penser de moi donc, oui, sur l'instant T, image cassée.

Parce que je savais que mon chien montrait ce côté là aux autres sans que ces autres là sachent de quoi il est capable, comment il est "en vrai"... Mais d'ailleurs... ce qu'il est "en vrai" c'est ça aussi, c'est faire le dingue dés qu'il voit un pote alors qu'il est tout calme a la maison !?
... ... eh bien oui, c'est ce qu'il est en vrai.

L'idéal que je me suis fait de lui, avant même de l'avoir, redescend bel et bien sur terre peu à peu et l'idéal que je me fais de lui maintenant, c'est lui avec son excessivité ! Je l'aime quoi !
J'ai la volonté d'arriver a mon idéal premier (plein de balades, chien proche, "poli", sociable, intelligence développée, polyvalent) d'ailleurs, je suis en plein dedans pour 90% de mon idéal mais je nous laisse le temps d'y arriver pour les points les plus long et surtout de profiter de nous, de lui, de ce qu'il est a 15 mois avant de découvrir ce qu'il sera a 15 ans.
L'idéal actuel = profit, travail, jeu.

L'idéal que l'on a d'un chien, ce n'est pas quelques choses de fermé. Il faut se donner les moyens, avoir de l'amour et respecter l'être que l'on a en face de nous.
Aujourd'hui, l'idéal que je me fais de mon chien est plus en accord avec lui.
L'idéal des début a changé, mais j'ai toujours autant envie de lui apprendre plein de truc tant qu'il y prends plaisir, je me lève toujours aussi tôt le matin pour le sortir, je lui fais toujours autant de papouilles, je le promène toujours autant en forêt, là où il semble aimer aller, je le laisse toujours autant découvrir ce qui l'entour, je m'inquiète toujours autant (beaucoup plus en fait) pour lui et je suis toujours aussi fière de lui, et même quand il ne gère pas ses émotions devant les autres, je prends ça avec légèreté... car Lipton est un être et qu'il s'exprime comme ça.


Ceci dit, je parle ici beaucoup de caractère et non pas d'idéal physique mais c'est un peu pareil. Perso, j'aimerai trop un ESD, parce que c'est trop beau, ça a la classe, en plus je fais plein de balades xD mais je sais que je ne pourrais pas, pour le moment, répondre aux besoins de 99% des spécimens de Faline xD Du coup mon idéal ESD, je me le fous dans le nez ! Et puis mon idéal avec 2 chiens a du mal a se faire aussi xD

Enitit
Membre
Membre

Féminin Taureau
Messages postés : 2317
Date d'inscription : 04/06/2015
Age : 28
Localisation : Lyon et ses environs !
Mon chien : Mon Prince : Lipton (Berger Australien). Ma diablotine : Favy (Ragdoll). Mes 2 petits montres : Oreo et Perl (lapins)!

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'idée qu'on se fait de soi avec un chien idéal

Message  Faline le Ven 09 Sep 2016, 14:00

après c'est toujours pareil, chaque individu d'une même race ne peut être l'idéal d'une personne.

Pour reprendre Enitit, Jefferson, Run, et d'autres sont pour moi des chiens idéaux, beau sympa performant agréable maléable...

A coté de celà, Enitit ne pourrait les gerer et s'adapter a ce dont ils ont besoin...

Par contre, Gap, Aida, elles, elles seraient parfaitement a leur aise dans cet habitat, un maitre proche d'eux, un coussin agréable la journée, de grandes balades mais pas de "travail" a proprement parler....

mais autre chose, on forme aussi les chiens a notre image...

Faline
Membre
Membre

Féminin Bélier
Messages postés : 8300
Date d'inscription : 13/12/2009
Age : 28
Localisation : Charente Maritime
Mon chien : une meute d'ESD, 1 BH et 1 chinois
Sport canin ou activité : Sports de trait, Agility, Obé


http://www.chiens-de-sport.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'idée qu'on se fait de soi avec un chien idéal

Message  Educalins le Ven 09 Sep 2016, 14:10

Ya surtout pour certains, le chien idéalisé...
L'image qu'on se fait de "son" chien...

Et puis la réalité...

Quand le chien idéalisé est vraiment trop loin du chien de la réalité...
Ben c'est bien souvient la catastrophe... Pas beaucoup de maitres et de chiens s'en sortent...

Parfois, la différence est là, mais avec un travail sur soi d'abord, puis parfois sur son chien, on arrive à quelque de pas mal.

Pis des fois, le chien est presque notre idéal...
Là, c'est génial pour les 2!


Aprés, c'est compliqué... L'environnement, notre influence jouent aussi...

Par ex, j'ai 3 chiens complètement différents physiquement et mentalement! (Je ne sais pas si on peut faire plus hétéroclite!)
Pourtant ils ont tous les 3 une place idéale dans ma vie, chacun pour des raisons différentes...
Et en même temps, parce que je ne recherche pas la 'perfection' dans mes chiens.
Ils sont comme je les aime, ou plutot je les aime comme ils sont...
Je les accepte avec leurs défauts (ils n'en ont pas LOL) et leurs qualités!

______________________________
«A vivre avec son chien, on apprend à se connaître soi-même»

Educalins
Administratrice forum
Administratrice forum

Féminin Gémeaux
Messages postés : 19259
Date d'inscription : 01/02/2012
Age : 42
Localisation : Suisse
Mon chien : Judy et Hyaska, BA. Tyson, bouli. June, kaninchenteckel.
Sport canin ou activité : Educatrice canine. RCI


http://www.ba-titude.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'idée qu'on se fait de soi avec un chien idéal

Message  FantoNco le Ven 09 Sep 2016, 14:37

On en revient beaucoup à accepter le chien tel qu'il est et non pas tel qu'on voudrait qu'il soit, ce qui avait été abordé dans un autre post.
Moi je pensais vachement que c'était tous pareils "c'est un chien, quoi" avec quelques légères nuances selon la race, qu'avec de l'éducation on en ferait ce qu'on voudrait.
Et ouais je me voyais bien avec le chien impec qui répond au doigt et à l'oeil (bah quoi un chien ça s'éduque, c'est comme ça, si y'a un grain de sable c'est qu'il est mal éduqué. Le chien-robot, quoi), et j'assume moyen quand elle en a rien à carrer, revient pas au rappel, recommence la connerie 30 fois (mais elle s'interrompt dès que je dis d'arrêter), pour moi le boxer c'était le kit chien de base qu'on en fait ce qu'on en veut avec de l'éducation + sportif + aime bien les enfants.
Pour moi c'était pas un chien potentiellement têtu (on nous l'avait dit, mais on s'est dit que ouibenunchiençaséduquemerdàlàfin).
Du coup, bon... Le coup d'accepter que ce sera pas le chien "sur mesure" espéré, enfin pas espéré parce que c'était pas "pourvu que" mais pour nous c'était évident que si on fait ci et ça, ben ça fera comme prévu.
Et non en fait, elle est têtue, ronchon à ses heures, aime pas les câlins, est très crampon et aime être dans le périmètre proche des humains mais le chien qui se vautre sur son maître devant la télé, c'est pas sa came, elle se met à l'autre bout du canapé pour être peinarde, mais en fait c'est ça, le chien idéal c'est pas le chien parfait, c'est le bon chien. Et c'est un bon chien, qui a des humains qui veulent la rendre heureuse, qui veut faire plaisir à ses humains, qui est très démonstratrice de son affection,...
et ça nous rend heureux de vivre avec ce chien là précisément, une fois cassée l'image du chien parfait justement.

FantoNco
Membre
Membre

Féminin Scorpion
Messages postés : 819
Date d'inscription : 09/01/2016
Age : 31
Localisation : Campagne francilienne
Mon chien : London, boxer (09/2015)

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'idée qu'on se fait de soi avec un chien idéal

Message  Minosh le Ven 09 Sep 2016, 14:55

Finalement, c'est un peu comme avec les enfants, on a tous une image idéale, on voudrait qu'ils soient comme ceci ou comme cela, on voudrait aussi être des parents parfaits ...
Dans la vraie vie, on finit bien , la plupart du temps Smile par accepter nos enfants avec leur personnalité et leurs limites, ça ne nous empêche pas de les aimer.
Ils nous renvoient parfois l'image de nos propres défaillances et ça permet d'avancer.

La rupture n'arrive que s'il y a gouffre entre l'idéalisation et la réalité et ça fait de gros dégâts des deux côtés ...
Sauf qu'un enfant c'est pour la vie, qu' on a l'impression de n'avoir pas droit à l'erreur et un chien, on se dit qu'on fera mieux avec le suivant ! confused

Minosh
Membre
Membre

Féminin Scorpion
Messages postés : 2185
Date d'inscription : 15/03/2015
Age : 62
Localisation : Grenoble
Mon chien : Atesh, feu mon berger d' Anatolie (juin 2011-juin 2016)

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'idée qu'on se fait de soi avec un chien idéal

Message  Manouche le Ven 09 Sep 2016, 15:07

Une chose qui a été dite et que je suis tout à fait en accord est que parfois il se fait une image idéalisée au point d'être irréaliste d'un chien ou d'une race et là, les problèmes s'accumulent lorsqu'il y a clash entre la réalité du chien et celle du proprio qui sont complètement aux antipodes l'une de l'autre.

Manouche
Membre
Membre

Féminin Balance
Messages postés : 7686
Date d'inscription : 10/06/2010
Age : 55
Localisation : Montréal Québec
Mon chien : Jigel (Léonberg), Feu Baïka (Podhale) et Sheila (Bouvier bernois)
Sport canin ou activité : Expériences diverses chez les humains


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'idée qu'on se fait de soi avec un chien idéal

Message  Chabada le Ven 09 Sep 2016, 15:35

Il y a aussi les chiens idéaux d'office, et les chiens qui le deviennent. Le temps qu'on leur consacre joue énormément, mais c'est sans doute là que le bât blesse chez certains qui ne se donnent pas la peine d'éduquer, de corriger les erreurs qu'ils peuvent faire et/ou les problèmes de comportement du chien s'il en a, etc... ils voudraient un chien "clés en main".
Je me souviens d'un commentaire d'une personne sur un site qui disait grosso modo : "je suis désolée mais cette race ne correspond pas du tout au descriptif qui en est fait, j'en ai pris un et il pisse partout, il n'obéit à rien, il aboie et il bouffe mes chaussures". Bah oui mais cocotte un chiot ça s'éduque hein !

Mon croisé beauceron était idéal dès qu'il a déboulé dans ma vie. Il venait à peine d'arriver qu'il me gardait la maison comme s'il avait toujours vécu là.
Mes boxers étaient idéaux parce que c'était un rêve réalisé.
Ma croisée picarde était idéale, mais qu'est ce qu'on en a bavé toutes les deux au début ! Malade, craintive, toute son éducation non pas à refaire mais à faire tout court, à part la propreté elle ne connaissait rien. Mais tout ce temps passé à lui apprendre n'a fait que renforcer nos liens et à en faire une chienne géniale à mes yeux. Et en fait j'ai remarqué que les chiens "admirés" par l'entourage sont des chiens pour lesquels leur maître s'est beaucoup investit. Là je pense à la Bearded d'un ami, tout le monde voulait la même parce qu'elle était sympa, super obéissante, suivait son maître partout... Oui c'est super à voir, mais les gens oublient que le mec passe énormément de temps avec sa chienne, qu'il l'a éduquée, etc... Elle n'est pas devenue super par l'opération du saint esprit. Finalement un chien "idéal" ça se mérite un peu aussi.

Chabada
Membre
Membre

Féminin Poissons
Messages postés : 2149
Date d'inscription : 05/10/2015
Age : 47
Localisation : Vaucluse (84)

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum