Liens commerciaux
Derniers sujets
» Travailler le rappel en balade et avec d'autres chiens
par liwana Aujourd'hui à 22:11

» Le chiot craintif
par liwana Aujourd'hui à 22:08

» Kira une suisse en Normandie !
par Dowrine Aujourd'hui à 21:46

» croquette platinum
par ericfree77 Aujourd'hui à 20:53

» Mes bergers allemands - Journal de Laska et de Muse
par Educalins Aujourd'hui à 20:30

» Nana la whip.
par Chabada Aujourd'hui à 20:17

» Carlin : Journal de ma Billie ♡
par Lilie Aujourd'hui à 20:10

» TINA ET PATTES ARRIERES DEFAILLANTES dois je consulter un second veto
par leturlupin Aujourd'hui à 18:24

» Acquisition (ou reve) d'un bobox
par Peluche Aujourd'hui à 18:07

» London, notre boxer
par Dowrine Aujourd'hui à 18:00

» Mon chien n'a pas la même attitude à la maison et au travail..!
par Educalins Aujourd'hui à 17:46

» Balade 95 region Nucourt,cléry en Vexin
par Lipsou Aujourd'hui à 17:20

Statistiques
Nous avons 25192 membres enregistrés
L'utilisateur enregistré le plus récent est Carn

Nos membres ont posté un total de 1406654 messages dans 57008 sujets



Les posteurs les plus actifs de la semaine
Savana&edjy
 
Jackson
 
suerte
 
Enitit
 
Dowrine
 
Chabada
 
Gibelotte
 
Geene
 
Educalins
 
Lilie
 

Publicités

Les deuils difficiles... impossibles...

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Les deuils difficiles... impossibles...

Message  Dgedg le Lun 14 Mar 2016, 22:23

Là dessus j'ai plus de chance que Positive, il n'y a pas grand chose à comparer. C'est plutôt de vieilles habitudes qui ressortent par moments. Une truffe qui renifle bruyamment dans un trou de mulot et tu t'entends dire "Chope la bête, Tétex !" ou au moment de se balader, annoncer machinalement "On va faire un tour?" auquel personne ne réagit parce que c'était notre phrase à toutes les deux Sad

Mais même si j'ai eu envie de me débarrasser d'Earl un million de fois (et de l'étrangler de mes mains un bon paquet de fois), et qu'avec Whity qui était l'ennemie jurée de ma princesse ça n'a pas été facile non plus, avec le temps je ne regrette pas de les avoir gardés, ni eux ni les suivants. Après tout, Tex m'a appris tant de choses, autant que ça serve à d'autres chiens, c'est un peu lui rendre hommage Smile

J'aime plus Texane que ma première chienne Tania qui pourtant m'a sauvé la vie... J'aime Earl au moins autant que Tania, mais différemment... J'aime Jedi autant que j'ai aimé Douglas, mais différemment... J'ai aimé Tex plus que Iedith, mais je serai dévastée quand elle me quittera, le plus tard possible évidemment. J'en fais des cauchemars.

Tex est ma grande histoire d'amour, mais les autres ne sont pas des amourettes pour autant. C'est compliqué parce que le deuil est double, on doit tirer un trait sur notre compagnon, et en même temps sur notre vision idéalisée du couple chien-humain, on sait qu'on ne retrouvera probablement jamais une complicité aussi intense. Le chien qui arrive après ça est forcément décevant, c'est absurde je sais bien mais c'est le cerveau humain Embarassed

Dgedg
Membre
Membre

Féminin Capricorne
Messages postés : 9732
Date d'inscription : 20/03/2013
Age : 40
Localisation : Mayenne
Mon chien : des loutres
Sport canin ou activité : Sauter dans les flaques pour la faire raler, bousiller ses godasses et se marrer


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les deuils difficiles... impossibles...

Message  Chabada le Lun 14 Mar 2016, 22:26

Comment quantifie-t-on l'amour ou l'affection ? Personnellement je n'en sais rien.

Chabada
Membre
Membre

Féminin Poissons
Messages postés : 2182
Date d'inscription : 05/10/2015
Age : 47
Localisation : Vaucluse (84)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les deuils difficiles... impossibles...

Message  liwana le Lun 14 Mar 2016, 22:44

Dgedg a écrit:Tex est ma grande histoire d'amour, mais les autres ne sont pas des amourettes pour autant. C'est compliqué parce que le deuil est double, on doit tirer un trait sur notre compagnon, et en même temps sur notre vision idéalisée du couple chien-humain, on sait qu'on ne retrouvera probablement jamais une complicité aussi intense. Le chien qui arrive après ça est forcément décevant, c'est absurde je sais bien mais c'est le cerveau humain Embarassed
Je crois voir ce que tu veux dire , après que le chien qui arrive soit forcément décevant au départ , le temps que notre cerveau d'humain soit prêt à accepter quelque chose de différent , apprenne à "composer" avec le manque et que nos émotions suivent avec l'attachement , évidemment ça va pas être instantané du moment qu'avec le temps on arrive à vivre de vrai moments de bonheur , des émotions sincère et de l'intensité malgré le souvenir très ancré d'un chien particulier , en tout cas j'aimerai que ce soit comme ça ...
Chabada : c'est peut être pas comme ça pour tout le monde mais perso j'ai aucun mal à "quantifier" l'amour ou l'affection que je porte aux gens , enfin je veux dire je sais bien qui j'aime plus que l'autre , quels sont les êtres qui me sont indispensable , sans qui j'aurais énormément de mal à vivre

liwana
Membre
Membre

Féminin Cancer
Messages postés : 2177
Date d'inscription : 09/05/2014
Age : 26
Localisation : Finistère/Bretagne
Mon chien : Malinois

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les deuils difficiles... impossibles...

Message  tam le Mar 15 Mar 2016, 07:37

il y a aussi qqchose qu'il ne faut pas oublié c'est qu'on est pas forcément obligé d'aimer et de s'entendre avec tous les chiens qu'on a !

J'ai aussi un peu de mal à comprendre comment tant de temps plus tard on est toujours aussi dévasté mais ce que j'ai encore plus de mal à comprendre c'est pourquoi gardé un chien qu'on aime pas ?
Ce n'est pas super ni pour le maître ni pour le chien, s'en occuper et faire semblant je ne vois pas l'interet. Mais chacun fait son deuil et se reconstruit à sa façon.
J'ai à la maison une chienne que je n'aime pas, enfin je l'aime bien mais sans plus, si elle avait été toute seule avec moi, je ne l'aurai pas gardé ....

Quand j'ai perdu mon 1er chien à moi, mon rott, ça m'a dévasté, mais j'avais d'autre chien et la vie à continué. Personne ne le remplacera, personne ne sera comme lui et plus on compare avec les autres plus on est malheureux.
Le jour ou Déclic partira ça sera je suis sur la fin du monde pour moi, mais je sais aussi que j'en ai d'autre (dont son fils) et que je continuerai de les aimer, pas comme lui pas "autant" que lui mais la vie continuera.

tam
Membre
Membre

Féminin Scorpion
Messages postés : 4938
Date d'inscription : 25/03/2008
Age : 38
Localisation : cher
Mon chien : 4 belges Déclic, Hysterik, Gecko, Nocive et Jump la shetland
Sport canin ou activité : ring


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les deuils difficiles... impossibles...

Message  Labs 2 le Mar 15 Mar 2016, 08:40

tam a écrit:il y a aussi qqchose qu'il ne faut pas oublié c'est qu'on est pas forcément obligé d'aimer et de s'entendre avec tous les chiens qu'on a !

J'ai aussi un peu de mal à comprendre comment tant de temps plus tard on est toujours aussi dévasté mais ce que j'ai encore plus de mal à comprendre c'est pourquoi gardé un chien qu'on aime pas ?
Ce n'est pas super ni pour le maître ni pour le chien, s'en occuper et faire semblant je ne vois pas l'interet. Mais chacun fait son deuil et se reconstruit à sa façon.
....
Le jour ou Déclic partira ça sera je suis sur la fin du monde pour moi, mais je sais aussi que j'en ai d'autre (dont son fils) et que je continuerai de les aimer, pas comme lui pas "autant" que lui mais la vie continuera.

Je suis tout à fait d'accord . On a plus ou moins d'affinités avec les chiens et une façon différente d'aimer selon l'attachement qui a pu s'établir.
Un amour inconditionnel n'arrive qu'une fois ou deux tout au plus, les autres on les aime et on s'en occupe correctement par affection et responsabilité.
J'ai eu un basset hound pour lequel j'avais beaucoup d'affection, je m'en occupais parfaitement par responsabilité mais je ne l'aimais pas. Notre relation était basée entre des engeullades continuelles et des moments de tendresse. Ce n'était ni de sa faute, ni de la mienne mais deux caractères qui nese correspondaient pas. J'ai tenu le coup pendant 2 ans en me disant que ça ira mieux, je finirai par m'attacher avec le temps, un leurre ! Finalement plutôt par responsabilité et pour son bien à lui, j'en ai discuté avec une amie qui l'adorait et qui avait deux autres chiens, chevaux, campagne avec un grand terrain, et finalement je l'ai placé chez elle. Ils étaient nés pour être ensemble ! le bonheur...
Et moi enfin soulagé, qu'il soit heureux et que je n'ai plus à faire semblant, à faire tout bien en sachant qu'au fond il le ressentait instinctivement.
Aujourd'hui j'ai un mâle et une femelle labs, et je sais que je n'aimerai aucun autre chien , ni aurais tant d'affinités qu'avec mon mâle. C'est le CHIEN de ma vie, et je fais avec, je ne culpabilise plus et j'accepte les choses comme elles viennent.
J'aime beaucoup la femelle, d'un amour différent mais je me suis faite à l'idée qu'aucun chien ne sera mon Labrador mâle, ni maintenant, ni le jour où il partira .

Labs 2
Banni du forum
Banni du forum

Féminin Verseau
Messages postés : 1372
Date d'inscription : 12/01/2016
Age : 51

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les deuils difficiles... impossibles...

Message  Educalins le Mar 15 Mar 2016, 09:10

Ce post me fait beaucoup de peine... Sad2

Pour les maitres... Pour les chiens...

Et je me dis que j'ai une "chance" incroyable d'avoir un cœur d'artichaut...
Et de fondre d'amour devant tous mes chiens... (Et mes animaux en général)

Tyson est celui avec lequel j'ai le moins "de complicité", j'ai toujours mis çà sur le compte de son caractère très indépendant, du fait que ce soit un mâle et aussi que je ne "travaille" pas avec lui...
Mais je l'aime énormément tout de même... On se fait plein de câlins d'amoureux!

Mes chiennes, c'est ma vie...

Judy est gravée dans mon cœur à jamais, comme ma 1ère chienne, celle qui m'a tout appris... Je ne pensais jamais pouvoir ressentir çà pour un autre. Çà me bouffait Crying or Very sad

Il y a quelques années, avant Hyaska, je m'en suis rendu compte. Lors d'un séminaire qui m'a bouleversée... Bref...
Je me suis fait "aider" par une amie...
Ma chienne portait trop, une sorte de "transfert affectif" qui me faisait m'effondrer à chaque fois que j'imaginais son départ. Une horreur!

Çà m'a permis d'avancer et de pouvoir prendre Hyaska...
Qui a pris tout de suite une place aussi importante que Judy.
Je suis heureuse d'avoir pu franchir ce pas.


______________________________
«A vivre avec son chien, on apprend à se connaître soi-même»

Educalins
Administratrice forum
Administratrice forum

Féminin Gémeaux
Messages postés : 19279
Date d'inscription : 01/02/2012
Age : 42
Localisation : Suisse
Mon chien : Judy et Hyaska, BA. Tyson, bouli. June, kaninchenteckel.
Sport canin ou activité : Educatrice canine. RCI


http://www.ba-titude.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les deuils difficiles... impossibles...

Message  liwana le Mar 15 Mar 2016, 10:44

Bah justement cette relation fusionnelle que vous décrivez c'est un peu ce qui fait rêver ce qui n'ont pas encore vécu ça, comme moi, mais après il y a quand même le revers de la médaille , ioky on est super proche mais c'est avec mon mari qu'il a cette fusion et déjà quand il s'est ouvert la langue qu'il a fallu le sédater je suis sortie de la pièce tellement j'avais les larmes aux yeux de le voir comme ça alors que sa vie n'était pas menacé non plus mais c'est la première fois qu'on le voyait souffrir , ça me faisait littéralement mal au cœur, donc j'imagine même pas ce que ça doit être pour vous . Bon après le mien il est tellement joyeux et affectueux que même si son "vrai" maître c'est mon mari il en reste largement assez pour tout le monde et en grandissant il est devenu plus sensible, plus affectueux, petit il en avait rien à foutre de rien lol au final on a pas du tout le même tempérament donc j'aurai eu du mal à l'éduquer seule je pense , par contre à deux avec la fermeté de monsieur et mon côté plus "maman poule" ça s’équilibre bien. par contre j'aurai du mal à supporter un chien que j'aime pas

liwana
Membre
Membre

Féminin Cancer
Messages postés : 2177
Date d'inscription : 09/05/2014
Age : 26
Localisation : Finistère/Bretagne
Mon chien : Malinois

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les deuils difficiles... impossibles...

Message  gabouich le Mar 15 Mar 2016, 14:07

C'est exactement cela, cette relation fusionnelle que l'on a avec un chien, pourquoi lui, cela ne s'explique pas ! C'est comme un coup de foudre pour une personne !
J'ai toujours eu des chiens, grands, moyens, petits, LOF, croisés.... Mais rien ne m'a préparé avec ce que je vis avec Gabby, cette relation fusionnelle avec mon petit mec !
Il sait toujours comment se conduire, répondre à mes demandes, comprend toujours ce que j'attends de lui.... et nos moments de câlins et gratouilles, j'adore !
Et son regard.... Pour autant, il accepte les autres membres de la famille, mais dès que je suis avec lui, c'est juste nous !
J'ai pourtant 4 autres males, que j'adore et avec qui je vis de belles choses.... Mais aucun n'est "Gabby".... Et comme Tam, son "départ" sera vécu comme la fin du monde, aucun ne pourra remplacer mon adorable petit bout de réglisse noir !

gabouich
Membre
Membre

Féminin Bélier
Messages postés : 75
Date d'inscription : 10/04/2015
Age : 47
Mon chien : Etik Loulou Gabby Hobbit IXXL : Chihuahuas

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les deuils difficiles... impossibles...

Message  Lou d'Arabie le Mar 15 Mar 2016, 16:27

Un chien peut vous transporter très loin, dans un ailleurs d'espace et de temps ..
Pour moi le saluki était un mythe, une légende vivante préservée depuis des milliers d'années, le lévrier originel s'il en est .
J'avais soif d'éternel dans mon quotidien prosaique, je rêvais de faire revivre ce magnifique regard mélancolique entr'aperçu  au hasard d'un voyage oriental .
Et c'est lui, Omar le saluki  qui par sa grâce unique, son intelligence, sa subtilité a bouleversé ma vie, mes valeurs, mes priorités...
Il a tout changé .  J'étais sous l'emprise de son charme, j'aimais tellement sa personnalité . Il le savait et  faisait en sorte de me surprendre chaque jour davantage .
J'ai volé tout ce que je pouvais à ma vie familiale et sociale pour nous offrir le meilleur des mondes :  Le temps, l'espace, la liberté, la nature et les saisons sans modération .
Qu'est ce que j'ai adoré cette vie suspendue dans le temps!
Mes proches, envieux peut-être, jaloux peut-être, n'ont pas supporté ni compris cette passion incroyable entre « juste un chien » et moi .
Ils me l'ont fait payer très cher, mais j'ai quand même gagné un petit coeur pur et loyal dans l'histoire, une blonde whippet ambitieuse et courageuse qui fait tout pour me plaire et que j'aime, tout simplement .
Mais ma passion et mes rêves d'éternité se sont éteints  à jamais à la mort de mon saluki .

Lou d'Arabie
Membre
Membre

Féminin Poissons
Messages postés : 1632
Date d'inscription : 10/02/2013
Age : 59
Localisation : 94 et 64
Mon chien : whippet actuel et saluki de ma vie
Sport canin ou activité : vtt, excursions, randonnées


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les deuils difficiles... impossibles...

Message  Positive le Jeu 17 Mar 2016, 17:48

J'avais une impression de déjà vu en lisant nos derniers échanges et pour cause... Je suis remontée quelques pages en arrière et j'ai souri, car les messages que je poste et ceux que vous m'adressez en réponse sont exactement les mêmes que ceux que j'avais postés et auxquels vous aviez répondu de la même manière au sujet de Guizeh... J'espère que le temps accomplira le même travail avec mon Crétynx à rayures...

Positive a écrit:C'est presque comme si je lui en voulais d'être encore là alors que Tatoo, lui, n'est plus là... C'est irrationnel, c'est "pas sympa" et même sans doute "odieux" mais contrôler ses affects est impossible. J'espère juste qu'avec le temps, un vrai lien va se (re?)créer..

tam a écrit:
Mais pourquoi ne pas la replacer cette chienne ? Au début tu disais qu'elle était une cata mais maintenant elle a vachement progresser, pourquoi ne pas lui laisser une chance que qqun l'aime ? Depuis longtemps tu dis que tu ne l'aimes pas.

Ces échanges remontent à plus d'un an... et je suis tellement heureuse de l'avoir dans ma vie, ma louvette en carton pâte (la tronche de l'éleveuse de Tatoo quand elle m'a vu arriver l'été dernier avec la chienne terrorisée par ce lieu nouveau : "qu'est-ce que tu fais avec ça ?! Tu l'as en pension ?!" Non non, "ça" est à moi! Mdr )... J'ai découvert grâce à ma chienne un autre monde, une race que je n'aimais pas et pour laquelle je m'engage activement aujourd'hui, un mode de relation totalement différent de tout ce que j'ai connu avant, où le lâcher prise et le "non contrôle" sont paradoxalement les clefs de la confiance et de la fiabilité absolue...

Bref, c'est vrai qu'aujourd'hui, le rayé ne me manquerait pas s'il n'était plus à la maison (j'assume mes ressentis et donc mes propos) et je prends sur moi de ne pas dire"banco !" quand on me propose de l'acheter pour de la sécu ou du ring (bah oui, il est "bon", ce cabot !), mais d'une part je n'ai jamais supporté l'idée de ne pas être certaine de l'avenir de mes chiens (je sais ce qu'ils ont chez moi, je ne saurai jamais avec certitude ce qu'ils auront ailleurs) et d'autre part, je me connais suffisamment pour savoir que chien ou autre, il m'a toujours fallu énormément de temps pour construire une relation... et je ne voudrais pas risquer de passer à côté de quelque chose par manque de patience, de tolérance ou tout simplement de persévérance.

Positive
Membre
Membre

Féminin Bélier
Messages postés : 3959
Date d'inscription : 10/11/2010
Age : 40
Localisation : PACA - France
Mon chien : Berger Hollandais et Saarloos
Sport canin ou activité : Consultant Nutrition et Comportement Canins, Mondioring


http://azurdog.jimdo.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les deuils difficiles... impossibles...

Message  Dellen le Jeu 17 Mar 2016, 17:55

Et je suis sûre que dans un an, tu feras aussi l'éloge de ton rayé, comme celui que tu as fait à ta louve ! Good

Si tu sais que tu as besoin de beaucoup de temps, alors laisses le temps faire son oeuvre et tout comme tu as laissé le bénéfice du doute à Guizeh, laisses-le à ton crétynx, je suis sûre qu'il va finir par te surprendre, ton gueulard Smile

Dellen
Membre
Membre

Féminin Lion
Messages postés : 3377
Date d'inscription : 01/08/2011
Age : 46
Localisation : 54
Mon chien : Fox de l'Enfer Vert (boxer)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les deuils difficiles... impossibles...

Message  liwana le Jeu 17 Mar 2016, 19:08

Je suis d'accord avec Dellen , quand on voit l'évolution de ta relation avec Guizeh , t'as bien fait de vous laisser du temps, puis ça doit être intéressant ce type de relation et de communication particulière . Avec le rayé je pense que ça va bien se goupiller avec le temps mais c'est normal d'avoir des coups de blues ou de doute et le fofo sert aussi à ça , à vider son sac quand on a un coup de cafard,je suis pas patiente donc à ta place je pense que j’aurai du mal à donner du temps au temps

liwana
Membre
Membre

Féminin Cancer
Messages postés : 2177
Date d'inscription : 09/05/2014
Age : 26
Localisation : Finistère/Bretagne
Mon chien : Malinois

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les deuils difficiles... impossibles...

Message  Jaïa69 le Ven 18 Mar 2016, 08:48

Je suis d'accord avec les filles, Avec le temps ton rayé tu l'aimeras autant que ta louve, en plus lorsque je vois le regard qui a envers toi sur l'autre poste, un regard doux, tellement plein d'amour qu'il ne peux pas en être autrement, il mérite ton amour, vraiment..... Il est très beau en plus ce chien....

Jaïa69
Membre
Membre

Féminin Scorpion
Messages postés : 1280
Date d'inscription : 18/07/2014
Age : 55
Localisation : rhone
Mon chien : jaïa Baltik Elypse Izzy
Sport canin ou activité : agility obéissance


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les deuils difficiles... impossibles...

Message  tam le Ven 18 Mar 2016, 13:03

Positive a écrit:J'avais une impression de déjà vu en lisant nos derniers échanges et pour cause... Je suis remontée quelques pages en arrière et j'ai souri, car les messages que je poste et ceux que vous m'adressez en réponse sont exactement les mêmes que ceux que j'avais postés et auxquels vous aviez répondu de la même manière au sujet de Guizeh... J'espère que le temps accomplira le même travail avec mon Crétynx à rayures...

Positive a écrit:C'est presque comme si je lui en voulais d'être encore là alors que Tatoo, lui, n'est plus là... C'est irrationnel, c'est "pas sympa" et même sans doute "odieux" mais contrôler ses affects est impossible. J'espère juste qu'avec le temps, un vrai lien va se (re?)créer..

tam a écrit:
Mais pourquoi ne pas la replacer cette chienne ? Au début tu disais qu'elle était une cata mais maintenant elle a vachement progresser, pourquoi ne pas lui laisser une chance que qqun l'aime ? Depuis longtemps tu dis que tu ne l'aimes pas.

Ces échanges remontent à plus d'un an... et je suis tellement heureuse de l'avoir dans ma vie, ma louvette en carton pâte (la tronche de l'éleveuse de Tatoo quand elle m'a vu arriver l'été dernier avec la chienne terrorisée par ce lieu nouveau : "qu'est-ce que tu fais avec ça ?! Tu l'as en pension ?!" Non non, "ça" est à moi! Mdr )... J'ai découvert grâce à ma chienne un autre monde, une race que je n'aimais pas et pour laquelle je m'engage activement aujourd'hui, un mode de relation totalement différent de tout ce que j'ai connu avant, où le lâcher prise et le "non contrôle" sont paradoxalement les clefs de la confiance et de la fiabilité absolue...

Bref, c'est vrai qu'aujourd'hui, le rayé ne me manquerait pas s'il n'était plus à la maison (j'assume mes ressentis et donc mes propos) et je prends sur moi de ne pas dire"banco !" quand on me propose de l'acheter pour de la sécu ou du ring (bah oui, il est "bon", ce cabot !), mais d'une part je n'ai jamais supporté l'idée de ne pas être certaine de l'avenir de mes chiens (je sais ce qu'ils ont chez moi, je ne saurai jamais avec certitude ce qu'ils auront ailleurs) et d'autre part, je me connais suffisamment pour savoir que chien ou autre, il m'a toujours fallu énormément de temps pour construire une relation... et je ne voudrais pas risquer de passer à côté de quelque chose par manque de patience, de tolérance ou tout simplement de persévérance.

bah écoute si ton truc c'est de detester tes chiens pendant 2 ou 3 ans pour finalement dire que tu les aimes plus que tout ... tant mieux c'est que un jour tu l'aimeras aussi !

tam
Membre
Membre

Féminin Scorpion
Messages postés : 4938
Date d'inscription : 25/03/2008
Age : 38
Localisation : cher
Mon chien : 4 belges Déclic, Hysterik, Gecko, Nocive et Jump la shetland
Sport canin ou activité : ring


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les deuils difficiles... impossibles...

Message  Chabada le Ven 18 Mar 2016, 14:04

Perso, plus je vieillis plus je me dis que je n'ai pas de temps à perdre sur la vie. Chaque heure qui passe est une heure perdue à tout jamais, autant faire en sorte de ne pas trop la gâcher.
Un chien ça vit 12/13 ans en moyenne, c'est très peu, j'aurais plutôt tendance à vouloir en profiter -et lui faire profiter aussi- au maximum, sans attendre.

Chabada
Membre
Membre

Féminin Poissons
Messages postés : 2182
Date d'inscription : 05/10/2015
Age : 47
Localisation : Vaucluse (84)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les deuils difficiles... impossibles...

Message  Positive le Ven 18 Mar 2016, 14:17

Heu, non, ce n'est pas "mon truc", on ne choisit pas ses émotions, mais si "ton truc" c'est de le penser, pas de problème non plus (je n'ai jamais aucun problème avec ce que l'humain pense de moi, de toute façon, puisque ce que les autres pensent de moi, ça reste leur problème, pas le mien Smile  ). Après, je ne suis pas medium, donc je ne sais pas si je finirai par l'aimer, mais je sais que c'est tout à fait possible.

Chabada, je ne pense sincèrement pas que mon rayé et mes chiens en général soient malheureux ou ne "profitent" pas. Je pense même, pour aller au bout de mes pensées, qu'ils ont une vie bien plus épanouissante que celles de très nombreux chiens que leurs maîtres disent "adorer"... Chez moi c'est rando tous les jours, activités sportives pour le rayé, éduc non coercitive au quotidien pour tout le monde, gamelles fraîches maison et équilibrées, accès intérieur-extérieur à volonté pendant mes absences avec jouets occupationnels, os et friandises à dispo, câlins sur canapé et lit, suivi santé assuré et jeux tous les jours.

Mais bon, comme dit plus haut, je m'exprime, vous réagissez, tout ça est bien normal et les mots n'engagent finalement que ceux qui les prononcent ou les écrivent. Wink

Positive
Membre
Membre

Féminin Bélier
Messages postés : 3959
Date d'inscription : 10/11/2010
Age : 40
Localisation : PACA - France
Mon chien : Berger Hollandais et Saarloos
Sport canin ou activité : Consultant Nutrition et Comportement Canins, Mondioring


http://azurdog.jimdo.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les deuils difficiles... impossibles...

Message  Huriel le Ven 18 Mar 2016, 16:26

Positive, tu ne me connais pas car je suis nouvelle sur ce forum MAIS je lis le journal de tes chiens car j'aime rêver à travers certaines photos et les tiennes en font
parties...tes chiens ont une belle vie, ne culpabilise pas et je te souhaite de te remettre du départ de "l'amour de ta vie".
Tu te connais bien et tu sais que tu mets du temps à t'investir émotionnellement dans une relation...alors il y a de forte chance pour que tu finisses par accepter ton rayé...
BON COURAGE à toi!!!

Huriel
Membre
Membre

Féminin Capricorne
Messages postés : 1183
Date d'inscription : 05/01/2016
Age : 55

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les deuils difficiles... impossibles...

Message  Positive le Ven 18 Mar 2016, 18:24

Huriel, un grand merci pour ton gentil message qui me touche sincèrement, mais je ne culpabilise pas, rassure-toi (comme je le disais, ce que les autres pensent de moi leur appartient et ce que je pense d'eux m'appartient également; je sais ce qu'il en est réellement en ce qui concerne mes sentiments et la vie que j'offre à mes chiens). Certains se consolent vite, pas moi.

Après, je pense que je vais demander à Edu de verrouiller ce sujet, car je ne veux pas que ce post-hommage dédié à mon gros devienne un prétexte aux polémiques stériles (il y a bien des rubriques et sujets ouverts à ça, sur Cani, mais mon jaune, c'était juste THE merveille à mes yeux et dans mon cœur, alors je tiens à ce que ce topic reste le sien) Wink

Positive
Membre
Membre

Féminin Bélier
Messages postés : 3959
Date d'inscription : 10/11/2010
Age : 40
Localisation : PACA - France
Mon chien : Berger Hollandais et Saarloos
Sport canin ou activité : Consultant Nutrition et Comportement Canins, Mondioring


http://azurdog.jimdo.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les deuils difficiles... impossibles...

Message  tam le Ven 18 Mar 2016, 18:51

en même temps c'est toi qui a été mettre un message en disant que tu detestes ton chien ... fallait bien t'attendre à avoir des réactions non ?


tam
Membre
Membre

Féminin Scorpion
Messages postés : 4938
Date d'inscription : 25/03/2008
Age : 38
Localisation : cher
Mon chien : 4 belges Déclic, Hysterik, Gecko, Nocive et Jump la shetland
Sport canin ou activité : ring


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les deuils difficiles... impossibles...

Message  Educalins le Ven 18 Mar 2016, 19:05

Positive a écrit:
Après, je pense que je vais demander à Edu de verrouiller ce sujet, car je ne veux pas que ce post-hommage dédié à mon gros devienne un prétexte aux polémiques stériles (il y a bien des rubriques et sujets ouverts à ça, sur Cani, mais mon jaune, c'était juste THE merveille à mes yeux et dans mon cœur, alors je tiens à ce que ce topic reste le sien) Wink

J'ai donc décidé de diviser le sujet.
Mais on discute dans le respect svp! Smile

______________________________
«A vivre avec son chien, on apprend à se connaître soi-même»

Educalins
Administratrice forum
Administratrice forum

Féminin Gémeaux
Messages postés : 19279
Date d'inscription : 01/02/2012
Age : 42
Localisation : Suisse
Mon chien : Judy et Hyaska, BA. Tyson, bouli. June, kaninchenteckel.
Sport canin ou activité : Educatrice canine. RCI


http://www.ba-titude.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les deuils difficiles... impossibles...

Message  Gibelotte le Ven 18 Mar 2016, 19:09

Mais, Positive, si tu considères le point de vue du remplaçant avec qui tu n'as pas un grand amour, est-ce que tu crois qu'il y a quelque chose qui ne va pas pour lui ? En dehors du fait qu'il doit bien sentir ça et là quelques réticences, tu crois qu'il est malheureux ?
edit: je m'aperçois que tu as déjà répondu plus haut.


Gibelotte
Membre
Membre

Féminin Verseau
Messages postés : 1889
Date d'inscription : 23/03/2014
Age : 37
Localisation : Bretagne
Mon chien : Berger Australien

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les deuils difficiles... impossibles...

Message  Chabada le Ven 18 Mar 2016, 19:48

Positive a écrit:
Chabada, je ne pense sincèrement pas que mon rayé et mes chiens en général soient malheureux ou ne "profitent" pas.

Je ne doute pas une seule seconde que tes chiens soient heureux, par contre toi tu ne l'es pas, ou en tous cas pas pleinement.
Est-ce que tu ne redoutes pas de regretter le temps perdu quand tu auras le déclic ? de te dire "bon sang, X années pendant lesquelles il n'y a pas eu la sérénité qu'il aurait du y avoir, X années pendant lesquelles j'ai dis que je le détestais, etc..." ? Et c'est pire encore une fois qu'ils ne sont plus là... Ils sont si innocents...
Je comprends parfaitement la peine, le manque, le vide, la douleur, mais plus on se baigne dedans moins on profite de la vie.

Chabada
Membre
Membre

Féminin Poissons
Messages postés : 2182
Date d'inscription : 05/10/2015
Age : 47
Localisation : Vaucluse (84)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les deuils difficiles... impossibles...

Message  Raydesol le Ven 18 Mar 2016, 19:50

On est tous différent. On n'exprime pas ses sentiments de la même manière.
On n'aime pas tous non plus de la même manière.

J'ai aimé tous mes animaux comme j'aime mes enfants mais que ce soit les uns ou les autres je ne les aime pas pareil.

Je n'aurais pas d'autres enfants. Par contre je vais avoir un autre chien. Est-ce que je vais l'aimer plus ou moins que Domino ? Je n'en sais rien. Ce que je sais c'est que cela va être différent.
Les débuts vont être difficile car pour corser la chose j'ai repris la même race. Déjà que j'appelle mes enfants par le nom de mon chien parfois... Laughing

Vis à ton rythme Positive. Prends le temps qu'il te faut. et laisse dire...

Raydesol
Membre
Membre

Féminin Poissons
Messages postés : 405
Date d'inscription : 01/12/2008
Age : 53
Localisation : Seine et Marne
Mon chien : Mitshiko, Epagneul nain continental papillon
Sport canin ou activité : ballade, jeux, câlin+++++


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les deuils difficiles... impossibles...

Message  Lou d'Arabie le Ven 18 Mar 2016, 21:31

Chabada : En tout cas moi c'est avec mon saluki que j'ai le plus profité de la vie, que j'ai touché du doigt le bonheur . Oui, il existe, j'en ai eu la révélation avec lui .
Ce n'est ni avec mes hommes ni avec mes enfants ou mes parents que j'ai éprouvé cet état de grâce absolue .
Et les deuils de proches que j'ai subis ne m'ont pas touchée autant que la mort de mon saluki, loin de là !
Il a mis ses dernières forces à me suivre en chancelant là où nous devions aller pour tenter de le sauver, puis à peine arrivés m'a regardée une dernière fois avec tellement d'espoir et de désespoir dans le regard avant de s'effondrer lentement à mes pieds pour ne plus jamais se réveiller . Il m'a offert sa vie et sa mort .
Des situations et des émotions  qu'aucun être humain ne me procurera jamais .
Comment peut-on oublier ? Je n'oublie rien, je vis avec et quelque part j'en tire une certaine force : rien de pire ne pourra plus jamais m'arriver, alors on danse !

Lou d'Arabie
Membre
Membre

Féminin Poissons
Messages postés : 1632
Date d'inscription : 10/02/2013
Age : 59
Localisation : 94 et 64
Mon chien : whippet actuel et saluki de ma vie
Sport canin ou activité : vtt, excursions, randonnées


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum