Liens commerciaux
Derniers sujets
» Journal des chiens.. le shih tzu & l'australien!
par cowboy-blue Aujourd'hui à 16:59

» June In Shade of Pure (kaninchen teckel)
par Educalins Aujourd'hui à 16:44

» Trafic de chiens, et animaux de rente
par suerte Aujourd'hui à 16:30

» Kira une suisse en Normandie !
par Savana&edjy Aujourd'hui à 16:26

» Nouvelle venue
par Savana&edjy Aujourd'hui à 16:23

» Little Chocolate dit "Lipton" of Crystal Lake, notre berger Australien
par Savana&edjy Aujourd'hui à 16:15

» Mambo l'américan staff
par Savana&edjy Aujourd'hui à 16:14

» Balade avec chiens près de Reims
par Lucynda Aujourd'hui à 15:28

» Syska SHETLAND
par Savana&edjy Aujourd'hui à 11:58

» berger des pyrénées
par Jackson Aujourd'hui à 11:31

» Java du Royaume d'Yorka - Epagneul Nain Continental Phalène
par Jackson Aujourd'hui à 11:23

» Mapple Illuyankas, berger australien
par Jackson Aujourd'hui à 11:17

Statistiques
Nous avons 25180 membres enregistrés
L'utilisateur enregistré le plus récent est Betty&Sköld

Nos membres ont posté un total de 1406196 messages dans 56983 sujets



Les posteurs les plus actifs de la semaine
Jackson
 
Savana&edjy
 
Daerka11
 
Geene
 
suerte
 
Enitit
 
Lilie
 
Dowrine
 
ELITEMICHEL
 
Educalins
 

Publicités

Etude de cas d'agression offensive

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Etude de cas d'agression offensive

Message  Positive le Ven 18 Avr 2014, 17:33

Coucou à tous.
Ce post a deux objectifs :

- permettre à ceux que ça intéresserait de suivre le cas d’une jeune chien-loup de 18 mois (que j’appellerai Belle) au comportement d’agression franche sur des enfants et de jeunes adultes, du diagnostic premier à la stratégie de rééducation, peut-être par mes soins, peut-être par un ami éducateur, à voir à l’issue du 1er rdv puisque j’ai d’ores et déjà indiqué au propriétaire que si j’estimais que le cas dépassait mes compétences, je le réorienterai sur un confrère (voire un vétérinaire, car je ne veux écarter aucune piste et la première rencontre fera l’objet de prises de notes détaillées, même si je privilégie clairement le trouble d’origine purement comportementale à l’issue de la conversation téléphonique).

- recueillir au fil des reportings les éventuels témoignages et/ou suggestions de ceux qui ont déjà eu à traiter ce genre de cas.

Sur la situation de départ telle qu’elle m’a été exposée par le propriétaire de Belle, je ne suis pas très optimiste (même si je n'en ai rien laissé paraître, le monsieur étant désespéré à l'idée de devoir un jour en arriver à se défaire de sa chienne), car si le caractère proactif de l'agression est avéré, quelle qu’en soit la cause, faire renoncer le chien à sa stratégie (apparemment renforcée par l’attitude des voisins…) est toujours très difficile… voire impossible… Mais la chienne étant jeune, j’espère malgré tout pouvoir la déconditionner au moins partiellement, de manière à ce que son maître puisse au moins anticiper les situations à risque pour les désamorcer avant le déclenchement de l'agression chez le chien (en espérant qu'il n'y ait pas déjà instrumentalisation complète).

Rapide topo de départ : chienne de 18 mois qui charge agressivement les enfants et les adolescents « à vue », en laisse comme en liberté (donc ce n’est pas lié à l’insécurisation de l’attache) et grogne sur les adultes s’ils s’approchent, mais ne les agresse pas. Le propriétaire a eu la chienne à 4 mois dans un élevage où la socialisation humain-animal est correctement assurée et elle ne développe ce comportement que depuis ses 10 mois environ (puberté). Il vient à peine de la faire stériliser. Le propriétaire est certain que la chienne n’a jamais été maltraitée par des enfants, encore moins ceux de ses voisins qui au contraire venaient lui rendre visite fréquemment quand elle était petite et avaient un excellent contact avec elle. Il ne les a par ailleurs jamais laissés seuls ensemble (il est retraité et toujours avec ses chiens). Il a un second chien mâle adulte qui ne suit pas la chienne dans ses comportements d’agression (là, c’est une sacrée chance !) et est à l’inverse très sociable. Par contre, depuis le premier simulacre d’attaque, les voisins évitent la chienne (ça se comprend !) et ont donné consigne à leurs enfants de faire demi-tour ou de passer au large quand son maître la sortait en laisse (normal et compréhensible de la part des parents… mais bien évidemment, le monsieur a remarqué que depuis, sa chienne se renforçait en agressivité). Avec son maître, la chienne est décrite comme douce et affectueuse. Avec ses congénères, elle n’est pas agressive, va volontiers au contact mais refuse le jeu et se tient à distance des groupes de chiens qui jouent entre eux dans une attitude de réserve.

Premier rdv en terrain neutre pour faire connaissance avec la chienne et son maître prévu demain après-midi. Selon ce que j’aurais observé et le contact établi (il va en premier lieu falloir forger une relation de confiance avec la chienne comme avec le maître !), une visite d’observation au domicile du propriétaire suivra pour étudier le comportement in situ.

Si j'estime que c'est de mon ressort, je tenterai un contre-conditionnement positif dont la forme dépendra de l'origine identifiée du comportement (je soupçonne déjà une agression de distancement et/ou de territorialité... à voir...).

A suivre, mais j'avoue avoir quelque appréhension quant à ce que je vais trouver...
Voilà, n'hésitez pas si vous avez des retours d'expérience (je pense tout particulièrement aux pros mais toute participation sera naturellement bienvenue !).

Positive
Membre
Membre

Féminin Bélier
Messages postés : 3959
Date d'inscription : 10/11/2010
Age : 40
Localisation : PACA - France
Mon chien : Berger Hollandais et Saarloos
Sport canin ou activité : Consultant Nutrition et Comportement Canins, Mondioring


http://azurdog.jimdo.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Etude de cas d'agression offensive

Message  Lou le Ven 18 Avr 2014, 18:08

Très intéressant, je vais suivre ce sujet avec intérêt :-) Et bon courage pour le travail à faire !

J'ai aussi un cas "d'agression offensive", mais dans un contexte totalement autre, c'est à dire un chien qui est extrêmement réactif aux stimuli sonores, et attaque en conséquence. On a cru au départ que c'était dirigé vers les jeunes enfants, mais en fait s'ils ne pleurent pas / crient pas (plutôt de façon stridente d'ailleurs) il n'y a pas de soucis. Du coup l'agression est aussi valable en direction des ouvriers avec perceuse, tondeuse, etc. Si un jour j'en ai l'occasion je procéderai à un contre-conditionnement positif, qu'il faudrait que j'étudie plus en détails avant ça.

Lou
Membre
Membre

Féminin Poissons
Messages postés : 1516
Date d'inscription : 31/05/2007
Age : 27
Mon chien : Border Terrier, Greyhound, Berger Hollandais

Revenir en haut Aller en bas

Re: Etude de cas d'agression offensive

Message  Miss.Irka le Ven 18 Avr 2014, 18:56

Je ne pense pas pouvoir être d'une quelconque aide, mais ce sujet m'intéresse. On ne sait jamais tout le monde peut être confronté à ce genre de soucis...

Tu es educ positive ?

Miss.Irka
Membre
Membre

Féminin Sagittaire
Messages postés : 1523
Date d'inscription : 26/03/2014
Age : 24
Mon chien : Irka (berger australien) - Java (ENC phalène)
Sport canin ou activité : Débuts en canicross, Tricks, Bagarre et gros câlins


Revenir en haut Aller en bas

Re: Etude de cas d'agression offensive

Message  Positive le Ven 18 Avr 2014, 19:24

Je me définis plutôt comme "bonne à tout faire canine"  Smile 
Trêve de plaisanterie, là j'agis à titre gracieux sous couvert du club canin dans lequel je suis bénévole pour rendre service à la personne qui m'a fourgué placé mon fléau mais j'ai une formation de base théorique et pratique à la fois en éducation et comportement canin, avec une installation à mon compte en cours, histoire quand même un jour d'arrêter de bosser toujours gratis pour les autres ^^'

Positive
Membre
Membre

Féminin Bélier
Messages postés : 3959
Date d'inscription : 10/11/2010
Age : 40
Localisation : PACA - France
Mon chien : Berger Hollandais et Saarloos
Sport canin ou activité : Consultant Nutrition et Comportement Canins, Mondioring


http://azurdog.jimdo.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Etude de cas d'agression offensive

Message  Miss.Irka le Ven 18 Avr 2014, 19:41

Okay d'accord Smile en tout cas j'aime beaucoup ton pseudo, ça fait très "zen"  Very Happy 
Au départ j'aurais bien aimé un chien loup tchécoslovaque mais après renseignements, je me sentais pas trop de gérer le niveau éducation assez rigoureux... Donc peut être plus tard, c'est aussi pour ça que je vais suivre le sujet avec beaucoup d'attention.

Miss.Irka
Membre
Membre

Féminin Sagittaire
Messages postés : 1523
Date d'inscription : 26/03/2014
Age : 24
Mon chien : Irka (berger australien) - Java (ENC phalène)
Sport canin ou activité : Débuts en canicross, Tricks, Bagarre et gros câlins


Revenir en haut Aller en bas

Re: Etude de cas d'agression offensive

Message  eleonorea le Ven 18 Avr 2014, 20:42

bonjour
je serai curieuse d'en savoir plus sur Belle
j'ai malheureusement constaté souvent qu'une approche trop tradi pouvait avoir des conséquences désastreuse sur un chien craintif
et je suis persuadée que la confiance est la base d'une bonne relation
que le clicker peut être bien pour un chien réactif mais que il peut y avoir d'autres approches ....
bon courage en tout cas il y a du taff
mais elle n'a que 18 mois c'est pas irrécupérable et m^me si elle avait été adulte à plus

eleonorea
Membre
Membre

Féminin Sagittaire
Messages postés : 193
Date d'inscription : 21/04/2011
Age : 46
Localisation : (cher18)
Mon chien : Gaïa
Sport canin ou activité : balade vélo baignade approche Escafre et positif


Revenir en haut Aller en bas

Re: Etude de cas d'agression offensive

Message  lily-es le Ven 18 Avr 2014, 22:02

oui sujet très intéressant!!
que je vais suivre avec attention!! Smile 

lily-es
Membre
Membre

Féminin Bélier
Messages postés : 646
Date d'inscription : 24/01/2013
Age : 30
Localisation : nantes
Mon chien : Bob Xcocker ; Citting Bull rottweiler

Revenir en haut Aller en bas

Re: Etude de cas d'agression offensive

Message  Hiro17 le Sam 19 Avr 2014, 17:47

moi je ne serai d'aucune aide, mais je vais suivre avec interet !

Hiro17
Membre
Membre

Féminin Poissons
Messages postés : 1072
Date d'inscription : 15/05/2013
Age : 41
Mon chien : Hiro, Montagne des pyrenées

Revenir en haut Aller en bas

Re: Etude de cas d'agression offensive

Message  Educalins le Sam 19 Avr 2014, 17:51

Ah!
Je n'avais pas cu!
Ça va être chouette à suivre  Good 

______________________________
«A vivre avec son chien, on apprend à se connaître soi-même»

Educalins
Administratrice forum
Administratrice forum

Féminin Gémeaux
Messages postés : 19266
Date d'inscription : 01/02/2012
Age : 42
Localisation : Suisse
Mon chien : Judy et Hyaska, BA. Tyson, bouli. June, kaninchenteckel.
Sport canin ou activité : Educatrice canine. RCI


http://www.ba-titude.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Etude de cas d'agression offensive

Message  Positive le Sam 19 Avr 2014, 20:12

Bonsoir les zenfants.

Grosse journée, je suis claquée et... en plus j'avais oublié les friandises favorites de mon fléau, résultat, au moment de l'entraînement, elle a reniflé mes granulés aux algues et m'a fait une grande patte d'honneur (sale bête ! ^^') Very Happy 

Pour en revenir à Belle, première rencontre plutôt rassurante quant au tempérament de fond de l'animal. Comportement de réserve normal d'un Saarloos avec tendance au recul et à la fuite face à l'inconnu et non à l'intimidation, encore moins à l'agression. Cela signifie déjà deux choses : il n'y pas à ce jour de généralisation du comportement agressif (instrumentalisation) et nous ne sommes pas face à un cas d'agressivité phobique (distancement systématique)) puisque la chienne, face à un humain étranger qui l'inquiète, ne cherche pas à le faire reculer mais à l'inverse, se met elle-même en retrait. La réserve envers l'humain n'est d'ailleurs pas excessive pour la race (pupilles peu dilatées, reste dans les jambes de son maître ou derrière lui mais ne se débat pas ou ne panique pas à l'approche de l'étranger) : j'ai pu assez rapidement l'approcher et établir un contact physique (mon fléau a été une excellente assistante, pour une fois ^^). Bien sûr, elle n'était pas parfaitement à l'aise quand je la caressais mais sa seule réaction, assez typique aussi du Saarloos (mon fléau fait pareil), est de se coucher et de présenter le flanc (apaisement). Avec les autres chiens (plusieurs sur le terrain), elle présente encore une attitude de chiot (là aussi, rien d'anormal, ce sont des races à maturité tardive), hésitant entre l'invitation au jeu (légers coups de pattes, mimiques d'invitations) et les attitudes d'apaisement (tendance à abaisser l'arrière-train et à mettre son fouet sous le ventre, voir à se coucher si le chien en face est trop vif). La chienne est visiblement très proche de son maître et à l'écoute : malgré le stress (environnement nouveau, sollicitations), elle a exécuté un assis et un couché sans que le propriétaire ait eu besoin de répéter ou d'insister (il en a lui-même été surpris... et une monitrice qui passait par là s'est payé ma fiole en disant : "tu devrais lui confier ton fléau !"  Mdr ).

Il ressort par ailleurs de l'entretien avec le propriétaire :
- que la chienne développe ce comportement depuis qu'elle a environ 10 mois (ce qu'il m'avait déjà dit) et qu'il est donc probable qu'une régression sociale, courante à cet âge, soit à l'origine du comportement supposé déviant;
- que la chienne n'a encore jamais mordu ni même pincé (excellent point);
- que lorsqu'elle a "chargé" les enfants au milieu d'un champ rattaché à sa propriété, ces derniers marchaient calmement dans leur direction et les cris du maître et des autres adultes ont aussitôt interrompu le comportement de menace/agression : j'en déduis (hypothèse à vérifier sur place) que nous ne sommes pas non plus face à une agression de prédation (là aussi, c'est rassurant) puisqu'elle ne s'est pas déclenchée sur un mouvement de course ou de fuite des enfants et que la voix a suffi à faire cesser l'action;
- que la chienne ne présente ce comportement que sur le chemin et terrain commun avec ses voisins, terrain qui débouche sur une forêt communale... sans être Sherlock Holmes et les autres hypothèses de départ étant a priori désormais à écarter, je pense que nous sommes "tout simplement" face à une agressivité de défense du territoire, se manifestant plus franchement envers les enfants car ils sont moins impressionnants que les adultes et que Belle espère les faire reculer plus facilement par la menace (simulacre d'attaque). Lorsqu'il croise des adultes sur ce chemin, la chienne grogne et fait un détour, ce qui me conforte dans ce diagnostic de premier niveau.

Ce que j'en pense à ce stade : la chienne, en bon Saarloos, a développé une certaine méfiance des inconnus en grandissant et elle cherche donc à les empêcher d'entrer dans son territoire, qui est en fait son périmètre de sécurité. Problème : le périmètre de sécurité qu'elle s'est construit dépasse largement la propriété du maître et risque de s'étendre et de se généraliser avec le temps (et donc d'aboutir à des agressions de distancement systématique en tout lieu).

Pistes de travail envisagées à ce stade : rdv vendredi prochain, cette fois au domicile du monsieur, qui viendra à ma rencontre sur le chemin avec la chienne en laisse pour que j'étudie sa réaction en live (voir notamment la position des oreilles, la fixité ou la fuite du regard, la démarche, la position et/ou éventuel balancement de la queue etc.). Il faut que je vois la part d'assurance et de peur dans son comportement afin d'évaluer plus précisément son degré de dangerosité. J'ai déjà donné au maître des pistes de travail, qui sont assez proches de celles données sur ce forum pour "le chien réactif en laisse" (histoire de ne pas refaire une tartine !), l'objectif étant de ne surtout pas inhiber le chien (jusqu'à présent, le maître se contente de punir) mais bien de le contre-conditionner. Inhiber le comportement agressif par la sanction sans valorisation du comportement attendu derrière peut régler le problème en apparence mais le stress interne demeure chez le chien et monte à chaque exposition façon "cocote-minute", avec le risque qu'un jour les digues cèdent très violemment et que l'agression aille jusqu'à la morsure multiple et non contrôlée (donc délabrante et potentiellement fatale). On va donc plutôt tâcher de détourner la chienne de sa "cible" en la récompensant dès qu'elle se tourne vers le maître (à ce stade, je ne rentre pas dans les détails, je verrai vendredi prochain en fonction de ce que j'aurais observé). A terme, il faudrait arriver à ce que ce soit "l'intrus" lui-même qui récompense la chienne afin qu'elle cesse de l'intégrer comme une menace mais l'englobe dans son monde familier. Pour faciliter la mise en place de la rééducation et anticiper sur le stress que les mises en situation risquent d'induire chez la chienne au début, j'ai recommandé au maître de commencer d'ici vendredi à administrer à sa chienne un mix des fleurs de Bach Mimulus (lutte contre l'anxiété) et Impatiens (pour diminuer l'impulsivité) à raison de 4 gouttes 6 fois par jour.

Voilà. Si certains ont des suggestions ou commentaires à faire, je les lirai bien volontiers  hello

Positive
Membre
Membre

Féminin Bélier
Messages postés : 3959
Date d'inscription : 10/11/2010
Age : 40
Localisation : PACA - France
Mon chien : Berger Hollandais et Saarloos
Sport canin ou activité : Consultant Nutrition et Comportement Canins, Mondioring


http://azurdog.jimdo.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Etude de cas d'agression offensive

Message  Positive le Sam 26 Avr 2014, 22:32

Pour ceux qui suivraient ce post, le rdv au domicile du propriétaire a dû être reporté à la semaine prochaine, mais j'avais déjà conseillé entre autre au monsieur de bien délimiter et opacifier la clôture de sa maison, ce qu'il a fait et depuis, il me dit que la chienne est beaucoup plus tranquille. Il a remarqué depuis quelques jours une amélioration notable du comportement général de Belle, qui est moins réactive vers l'extérieur et a un meilleur rappel. Le fait de bien protéger et délimiter son territoire a sans doute permis qu'elle se rassure et éprouve moins le besoin de l'étendre aux environs directs pour éloigner ce qu'elle considérait comme des intrus. Je pense aussi plus basiquement qu'à 18 mois, la  bête sort tranquillou de sa crise d'adolescence et qu'avec un maître attentif et cohérent, il y a des chances pour qu'elle reprenne assez vite une certaine stabilité émotionnelle. Vendredi prochain, j'irai comme prévu la voir dans son environnement pour faire un point plus précis, notamment quant à sa réaction lorsqu'elle croise du monde en laisse sur le chemin commun.

Positive
Membre
Membre

Féminin Bélier
Messages postés : 3959
Date d'inscription : 10/11/2010
Age : 40
Localisation : PACA - France
Mon chien : Berger Hollandais et Saarloos
Sport canin ou activité : Consultant Nutrition et Comportement Canins, Mondioring


http://azurdog.jimdo.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Etude de cas d'agression offensive

Message  Dagrimir le Dim 27 Avr 2014, 00:55

Wow, je suis impressionnée.
Et c'est super intéressant !
Vais continuer à suivre ça avec attention.

Dagrimir
Membre
Membre

Féminin Verseau
Messages postés : 761
Date d'inscription : 14/11/2013
Age : 31
Localisation : 82
Mon chien : Thena & Chiffon, mes gros couillons
Sport canin ou activité : Assistants cuisine


Revenir en haut Aller en bas

Re: Etude de cas d'agression offensive

Message  eleonorea le Dim 27 Avr 2014, 14:25

je vois que tu as fait un bon état des lieux donc rien de dramatique en vu
perso dans ce cas je travaillerai sur "l'habituation" un peu comme tu as mis en place sur l'encouragement au détournement de la tête vers son maitre (attention à la zone dite rouge en Bat où le chien serait trop tendu pour faire un détournement)
c'est pour cela que travailler en zone dite de confort (distance ou le chien réagit moins fixe moins de 2 seconde)
et récompenser à chaque passage de truc qui font peur si le chien ne donne aucun signaux
on peux voir à travailler le calme en parallèle à la maison à chaque fois que le chien est calme (pas endormi)
récompense gratuite (c'est bien calme ou sage )
ce sera un mot clef pour plus tard l’apaiser en zone de non confort dite orange ou rouge (ces zones constitue des distances variables en fonctions de l'élément stressant pour le chien)
en orange le maitre peut détourner ou distraire = détourner son chien en zone rouge ( plus rien à faire sauf si tu as un mot magique qui peut détourner le chien mais le mieux c'est de rien dire et de retourner en zone orange voir verte ce qui n'est pas si simple )
je lis qu'il y a une bonne complicité avec le maître c'est fabuleux ça signifie que vous avez toutes les clefs pour réussir ...
bonne chance ;-) et surtout bon travail !

eleonorea
Membre
Membre

Féminin Sagittaire
Messages postés : 193
Date d'inscription : 21/04/2011
Age : 46
Localisation : (cher18)
Mon chien : Gaïa
Sport canin ou activité : balade vélo baignade approche Escafre et positif


Revenir en haut Aller en bas

Re: Etude de cas d'agression offensive

Message  Positive le Dim 27 Avr 2014, 14:36

Merci pour tes conseils, Eleonora : oui, c'est exactement de cette façon que je compte travailler la chienne et c'est aussi ce que j'ai indiqué au maître, qui au départ pensait qu'il fallait "forcer" le contact avec les enfants pour l'habituer. C'est pour ça que quand j'irai le voir, je lui téléphonerai avant d'arriver pour qu'il vienne à ma rencontre sur le chemin comme si on ne se connaissait pas : ça me permettra de me faire une idée de la zone de confort de la chienne et de son seuil de déclenchement. Si le problème est très marqué, j'ai déjà demandé à un collègue du club s'il serait d'accord pour venir une fois avec moi jouer les assistants, pour que je puisse rester avec le maître et le guider pendant que le collègue jouera les "intrus".

Positive
Membre
Membre

Féminin Bélier
Messages postés : 3959
Date d'inscription : 10/11/2010
Age : 40
Localisation : PACA - France
Mon chien : Berger Hollandais et Saarloos
Sport canin ou activité : Consultant Nutrition et Comportement Canins, Mondioring


http://azurdog.jimdo.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Etude de cas d'agression offensive

Message  eleonorea le Dim 27 Avr 2014, 17:09

 Very Happy avec gaia ça a tres bien marché et curieusement plus rapide que attendu ont été les resultats
c'est vrai la confiance qui est le plus grand facteur de le réussite ....
j'ai réussi à l'habituer aux vélo joggeur enfants ...et tout les trucs que l'on croise régulièrement maintenant reste plus qu'à travaillé les trucs inattendus ...type ce que l'on des machin qui sautent bizarre lors de fête
bon travail à vous et bonne complicité  Good 

eleonorea
Membre
Membre

Féminin Sagittaire
Messages postés : 193
Date d'inscription : 21/04/2011
Age : 46
Localisation : (cher18)
Mon chien : Gaïa
Sport canin ou activité : balade vélo baignade approche Escafre et positif


Revenir en haut Aller en bas

Re: Etude de cas d'agression offensive

Message  Positive le Ven 02 Mai 2014, 14:16

Perplexité.

Voilà comment je pourrais résumer la séance d'aujourd'hui au domicile de Belle et son maître...
Savoir ce qui a pu réellement se passer le jour où en liberté elle a attaqué une adolescente (qu'elle connaissait très bien) ne sera sans doute jamais possible... d'autant que nous avons justement croisé la mère de l'adolescente et que sa version des faits est très différente de celle qui m'a été faite par le propriétaire de Belle. Selon la mère de la jeune fille, la chienne serait sortie de sa propriété pour charger la gamine près de 50 mètres plus haut sur la route... L'adolescente aurait vu la chienne arriver sur elle en courant "très agressivement", aurait eu le réflexe de hurler pour faire peur à la chienne, qui serait alors repartie en courant... Le maître conteste cette version des faits et indique que la chienne ne se serait pas échappée de la propriété pour attaquer mais se promenait aux alentours et s'était sans doute trouvée par hasard sur le chemin de la jeune fille. Le seul point sur lequel tout le monde s'accorde et "s'inquiète", c'est que la chienne a bien "chargé" à distance.

Pour autant, après avoir observé et travaillé un peu la bête, je ne crois absolument pas - à ce stade - à une agression volontaire sur humain... même territoriale (hypothèse que je privilégiais suite au premier entretien). Lorsque la chienne en laisse m'a vu arrivée à l'autre bout du chemin à sa rencontre (une vingtaine de mètres de distance), elle a ralenti, émis un grognement étouffé (j'ai vu ses babines se gonfler), puis a baillé : en clair, aucune agressivité manifeste, seulement des manifestations d'inquiétude (logique, elle est attachée et voit arriver un inconnu à sa rencontre sur un chemin relativement étroit, en bon Saarloos, elle se méfie). Je continue à avancer d'un pas tranquille sans la regarder et la chienne se met à piétiner sur place, le fouet battant en position basse, la tête haute mais les oreilles en arrière et la langue passant et repassant sur le museau. Arrivée à sa hauteur, je reste de profil mais elle m'a manifestement reconnue car ses signaux d'apaisement se transforment vite en manifestation d'amitié. On se balade un peu avec la chienne sur le chemin, jusqu'à la propriété où résident les enfants du voisin, qui jouent dans leur jardin : la chienne ne semble pas particulièrement affolée ni fixée sur les enfants, mais elle baille à plusieurs reprises : je l'appelle donc sur le ton du jeu en faisant demi tour et la chienne se tourne vers moi (je lui donne une friandise). Je montre au maître comment travailler sa chienne lorsqu'il croise les voisins sur le chemin (je ne redétaille pas, c'est toujours le même principe que sur le post du "chien réactif en laisse"), puis je fais plusieurs tests pour jauger de sa réaction en situation de stress. Je remonte en haut du chemin et redescends vers la chienne à vive allure avec des mouvements de bras assez brusques : la chienne fait un pas en arrière puis vient se tortiller contre mes jambes pour réclamer une friandise, elle croit que je joue '^^. Second test : je demande au maître de laisser la chienne en laisse détendue et j'avance vers elle en la fixant les mains en avant (comme si je voulais l'attraper); elle recule autour de son maître, je la suis et elle continue à reculer en battant de la queue. Tout de suite après, c'est moi qui recule : elle reste sur place et n'a aucun réflexe d'agression ou même de menace. Je l'appelle amicalement, elle vient de nouveau se tortiller contre moi, en me pinçant les manches (typique du CL qui joue) et en faisant de petits sauts.

A la fin de la séance, dans son jardin et toujours en laisse, la chienne finira même par me gratifier de la marque d'amitié suprême des chien loup de Saarloos : le saut dans les bras et le baiser sur la bouche (Hmmmm merci, ma Belle Mdr ).

Le maître me dit qu'il peut l'emmener sans problème au village, même à la sortie des écoles et que si elle ne cherche pas le contact avec les inconnus, ces derniers peuvent la caresser du moment que le maître est là pour la rassurer (la chienne a alors tendance à se coucher).

Enfin bref, la chienne me semble parfaitement équilibrée et même particulièrement sociable pour un Saarloos. Que s'est-il vraiment passé avec cette gamine ? L'a-t-elle confondue à travers la végétation avec un autre animal (les CL étant très prédateurs), ce qui expliquerait la charge mais aussi le fait qu'elle se soit stoppée nette au cri de la gamine ? L'adolescente avait-elle à la main quelque chose qui l'a effrayée et qu'elle a voulu éloigner de son périmètre de sécurité ? Même cette dernière hypothèse me paraît peu probable, car la chienne n'a vraiment mais alors vraiment pas de réflexe offensif et même en mode défensif (teste de provocation que j'ai faits), elle va éviter le contact au maximum et multiplier les signaux d'apaisement. En clair, elle est à l'écoute de son maître, est bien codée, communique énormément et cherche au maximum à éviter tout conflit...
Donc ?????

Incident isolé ? Je l'espère... Je lui ai donné quelques exercices à faire avec la chienne sur le chemin, en présence et hors présence de passants, et demandé de me tenir au courant...

Positive
Membre
Membre

Féminin Bélier
Messages postés : 3959
Date d'inscription : 10/11/2010
Age : 40
Localisation : PACA - France
Mon chien : Berger Hollandais et Saarloos
Sport canin ou activité : Consultant Nutrition et Comportement Canins, Mondioring


http://azurdog.jimdo.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Etude de cas d'agression offensive

Message  amiedesbêtes le Ven 02 Mai 2014, 14:28

La chienne n'a chargé qu'une fois ? Est-ce que ce qui a pu paraître être une charge pour l'adolescente aurait pu être en fait la joie de la voir puisque visiblement elle l'a connaissait ?

amiedesbêtes
Membre
Membre

Féminin Gémeaux
Messages postés : 2742
Date d'inscription : 09/04/2013
Age : 53
Localisation : Suisse
Mon chien : Bianca 13 ans et Remia3 ans Golden retriever et Kilane 11 ans border collie
Sport canin ou activité : obéissance pour deux et canapé pour l'autre !


Revenir en haut Aller en bas

Re: Etude de cas d'agression offensive

Message  Positive le Ven 02 Mai 2014, 14:38

C'est aussi ce que j'ai envisagé et demandé, mais la gamine (16 ans) connaît bien les animaux et les chiens en particulier (elle en a 2) et le propriétaire de Belle lui-même dit que quand il l'a entendu crier, il a vu sa chienne en train de foncer le poil hérissé et entendu d'en bas le grognement. Après, dans les conflits de voisinage, difficile de savoir où est la vérité... Son maître me dit qu'une fois, la chienne a croisé le petit frère après cet incident et que la chienne a été très amicale... mais son père l'a engueulé parce que depuis l'incident avec la fille, il a interdit à ses enfants de croiser ou s'approcher de la chienne de quelque manière que ce soit (donc ils font demi tour et rentrent chez eux en attendant qu'elle s'en aille quand ils la voient passer avec son maître)... Il me dit aussi qu'à plusieurs reprises avant ça elle avait grogné "méchamment" sur ces mêmes enfants et leurs amis qui venaient leur rendre visite quand elle était en laisse sur le chemin (mais bon, ça, comme je le disais, ça peut être des grognements d'inquiétude, plus marqués envers les enfants car à la fois plus agités et plus impressionnables aux yeux de la chienne).

Positive
Membre
Membre

Féminin Bélier
Messages postés : 3959
Date d'inscription : 10/11/2010
Age : 40
Localisation : PACA - France
Mon chien : Berger Hollandais et Saarloos
Sport canin ou activité : Consultant Nutrition et Comportement Canins, Mondioring


http://azurdog.jimdo.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Etude de cas d'agression offensive

Message  Dgedg le Ven 02 Mai 2014, 14:50

Elle a peut-être un problème avec cette tranche d'âge en particulier? J'ai bien connu un chien qui mettait systématiquement un coup de dents aux ados inconnus...

Ou avec CETTE ado en particulier, un détail qui la dérange?

Il a essayé de les mettre en contact?

Dgedg
Membre
Membre

Féminin Capricorne
Messages postés : 9719
Date d'inscription : 20/03/2013
Age : 40
Localisation : Mayenne
Mon chien : des loutres
Sport canin ou activité : Sauter dans les flaques pour la faire raler, bousiller ses godasses et se marrer


Revenir en haut Aller en bas

Re: Etude de cas d'agression offensive

Message  amiedesbêtes le Ven 02 Mai 2014, 14:53

Et pourquoi pas une peur qu'elle associe à cette ado ?

amiedesbêtes
Membre
Membre

Féminin Gémeaux
Messages postés : 2742
Date d'inscription : 09/04/2013
Age : 53
Localisation : Suisse
Mon chien : Bianca 13 ans et Remia3 ans Golden retriever et Kilane 11 ans border collie
Sport canin ou activité : obéissance pour deux et canapé pour l'autre !


Revenir en haut Aller en bas

Re: Etude de cas d'agression offensive

Message  Positive le Ven 02 Mai 2014, 17:02

Dged, c'est ce que je disais plus haut : impossible de les remettre en contact, même de très loin (c'est pour ça que je ne peux pas observer le comportement de la chienne à l'instant T), le père refuse absolument tout contact, approche ou même croisement de loin entre ses enfants et la chienne (en même temps, ça se comprend un peu)... Sinon, le maître me le disait, il aurait été bien plus facile de cerner et régler le problème, mais rien à faire, la mère de l'ado me l'a d’ailleurs confirmé : même de loin avec la chienne en laisse, c'est niet, non envisageable et non négociable, les parents ne veulent pas discuter.

Amiedesbêtes, un problème avec cette ado ou même les ados en général suite à une mauvaise expérience (mon belge a eu ce problème, bien stabilisé depuis), en l'occurrence, je dirais d'une part très faible probabilité (le maître est sûre que la chienne n'a jamais été malmenée par ces enfants ou même d'autres enfants : il est toujours avec elle) et d'autre part ça n'expliquerait pas son attitude car elle a vraiment le réflexe naturel de fuir face à ce qui la perturbe et non d'agresser, ce qui est du reste typique du Saarloos normalement constitué. Il se serait agi de n'importe quelle autre race et/ou les évaluations que j'ai faites auraient mis en évidence un comportement défensif-agressif, j'aurais envisagé que ça ait pu aboutir à une évolution vers de l'offensif, mais là, ce n'est clairement pas dans son fonctionnement. Pour déclencher sciemment une agression sur humain, il aura(it) fallu que la chienne se sente acculée, obligée de se défendre (c'est pour ça que je me demandais si la jeune fille n'avait pas quelque chose à la main qui aurait pu paraître menaçant au moment où la chienne était dans un cul-de-sac, par exemple : le comportement, bien qu'offensif en apparence, serait alors en réalité défensif sous l'empire de la panique).

A vrai dire, la situation décrite m'évoque plus la prédation mais en même temps, le CL a une vue et un odorat surdéveloppés, donc confondre un humain qu'il connaît avec un animal... Bizarre aussi... De toute façon, là, j'en suis réduite à faire des suppositions puisque je n'étais pas présente et que j'ai des sons de cloche passablement différents entre le maître et les voisins. J'aurais aimé pouvoir parler directement avec la gamine et lui demander de me décrire la scène avec exactitude mais... les parents ne veulent plus entendre parler de la chienne, donc là encore, je bute.

Je mise en tout état de cause plus sur un incident isolé lié à une circonstance spéciale. Je ne pense pas que ça puisse se reproduire, mais en même temps, je vais continuer à suivre la chienne et son maître, au moins par téléphone pendant un temps, parce que je ne veux pas courir le risque d'être passée à côté de quelque chose et d'apprendre un jour que la chienne a mordu. Pour ce que j'en ai vu, elle est vraiment sympa et équilibrée, cette chienne.

C'est pour ça que je suis perplexe.

Positive
Membre
Membre

Féminin Bélier
Messages postés : 3959
Date d'inscription : 10/11/2010
Age : 40
Localisation : PACA - France
Mon chien : Berger Hollandais et Saarloos
Sport canin ou activité : Consultant Nutrition et Comportement Canins, Mondioring


http://azurdog.jimdo.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Etude de cas d'agression offensive

Message  amiedesbêtes le Ven 02 Mai 2014, 17:12

C'est effectivement dommage que les parents ne soient pas plus coopératifs. Qu'ils ne veulent plus que la chienne approche les enfants je le comprends, mais le fait de ne pas vouloir que tu parles à l'ado en question c'est bien dommage. Enfin, si elle a été bien impressionnée on peut comprendre qu'ils ne veuillent pas la traumatiser plus. Elle aurait peut-être pu t'apporter le petit détail qui fait la différence.


amiedesbêtes
Membre
Membre

Féminin Gémeaux
Messages postés : 2742
Date d'inscription : 09/04/2013
Age : 53
Localisation : Suisse
Mon chien : Bianca 13 ans et Remia3 ans Golden retriever et Kilane 11 ans border collie
Sport canin ou activité : obéissance pour deux et canapé pour l'autre !


Revenir en haut Aller en bas

Re: Etude de cas d'agression offensive

Message  Positive le Ven 02 Mai 2014, 19:33

Ma propre mère vient de me donner une piste... Et je me sens bien bête de ne pas y avoir pensé, moi qui prône toujours l'exploration des pistes physiologiques avant celle des pistes purement comportementales ! Elle m'a suggéré une possible montée d'hormones liée à la puberté et... je me suis souvenue que contrairement à ce que j'avais compris lors du premier entretien téléphonique, la chienne n'était pas stérilisée... Or, même si ça se rencontre plus souvent chez les CL High Content (= à haut contenu de sang de loup), j'ai déjà lu le témoignage de proprios de CL européens dont le chien avait manifesté ce qu'on appelle le Winter Wolf Syndrome, à savoir une agressivité qui survient de façon marquée et soudaine en période de repro. Conclusion : il faut que je demande à ce monsieur quand sa chienne a eu ses premières chaleurs et si ça coïncide avec l'incident.

Positive
Membre
Membre

Féminin Bélier
Messages postés : 3959
Date d'inscription : 10/11/2010
Age : 40
Localisation : PACA - France
Mon chien : Berger Hollandais et Saarloos
Sport canin ou activité : Consultant Nutrition et Comportement Canins, Mondioring


http://azurdog.jimdo.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Etude de cas d'agression offensive

Message  chloé83 le Ven 02 Mai 2014, 22:02

juste une question idiote, il a pas voulu "trop"la sociabiliser quand elle était chiot et par là "forcer" le contact ?

chloé83
Membre
Membre

Féminin Verseau
Messages postés : 1696
Date d'inscription : 07/12/2008
Age : 56
Localisation : mons var 83
Mon chien : chloé, théo argos idyllle

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum