Liens commerciaux
Derniers sujets
» Ma meute, baignade, balade ...
par ELITEMICHEL Aujourd'hui à 09:36

» Acquisition (ou reve) d'un bobox
par leturlupin Aujourd'hui à 09:35

» London, notre boxer
par FantoNco Aujourd'hui à 09:29

» Experimentations sur des chiens la face cachée du téléthon
par Educalins Aujourd'hui à 09:18

» Kira une suisse en Normandie !
par Dowrine Aujourd'hui à 00:47

» Styx et sa shet
par Styx Aujourd'hui à 00:16

» qui connait la méthode a Dédé ?
par -Élo- Hier à 22:29

» Syska SHETLAND
par Gibelotte Hier à 21:41

» clean & steam de Rowenta : vous connaissez ?
par chyrianne Hier à 21:30

» Mapple Illuyankas, berger australien
par Gibelotte Hier à 21:24

» Balade avec chiens près de Reims
par L'Oncle SAM Hier à 20:30

» Un nouveau venu
par L'Oncle SAM Hier à 20:17

Statistiques
Nous avons 25173 membres enregistrés
L'utilisateur enregistré le plus récent est Santacroce

Nos membres ont posté un total de 1406027 messages dans 56976 sujets



Les posteurs les plus actifs de la semaine
Styx
 
Educalins
 
Thomas77100
 
FantoNco
 
Dowrine
 
Ordana
 
Lilie
 
ELITEMICHEL
 
tam
 

Publicités

Concours d'ecriture le vote

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Quel sera (seront) votre (vos) texte(s) préféré(s) ?

4% 4% 
[ 3 ]
6% 6% 
[ 5 ]
4% 4% 
[ 3 ]
16% 16% 
[ 12 ]
3% 3% 
[ 2 ]
18% 18% 
[ 14 ]
4% 4% 
[ 3 ]
3% 3% 
[ 2 ]
3% 3% 
[ 2 ]
10% 10% 
[ 8 ]
8% 8% 
[ 6 ]
6% 6% 
[ 5 ]
8% 8% 
[ 6 ]
7% 7% 
[ 6 ]
 
Total des votes : 77

Concours d'ecriture le vote

Message  chris53 le Lun 02 Sep 2013, 16:13

Texte 1

Aaaah vous voila !!!
Vraiment vous arrivez a brule pourpoint.

Faut que j'vous parle
Mais non ça ne sera pas pour vous raconter les ragots du coin ni des billevesées de bas niveau.

Comme vous le savez je suis un peu iconoclaste,toutes ces traditions me gavent et n'ont que peu d’intérêts a mes yeux mais bon c'est Noël
je suis seul et eux aussi le sont
Eux ?
bein oui eux,un couple de vieux bourges décrépis
Pourquoi c'est moi qu'ils ont invités d'abord ?
j'leur ai fait quoi ?
Ils ont besoin d'un bouffon pour égayer leur morne existence ?

M'enfin bon ça sera toujours un repas a l’œil et puis vu le luxe et le raffinement je ne risque pas de manger Mac (cra)DO

Ah oui j'oubliais ils ont un cabot,un sale roquet prénommé Alambic
Alambic et pourquoi pas chaudière pendant qu'on y est !!!

J'arrive donc a l'heure prévu au Manoir

Un mot est affiché

"Nous avons du partir en urgence,entrez tout est prêt
bon appétit et joyeux noël "

Bon j'aurai pas a me supporter les vieux et j'pourrais m'en foutre plein derrière la cravate (qui commence d'ailleurs sérieusement a m'agacer)
j'entre donc a pas compté
d'où qu'il est ce satané cabot ?
d'habitude derrière sa grille il me montre les chicots en grognant comme un débile
j'ai pas envie de lui servir de gigot moi a cet affreux (c'est sur que vu sa tronche de glande séborrhée ses parents ont du abuser d'aphrodisiaques )

j'ai rien bu hein,j'vous jure j'suis sobre mais ce truc a poil il m'a causé

je sais que vous allez me prendre pour un dingue mais j'vous jure qu'il cause

A peine entré j'entends

:"Salut tête d'occiput !!!!"

après avoir regardé a droite a gauche et sans faire d'anthropomorphisme aucun je suis obligé de reconnaitre que ce couillon m'a adressé la parole

:"tete d'occiput ? j't'ai d'ja parlé de ta mère toi ?"

:"Moi Monsieur j'ai fait parti de l'attelage d'un des plus grands mushers du grand nord canadien"

je préfère cesser là ce dialogue (m'en fout moi de jack london et puis j'ai les crocs,la maitresse de maison est parait il un cordon bleu)

des toasts au caviar et au foie gras m'attendent sur une table dressée comme dans l'un des plus grands palace

Dans le four une dinde ne demande plus qu'a être découpée

:"Donnes m'en une cuisse,de toute façon tu ne mangeras pas la dinde entière" m'interpella l'ignoble !!!!

:"non même pas en rêve,des croquettes tu n'aura rien d'autre"

:"je me sens faible" me dit il en feignant de s'effondrer

:" je ne ferai preuve d'aucune sensiblerie,ce n'est pas a un vieux singe qu'on apprend a faire une grimace"

:"il est bientôt minuit,je vais me transformer en Gremlins" me dit il !!!!

:"raison de plus de ne pas te nourrir mais avec tes pattes qui font autant de bruit que des injecteurs mal huilés j'ai le temps de prendre un peu d'avance" lui rétorquai je !!!

je finissais alors mon repas

:"Tu es un être égocentrique et égoïste" m'envoya t'il dans les gencives alors que j'atteignais le perron de la somptueuse demeure

:"et toi une tronche d'hypophyse,salut mon pote"

Sacré Noël !!!!

bon j'vous laisse j'ai rendez vous avec mon psy !!!!
Texte 2

2 mois,2 mois,2 mois

Courte vie non ?

2 mois et déjà presque déjà plus là

je suis né (parmi 5 frères et sœurs) dans le garage,derrière l'alambic entre la caisse d'injecteurs et le carton de pourpoints d'époque

On pourra pas dire que not'naisseur aura fait preuve d'anthropomorphisme ni de sensiblerie
nous sommes nés 7 mois après nos ainés
devaient être bons les aphrodisiaques

je suis le dernier,le rachitique,celui dont personne ne veut
je suis maigre,ma peau craquelée par un dysfonctionnement des glandes séborrhées (ou sébacées) me fait souffrir et mon manque d'énergie signe un mauvais fonctionnement de mon hypophyse (une espèce de glande dans ma tête sous mon occiput)

ah faut vous dire que mon naisseur,ce bouffon aussi iconoclaste et égocentrique soit il a quand même fait venir le véto (spécialiste du sport et musher a ses heures)

si j'en suis là c'est que cet égoïste n'a pas daigné tester mes parents (bein voui c'est cher)

allez j’arrête mes billevesées,il est l'heure
l'heure de tirer ma révérence

signé : un chiot sans nom
Texte 3

   
Salut les gens

   Injecteur,injecteur est ce que j'ai une tête d'injecteur

   Injecteur Del Iconoclaste vous parlez d'un nom vous !!!!
   et pourquoi pas Imbecile du Sombre crétin pendant qu'on y est

   J'sais bien que mon maitre est garagiste mais c'est quand même pas une raison
   enfin bon avec la mixture qui sort de son alambic doit avoir l'hypophyse bien amoché le gars

   Je suis de la race des Husky de Siberie,ceux qui ont accompagnés les plus grand mushers au travers du grand nord

   Je ne raconte pas de billevesées,ma mère a un trou juste au niveau de l'occiput
   vestige d'une bagarre a l'attelage,le conducteur est arrivé a brule pourpoint
   j'ai bien failli ne pas voir le jour

   Mon père est un vieux a qui il a fallu pas mal d'aphrodisiaques pour réussir le devoir conjugal

   je vis au sein d'une famille composée de 4 personne

   -Madame et son anthropomorphisme (elle a pas encore compris que j'etais un chien mais au moins avec elle suffit d'un air a faire fondre un iceberg et elle cède )

   -Monsieur a qui on a jamais appris le mot sensiblerie (avec lui jamais un écart vais me plaindre a la SPH moi  )

   -Un ado,bouffon égocentrique a la gueule (Oooops)
   bouffée par l’acné (même ses glandes séborrhées l'aime pas le pauvre  )

   -Une ado sympa mais un peu égoïste

   Vous parlez d'une vie vous  

   Bon allez m'en vais visité le Canifourum a la recherche d'une amoureuse
   j'oubliai je suis lofté comme même  
   A la revoyure les gens
Texte 4

FALLAIT PAS LA SNIFER....

Chriss, fallait les avaler les pilules pas les snifer.
Bon, faites chauffer les injecteurs, faut l'emmener aux urgences.
3h d'attente plus tard, au milieu des cris et pleurs, à coté d'un ado ayant pour distraction de résoudre ses problèmes de sébohrée en se vidant les points noirs... Glups.
L'envie égoïste d'une cigarette devient tellement pressante que j'envisage de planter la, sans autre manière, notre modérateur préféré.
Arrive à brule-pourpoint, le médecin surement membre de la ligue anti-tabac qui regarde mon paquet trituré avec dégout... tant pis !
J'explique  donc à cet homme de sciences que je crains que la pilule n'est finie sa route ailleurs que dans l'estomac. Il tente de questionner notre casque d'or mais celui çi a autant  de réponses qu'un poivrot ayant cuver tout l'alambic... C'est pas gagné.
Froncement de sourcil de notre homme de science, fier, rigide et égocentrique prenant la pose de l'intense réflexion et hop direction la radiologie. On avance...
Verdict une heure  plus tard, la malheureuse s'est logée dans l'hypophise. C'est grave docteur  ???
Le médecin, sans billevisées, déclare qu'il nous reste deux choix :
Attendre que pillule se dissolve en croisant les doigts qu'elle n'altère pas la glande ou opérer en passant par l'occiput et sous le cerveau. J'en reste sur le cul...
Je lui explique qu'on y tient à notre modérateur et qu'on aimerait bien le retrouver intact (dans la mesure du possible vu l'état d'origine).
- "Modérateur de quoi " me répond le brave docteur.
- "Bah un modérateur d'un forum de chien " lui répond-je.
- Forum de chien de quelle race ? Me demande t-il ?
- "Bah de toutes les races, ca parle de LOF, de non-LOF, de protection animale selon la sensiblerie de chacun, on y trouve éleveurs et éducateurs et même des mushers iconoclastes qui nous font partager la création de leur race non-lof et de ses évolutions, .... ou plus léger,  des blagues ou des échanges de recettes de rhum aphrodisiaques"
- Mais il y fait votre modérateur ?
-"Bah il chasse le troll, régule les bouffons, fait le ménage, ferme les portes le soir..."
- "Et c'est important ? "
- " un peu oui et puis, on l'aime bien, il fait partie des meubles."
- " Bon et bien, on va l'opérer, le neurologue va arriver. Vous inquiétez pas, il est tres doué."
-"Je vous fais confiance, docteur, "
-"Merci, vous devriez repartir, on va le sédater avant qu'il finisse par renifler le cul des infirmières. Il aboie un peu fort non ?
-" Bah, il élève des dogues, il les imite bien non ? C'est sa lutte personnelle contre l'anthropomorphisme, il se transforme en chien au point de se mettre à quatre pattes comme eux parfois pour les nourrir et c'est pas un symptôme de la pilule, rassurez vous (ou pas) ! "
- " Euh oui assurément... Coucher le monsieur, coucher ! Il mord pas dites ? "
-" Non, non, il est très gentil... Je vous le laisse hein ?  Bonne nuit, docteur. "
-"Bonne nuit madame"
- "Ah dites, docteur, pendant que j'y pense, je peux récupérer le truc en poil rouge qu'il porte autour du cou, il en a pas besoin içi non ?
-" euh oui bien sur.  Au revoir......."
Texte 5

Mais qu’a-t-il mis dans son alambic ?
Son hypophyse a peut-être un problème ou alors son aphrodisiaque est frelaté…
Tellement d’hypothèses qui pourraient tenir la route pour expliquer son comportement.
On pourrait penser que ses glandes séborrhées sont remontées jusque dans son occiput ce qui fait que son anthropomorphisme s’est surdéveloppé.

En plus, en bon égoïste égocentrique qu’il est, il devient iconoclaste.
Même ses rêves de devenir musher il les a oubliés.

Que de billevesées dans son esprit et plus une once de sensiblerie dans cet humain.

Mais pourquoi ce bouffon habillé d’un pourpoint a posé des injecteurs d’avion au milieu de mon salon ?!?
Texte 6

Elle s'assied là. Elle pose son sac à main par terre. Un sac fatiguée qui a trop servi.
Elle enlève son manteau. Un Pourpoint vert bouteille doublé d'une fourrure noire. Un manteau qui a peut être été joli.

Elle porte une robe en laine gris foncé. Des botte trop courte, façon mexicaine d'un magasin d'usine de Lyon. Une montre trop grande et une alliance autour du cou. Une bague recyclée en pendentif, une égoïste promesse devenu souvenir

Elle me cherche du regard et s'étonne de mon absence. Puis enfin elle m'aperçoit et sourit, puis elle se baisse, prend son téléphone portable de son sac et l'éteint. Au cas où.. Au cas où il sonnerait.

Puis elle de redresse, elle arrange son bonnet comme on remet de l'ordre dans la meut d'un Musher. Un léger mouvement de la tête est la survivance de l'époque où trop de cheveux encombraient la nuque, les épaules, les yeux même. Ce mouvement là parle mieux de résistance que tout les efforts qui tendraient à masquer la maladie.

Elle entend les mots mais pour elle tout cela n'est que Billevesées et bagatelle. Pour se distraire, elle se les épelle dans sa tête. Elle compte sur ses doigts les syllabes,les additionne et les réduit pour que le résultat ne dépasse pas neuf. Elle attribue ensuite à chaque chiffre une signification pas besoin d'aller très loin:

si ça fait un, il lui reste un mois,deux,deux mois etc. sachant que neuf est le maximum. Neuf mois. Un sursis qui en d'autre temps sonnait comme la plus jolie des délivrance.

Oc-ci-put ,Hy-po-physe ,hé-pa-tite Bingo neuf mois! Une Encéphalopathie hépatique disait le médecin.

Elle compte. Et me regarde, je viens que pour elle. Elle est ma patiente, et non plus sa patiente. Un jour elle a réalisé qu'elle se détendait quand j'étais là. Qu'elle ne s'opposait plus à tout systématiquement. Qu'elle acceptait de réfléchir avant de dire: «Non, j'en ai assez,je suis fatiguée, c'est le traitement et tout ses Injection qui me tue, pas la maladie.»

Nous avions un code. Je la laissais s'installer, puis doucement j'allais vers elle. Ma tête allait chercher sa main, et je provoquais la caresse en bougeant. Je sentais ses doigts s'ouvrir.

Au fil des rendez-vous, le poing fermé est devenue paume ronde. Je craignais sa confiance. Elle n'a jamais demandé comment je m'appelais mais moi je connaissais son prénom.

Elle racontait de plus en plus. Non pas à lui mais à moi . Le tutoiement était alors permis,évident : « Tu sais ce mois-ci j'aurais voulu que tout se termine, je n'est plus envie de lutter les médecin mon passer à l'alambic mais rien. Mes enfants ne comprennent rien,la sensiblerie était l'aspect négatif des sentiments lié a leur l'égo et se sujet était devenue tabou.
Après tout ils ont leur vie. Ils me parlent de volonté, d'avenir, d'amour encore possible, de voyage.. Mais moi je sais. Et toi aussi tu sais.»

Faire de moi celui qui sait. Mieux, faire de moi celui qui comprend et qui ne sera pas triste. Elle sait que après elle ma vie, ma vie continuera. Elle sait que je l'oublierai. Qu'elle ne sera plus que se parfum trop sucré qui venait camoufler l'odeur de la mort en marche.

Parfois elle me parle de mon regarde.

Je n'ai pas besoin d'êtres dans la même pièce qu'elle pour savoir ce qu'elle fait. Je la devine. Mon instinct lui est dévolu.

Par exemple je sais que lorsqu'elle est dans la salle d'attente elle ouvre un magazine qui parle de mode, des gens qui la font et la défont. Qu'elle lira sans malice les malheurs de cette jeune femme qui ne sais plus gérer tant de beauté à part en se donnant comme objet aphrodisiaque pour d'égocentrique Anthropomorphe mâle en rûte ne préfèrent que l'ivresse d'une nuit..

Elle se dira en ajustant son bonnet que c'est vrais, ca ne doit pas être facile.
Qu'elle décortiquera les recettes de cuisine en faisant l'inventaire des ingrédients dont elle dispose pour les mettre en œuvre ce soir. Demain est loin.

Elle s'en remettra à l'horoscope du moi dernier. Je sais tout ca.

Je sais aussi qu'elle refuse systématiquement le taxi-ambulance auquel elle a le droit. Elle préfère marcher jusqu'à la station de métro.

L'hiver personne ne s'étonne de son bonnet. Au printemps, elle espère mettre un foulard. Elle ne connaissait pas les glandes séborrhée et autre cheveux gras car elle n'avait plus de cheveux.

Je ne suis là que pour être l'oreille de celui qui soigne mais qui elle ne croit plus. Le boufon ''nom qu'elle donne à son psy'' note scrupuleusement les confidence qu'elle me fait. Ajuste le protocole en fonction de la fatigue qu'elle décrit.

Il saura grâce à moi quand il faudra arrêter de se battre. D'autre guerriers attendent que se libère l'appareil de radiographie.

l'Hiver se passe, de caresse en confidence, de bonnet de laine en bibi de coton, de veine fatiguées en cathéter tout neuf.

Ce jour-là , elle portait une veste à rayures et un pantalon. Le sac, le portable, le bonnet. Elle s'est adressée à moi, comme toujours : «Voila j'ai reçu les résultat je n'est rien dit à mes enfants. Je suis foutue. Et tu sais quoi ? Je ne suis même pas désespérée. Un peut triste seulement quand je pense que je ne connaîtrai pas mon petit-fils qui doit naître avant l'été, mais c'est la vie .

Ne sois pas triste toi. Ne me regarde pas comme ca.»

Lui, il n'a rien dit, rien noté. A croisé les mains, décroisé les jambes, s'est levé, s'est rassis.

Trois semaine plus tard, il ma emmené au cimetière, je suis resté à l'extérieure. De l'autre coté de la grille. J'ai enfin vue les enfants de celle qui restera ma patiente, sa belle-fille enceinte, quelque amis.

Un petit garçon était là, un de ses neveux peut être. Il jouait dans une allée loin du cortège sombre. Tout à coup, il m'a vue. Il a couru vers moi, heureux sans doute d'échapper à cette cérémonie sans bougies ni cadeaux.

Je l'entends crier en direction de l'attroupement des endeuillés comme un iconoclaste ne connaissant pas le rituel du silence macabre:

« Hé, regardez !le chien! On dirait qu'il pleure! »
Texte 7

Cela se passe en Tchecoslovaquie, normal!
dans les années cinquantes, logique aussi
un paysan, qui passait plus de temps autour de son Alambic que dans ses champs,

Décida ,un matin,de creer une nouvelle race de chiens,qui arrondirait ces fins de deux jours, ben vi l'alcool ca coute cher on tient pas le mois!

ses potes mushers,lui ayant parlé de croisements de chiens avec des loups,en ce grattant l'occiput,l'idée lui vint,pourpoint,faire comme les autres,de donner au monde un chien , "Le" chien!!!

il le voulait, egocentrique,,egoiste,un chien qui ne ferait jamais preuve de sensiblerie
mais helas mené par son hypophyse,et son effet aphrodisiaque !

bien des essais,des echecs,l'antropomorphisme qui guidait ces recherches ,ne deboucha sur rien,
sauf a lui déglinguer, les glandes séborrées !

il abandonna donc ces billeveées
la race ingrate ,qu'il laissa au monde!

pour retourner vers une autre passion,la mécanique,
transformer un carburateur ,en injecteur,

quel bouffon!!
Texte 8

Le carton s’ouvre sur le visage d’un garçon aux cheveux brulés, au pourpoint troué, il a l’air d’un bouffon. La glande séborrhée aussi active que les injecteurs et l’alambic qui nous entourent. Je frétille quand même de la queue pour qu’il me sorte enfin de ce carton. Billevesées. Cet égoïste manque vraiment de sensiblerie. Que va-t-il faire de moi ? Un aphrodisiaque pour suppléer son hypophyse défectueuse ? Pourquoi ne suis-je pas tombé entre les mains d’un musher ? Je suis croisé Husky après tout. Héritage de maman. Ou plutôt de ses maîtres et leur anthropomorphisme. Ces égocentriques tenaient à ce que leur chienne connaisse les joies de la maternité. Et leur iconoclaste de voisin qui leur avait conseillé un bon coup de gourdin au niveau de l’occiput à notre naissance… ça m’aurait évité se subir la connerie humaine !
Texte 9

Salut, moi c'est "Ico" de mon vrai nom Iconoclaste ! Mes maîtres disent que c'est plus court, que sa sonne mieux.

Je tiens ce drôle de nom des bêtises que j'ai faites lorsque j'étais chiot. Ce qui m'a d'ailleurs conduit à dormir plusieurs fois au sous sol, près de l'alambic et des vélos, entre les durites, injecteurs, cylindres et autres pièces moteur.
Quel fouillis là bas ! Un jour en fouinant sur l'établi, je me suis pris une clé de 12 sur mon occiput, ouïe !
Et que de billevesées qu'ils ont débités lorsque je  m'en suis pris au pourpoint qui me semblait pourtant bien douillet ... quels égoïstes !

A côté de ça mes maîtres savent aussi faire preuve de sensiblerie, il suffit pour ça de les regarder avec un air tout doux, de pencher un poil la tête sur le côté et hop, ils me passent tout !

Lui, semble avoir un problème d'hypophyse et de glande séborrhée, il a une gueule (oui je sais chez les humains c'est une figure mais la ...) à faire rire un bouffon.
Quand à elle, pour dormir avec lui, elle doit de choutter aux aphrodisiaques sinon ce n'est pas possible. Elle est quand même plus attirante malgré qu'elle soit égocentrique et qu'elle souffre d'anthropomorphisme ! si si regardez vous comprendrez

http://www.dailymotion.com/video/xcg8eo_le-chien-qui-dit-i-love-you_animals


Et dire que tous mes frangins sont tombés sur des musher ! vraiment, j'ai la poisse
Texte 10


Il était jeune. Il avait des rêves, notamment devenir musher. Il croyait en l’avenir, même si son présent lui semblait sombre. Parfois trop sombre. Surtout depuis qu’il était seul. Il ne supportait plus cette solitude et bientôt, c’était sûr, il craquerait. Mais en attendant le bon moment, il voulait rendre un dernier hommage à celui avec qui il avait partagé tant de choses.

Son entourage trouvait qu’il faisait preuve de trop d’anthropomorphisme, on le traitait régulièrement de bouffon égocentrique. Mais il n’en avait cure. Il était bien comme il était, avec sa sensiblerie à la noix et il ne changerait pour rien au monde. En tout cas pour ce qui est de son caractère, parce que question physique, il aurait fort apprécié que ses glandes sébacées lui foutent la paix.

Il farfouilla dans le fatras de bric-à-brac qui trainait au fond du garage. Il en extirpa un vieux pourpoint, une balle de tennis décolorée, une lampe de chevet dont il ne restait que le pied, un alambic cassé, un cadre de roue avec presque tous ses rayons, une clé dynamométrique, une clé de 32, deux horloges de voitures, un cache-culbuteur, des injecteurs avec encore leurs durites, deux crics sans manivelles. Il regarda le tas d’objets posés à côté de lui et estima qu’il avait tout.

Il commença par fixer les deux crics sur une planche de bois, y attacha le cache-culbuteur à l’aide de rayons, rajouta sur l’avant les deux clés. Il dut ruser pour attacher le pied de lampe au-dessus, et surtout stabiliser le tout avant d’ajouter l’alambic. Il inséra un injecteur à l’arrière du cache et y fixa une durite. Il rigidifia le tout avec un autre rayon. Il planta la balle de tennis sur un 4ème rayon et la fixa sur la pointe de l’alambic. Il renonça à utiliser les horloges ne voyant pas comment les relier au reste. Il découpa deux ovales et deux ronds dans le pourpoint, colla les ronds sur l’avant de l’alambic et laissa pendre les ovales sur chaque côté de l’arrière de l’alambic qui pour lui représentait l’occiput.

Il recula pour admirer son œuvre. Il pouvait être fier de lui, le résultat était exactement ce qu’il voulait. Il attrapa son montage et sortit du garage, fier comme un paon.

Sa mère était sur le pas de la porte. Quand elle le vit, elle interpela son père.

- Non, mais regarde ce que ton égoïste de fils à fait ! Prendre des pièces dans ton stock sans demander et pour en faire quoi en plus ? Une chose immonde qui ressemble à son stupide cabot. C’est clair qu’il a abusé des aphrodisiaques pour l’avoir autant aimé celui-là.

Il ne répondit pas, il avait l’habitude des insultes, les plus courantes comme les plus imaginatives. Il s’était même déjà fait traité d’iconoclaste. Il avait répondu simplement à la personne en disant que ce genre de billevesées ne l’intéressait guère. Et que dans le cas de son interlocuteur, il lui recommandait fortement l’achat d’un dictionnaire, il pourrait ainsi cultiver son hypophyse et utiliser ses insultes correctement.

Il avança jusqu’à la tombe de son fidèle compagnon et y déposa délicatement la statue.
- Au revoir mon chien.
Texte 11

Y a ces drôles de bouffons pleins de sensiblerie
Qui disent vous aimer
Et qui vous prennent pour des mômes ou des poupées
Y a ceux qui hissent l'anthropomorphism(e)' en dogme
Qui se prenn(ent)' pour vos Dieux, qui vous prenn(ent)' pour des Hommes

Mais moi je n'suis qu'Humain, tout comme tu n'es que Chien
Nous avons nos faiblesses
Nous avons nos élans, nous avons nos instincts
Et entre nous, Musher, il y a de la tendresse
Quand tu poses ta tête dans ma vieille main

Moi j'aime ton amour, je suis égocentrique
Toi tu me trouves beau
Alors que je ne suis qu'un pauvre iconoclaste
Au pourpoint rapiécé, à l'halein(e)' d'alambic
Et que tous mes semblables m'ont tourné le dos

On me dit égoïste, on a raison d'ailleurs
Toi Musher, tu t'en fous
Toutes les nuits c'est toi qui t'endors à mes pieds
Toi que berce le flot des billevesées d'un fou
Véhicule fantôme en panne d'injecteurs

J'ai été réveillé par un froid sidéral
Au milieu de la nuit
Ados poltrons trahis par leurs gland(es)' séborrhées
Ils avaient disparu avant de t'emporter
Je t'ai trouvé plus loin étendu sur les dalles

Je hurle ma détresse entre mes dents qui claquent
Un trou dans l'occiput
Paraît qu'c'est l'hypophyse, ça fait aphrodisiaque
ça se vend bien aux mecs qu'ont des problèmes de rut
Je te jure, Musher, je les retrouverai,

Ces fils de pute.
Texte 12

Ce n'est pas la douleur lancinante dans son crâne qui le réveilla, mais plutôt cet affreux goût de bile au fond de la gorge. Merde, encore une se dit-il, encore une putain de cuite !


Et puis ; parce qu' il avait hurlé cette frustration dans sa tête il eu l'impression que son occiput allait exploser, il senti son corps et son âme se déchirer. Dans le même temps en un hoquet répugnant il se déversa en un grand jet fielleux sur le sol, éclaboussant son pourpoint de nouvelles taches immondes.


Putain, encore une cuite, encore un soir où il n'avait pas réussi à rejoindre son lit. Encore un soir où il n'avait pas pu se résoudre à se coucher près de ce corps qu'il ne désirait plus, ce corps devenu avachi et triste par la rancœur, et qu'il haïssait de toutes les fibres de son être, ce corps qu'aucun aphrodisiaque ne pourrait l'aider à toucher.


Avant, dans cet avant lointain où il était autre chose qu'un alambic sur patte, dans ce passé lointain où il était respecté des hommes, il l'avait éperdument aimé, aimé comme un fou, à s'en faire péter les glandes séborrhées, aimé avec grâce et sensiblerie.


Être tombé si bas, si bas et si vite était presque une joie pour cet égocentrique, presque un record qu'il voulait jalousement garder comme un égoïste. Qu'il cultivait même, faisant tout jour après jour pour sombrer.


Il ne se souvenait même plus de cette soirée. Où avait-il été traîné ? Était-il encore passé pour un bouffon , avait-il mendié pour quelques verres au point d'écorcher le peu de dignité qui lui restait. Dans quel bouge minable, dans quel troquet crasseux avait-il échoué ?


Il se releva en vacillant, et l'image lui revint en un éclair en mémoire. Cette image imprégnée à jamais dans sa rétine, cette image qui avait précipité sa chute, sa dégringolade. L'image de son amour se vautrant dans le stupre avec l'autre connard d'iconoclaste. Ce soir là, il avait vu rouge, des milliers d'années de civilisation disparues en quelques secondes et il s'était jeté hurlant comme un animal sur ce grand con et lui avait réellement fracassé le crâne sur le montant du lit.


A présent chancelant dans cette arrière cour miteuse, minable comme sa vie, sale comme son avenir, il avançait à la recherche de sa vieille guimbarde aux injecteurs foutus.


Il aurait tellement aimé avoir le choix. Avoir embrassé son rêve, être parti ailleurs. Quand il était mal, quand l'envie d'en finir était la plus forte, c'est à dire tout le temps maintenant ; il lui suffisait de fermer les yeux pour vivre cet ailleurs, pour vivre cet autre « lui ». Un « lui » qui était resté homme et non épave, qui vivait dans le Nord, le vrai nord. Le Nord où comme musher, libre derrière ses chiens, ivre de la beauté des lieux, il pouvait soigner sa meute et hurler comme eux à la lune. Une autre vie où il aurait pu se sentir animal, sans anthropomorphisme.


Un ailleurs où il aurait pu vivre près de son aimée.


Ce souvenir cuisant le rappela immédiatement à la réalité qui était sienne. Alors il su, il compris qu'elle serait sa sortie. Ni mensonge, ni fariboles ou billevesées. Seulement le geste fou d'un homme brisé. D'un homme qui avait aimé. Jetant un regard au paysage glauque des alentours, il su aussi que c'était l'endroit. Le lieu d'un fait divers sordide. Alors, il sorti son arme, il appuya le canon court du 9 mm contre sa tempe, juste en regard de l'hypophyse et d'une crispation sur la détente, il inonda de nouveau le sol....... délivré.
Texte 13

L'homme marchait entre les rangées d'arbres tristes, sur le chemin qui montait, et roulait tel un ruisseau sur la montagne. La nuit, silencieuse, étincelait de la lumière des étoiles. Cette clarté dessinait des ombres étranges, tels des alambics à la lisière de la forêt. Lentement, d'un trot léger, avançaient, parmi le mystère, le chien et son berger. La lune observait, solennelle, ce couple si bien fait à deux et quatre pattes. Le gardien, chaque matin, quand il montait retrouver ses brebis, levait les yeux et repensait à ses premières années. Il était devenu pâtre avant même que ses glandes sébhorrées ne se manifestent. Ce métier avait été pour lui le moyen d'échapper à un père iconoclaste à l'hypophyse défaillant, qui avait manqué de le tuer à coups d'injecteurs sur l'occiput. Il avait longtemps hésité, entre muscher et pasteur, les grands espaces lui criant de les rejoindre, vers une solitude aux pouvoirs aphrodisiaques. Et chaque matin, quand, à l'approche du troupeau, son chien dansait d'excitation, tel un bouffon cherchant à arracher un sourire à son maître, il ne regrettait pas son choix. Ces trois entités, chien, berger et troupeau, évoluaient, égoïstes, isolés du reste du monde. D'aucuns avaient traité cet homme d'égocentrique, mais ce n'était là que billevesées. Rien ne pouvait égaler ce doux sentiment de plénitude que le duo éprouvait lorsque, d'un regard ou d'un geste, ils se comprenaient et faisaient avancer le troupeau, toujours plus loin, toujours plus haut. Il ne s'agissait pas là de sensiblerie, mais d'une vision lucide de ce lien indéfectible. Et lorsqu'arrivés au sommet, ils s'asseyaient dans l'herbe, pour regarder les brebis manger, l'homme glissait sa main dans la fourrure de son chien, dans une étreinte rassurante. Alors le berger contait ses rêves à son chien, dans une attitude qui évoquait l'anthropomorphisme. Mais il savait que son chien écoutait, et répondait d'un regard ou d'un geste. Alors il se taisait, et écoutait les sonnailles chanter sous le soleil levant.
Texte 14


J’me lève la bouche pâteuse, je ne sais pas quelle heure il est ni même quelle jours nous sommes, cela fait bien longtemps que ça n’a plus aucune espèce d’importance,  j’ai à peine une vague idée de l’année, on doit approcher de l’hiver 2052.

J’ouvre les yeux et voie dans la pénombre de notre abris de fortune l’amour de ma vie, celle qui ne m’a jamais trahis s’étirée à mes pied, ce n’est qu’une chienne pour beaucoup mais elle est tout pour moi, je lui dois ma vie.

Un vielle alambic récupéré il y a quelques mois sert à faire du tort boyaux efficace, les fruits n’existent plus depuis bien longtemps mais il distille à merveille la cellulose des vieux pneu, le résultat est infâme, le breuvage me mange le cerveau et fait couler mes glandes séborrhées d’un liquide jaunâtre et collant, mais je m’en fiche j’ai enfin de l’alcool pour pouvoir dormir et oublié, quand la nuit est calme, que les rôdeurs sont loin je peut mettre en marche le vieux poste et danser comme un bouffon décérébré.

J’étire mes vieux os fatigués et enfile le pourpoint déchiré, une loque, et un jeans tout neuf récupéré par chance en explorant une bâtisse la veille, ce n’est pas un vol égoïste, son propriétaire était pendu dans le salon, surement par des rôdeurs, il lui manquait une jambe et un feu répandais encore des odeurs nauséabonde dans la pièce. L’occiput de ce malheureux avait été fracassé et son hypophyse prélevé, ainsi que sa glande surrénale très riche en sérotonine que les injecteurs extraient et s’envoient dans leurs veines noueuses, c’est meilleure que tous les aphrodisiaques à ce qu’il parait.

C’est l’heure de manger, il nous reste quelques comprimés de protéine, un peut de calcium et de complément, on fera avec , ma belle me regarde l’air de dire  « il y a quoi au menu ce matin ? » pas grand chose mais c’est tout ce qu’on a à ce mettre sous la dent, je lui donne les derniers comprimés, sans faire d’anthropomorphisme elle a l’air déçue, j’vais tenter de nous trouver de la viande demain, pour l’instant j’entend ces iconoclastes tournés au dehors, ce n’est pas prudent de sortir maintenant.

En attendant qu’ils partent je me sert un verre, la regarde dans les yeux et commence à lui narrer le monde d’avant, des histoires de chiens, de mucher du grand nord, je lui parle pendant des heures elle m’empêche de devenir fou, et égocentrique mais finit les billevesées, quelqu’un se rapproche, je décroche le fusil du mur, il ne reste que deux balles, finit le moment de sensiblerie.

chris53
Membre
Membre

Masculin Sagittaire
Messages postés : 30732
Date d'inscription : 20/05/2007
Age : 43
Localisation : Charentes maritimes
Mon chien : dogues du tibet

Revenir en haut Aller en bas

Re: Concours d'ecriture le vote

Message  adramalech le Lun 02 Sep 2013, 16:26

a voté, mais bravo à tous les participants, c'est varié, inventif, parfois drôle, parfois triste, toujours chouette à lire ! Good ce concours était une bonne idée Smile 

adramalech
Membre
Membre

Féminin Lion
Messages postés : 6017
Date d'inscription : 28/05/2009
Age : 27
Localisation : Yvelines (78)
Mon chien : Jack, croisé Setter irlandais / Asticot
Sport canin ou activité : Education, balades


Revenir en haut Aller en bas

Re: Concours d'ecriture le vote

Message  Yoshi23 le Lun 02 Sep 2013, 17:23

Clair que c'était une bonne idée !

Par contre pour le vote je sais pas qui choisir !

Yoshi23
Membre
Membre

Masculin Capricorne
Messages postés : 3477
Date d'inscription : 20/02/2013
Age : 30

Revenir en haut Aller en bas

Re: Concours d'ecriture le vote

Message  fala le Lun 02 Sep 2013, 17:34

coche les tous Yoshi Laughing 

a voté.

fala
Membre
Membre

Féminin Scorpion
Messages postés : 3017
Date d'inscription : 30/11/2012
Age : 30
Localisation : Toulouse (St-O)
Mon chien : Simoun (kangourou) et B... (AA)
Sport canin ou activité : agility


Revenir en haut Aller en bas

Re: Concours d'ecriture le vote

Message  cilou511 le Lun 02 Sep 2013, 18:21

Pfff moi non plus je ne sais pas No 

cilou511
Membre
Membre

Féminin Scorpion
Messages postés : 1574
Date d'inscription : 07/08/2010
Age : 29
Localisation : Clermont-Ferrand
Mon chien : Bob, berger australien et Kholm, laïka de Yakoutie
Sport canin ou activité : Rando


http://plume-clandestine.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Concours d'ecriture le vote

Message  adramalech le Lun 02 Sep 2013, 18:26

(on peut faire plusieurs choix ! Good sinon j'aurais été dans la panade aussi Smile  )

adramalech
Membre
Membre

Féminin Lion
Messages postés : 6017
Date d'inscription : 28/05/2009
Age : 27
Localisation : Yvelines (78)
Mon chien : Jack, croisé Setter irlandais / Asticot
Sport canin ou activité : Education, balades


Revenir en haut Aller en bas

Re: Concours d'ecriture le vote

Message  Yoshi23 le Lun 02 Sep 2013, 18:33

yep je l'ai vu après pas besoin de choisir si on a un doute, c'est de suite plus facile ^^

Yoshi23
Membre
Membre

Masculin Capricorne
Messages postés : 3477
Date d'inscription : 20/02/2013
Age : 30

Revenir en haut Aller en bas

Re: Concours d'ecriture le vote

Message  Verinne le Lun 02 Sep 2013, 19:00

Heureusement qu'on peut en choisir plusieurs Mdr 
C'est vrai qu'il y a de la diversité Good 
Bravo A tous les participants !

Verinne
Membre
Membre

Féminin Sagittaire
Messages postés : 952
Date d'inscription : 24/06/2012
Age : 19
Localisation : Somme Vesle et Reims
Mon chien : Verinne, Braque de Weimar LOF et Ink, Malinois LOF
Sport canin ou activité : Ronflette pour la Vieille et éducation du Rat <3


Revenir en haut Aller en bas

Re: Concours d'ecriture le vote

Message  chris53 le Lun 02 Sep 2013, 19:55

Voté également
1 vote par texte j'me suis pas mouillé lol

chris53
Membre
Membre

Masculin Sagittaire
Messages postés : 30732
Date d'inscription : 20/05/2007
Age : 43
Localisation : Charentes maritimes
Mon chien : dogues du tibet

Revenir en haut Aller en bas

Re: Concours d'ecriture le vote

Message  Demon et co le Mar 03 Sep 2013, 15:50

Il a même pas dit jusqu'à quand on pouvait voter ... pas bien !Laughing 

Demon et co
Membre
Membre

Féminin Bélier
Messages postés : 1684
Date d'inscription : 30/06/2009
Age : 43

Revenir en haut Aller en bas

Re: Concours d'ecriture le vote

Message  Câline*Guess le Jeu 05 Sep 2013, 22:54

Ha Chriss c'est toi ! je me suis dit tiens c'est bizarre j'ai un vote Mdr 
A voté !!! (mais pas pour moi) par contre j'ai pas fait gaffe qu'on pouvait voté pour plusieurs texte !!!

Câline*Guess
Membre
Membre

Féminin Capricorne
Messages postés : 933
Date d'inscription : 08/01/2013
Age : 33
Localisation : Aveyron 12
Mon chien : Câline boderXlabrador, Guess berger australien
Sport canin ou activité : agility


Revenir en haut Aller en bas

Re: Concours d'ecriture le vote

Message  chris53 le Sam 07 Sep 2013, 14:01

Demon et co a écrit:Il a même pas dit jusqu'à quand on pouvait voter ... pas bien !Laughing 
Oooops on dira jusqu'au 15 Septembre Mdr 

chris53
Membre
Membre

Masculin Sagittaire
Messages postés : 30732
Date d'inscription : 20/05/2007
Age : 43
Localisation : Charentes maritimes
Mon chien : dogues du tibet

Revenir en haut Aller en bas

Re: Concours d'ecriture le vote

Message  mayeliss le Sam 07 Sep 2013, 14:24

Bravo a tous......

mayeliss
Membre
Membre

Féminin Bélier
Messages postés : 1835
Date d'inscription : 02/07/2011
Age : 36
Localisation : Saint germain l'herm (63)
Mon chien : Malamutes (Fenryl, Gaia, Foxy, Leeloo)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Concours d'ecriture le vote

Message  Marvyn le Dim 08 Sep 2013, 19:15

chris53 a écrit:
Demon et co a écrit:Il a même pas dit jusqu'à quand on pouvait voter ... pas bien !Laughing 
Oooops on dira jusqu'au 15 Septembre Mdr 
ha oui le 15 septembre quand même ça fait beaucoup Mdr 

Marvyn
Membre
Membre

Masculin Bélier
Messages postés : 3202
Date d'inscription : 10/03/2013
Age : 18
Localisation : BZH
Mon chien : Ussilia 11 ans
Sport canin ou activité : canincross,Dogfrisbee,Bénévole en club et enquiquineur pro de vieux du canifofo


Revenir en haut Aller en bas

Re: Concours d'ecriture le vote

Message  Marie73 le Dim 08 Sep 2013, 19:20

A voté Smile 

Marie73
Membre
Membre

Féminin Sagittaire
Messages postés : 1327
Date d'inscription : 06/03/2012
Age : 27
Localisation : Savoie
Mon chien : Virgule, border collie de 2 ans
Sport canin ou activité : balades, club canin


Revenir en haut Aller en bas

Re: Concours d'ecriture le vote

Message  chris53 le Mar 10 Sep 2013, 23:30

On oublie pas de voter Smile 

chris53
Membre
Membre

Masculin Sagittaire
Messages postés : 30732
Date d'inscription : 20/05/2007
Age : 43
Localisation : Charentes maritimes
Mon chien : dogues du tibet

Revenir en haut Aller en bas

Re: Concours d'ecriture le vote

Message  Marvyn le Dim 15 Sep 2013, 12:43

ça s’arrête le 15 mais a quelle heur ?

Marvyn
Membre
Membre

Masculin Bélier
Messages postés : 3202
Date d'inscription : 10/03/2013
Age : 18
Localisation : BZH
Mon chien : Ussilia 11 ans
Sport canin ou activité : canincross,Dogfrisbee,Bénévole en club et enquiquineur pro de vieux du canifofo


Revenir en haut Aller en bas

Re: Concours d'ecriture le vote

Message  chris53 le Dim 15 Sep 2013, 12:48

a minuit si je tiens jusqu'a là sinon je verouillerai demain matin en me connectant Mdr 

chris53
Membre
Membre

Masculin Sagittaire
Messages postés : 30732
Date d'inscription : 20/05/2007
Age : 43
Localisation : Charentes maritimes
Mon chien : dogues du tibet

Revenir en haut Aller en bas

Re: Concours d'ecriture le vote

Message  audrey25870 le Dim 15 Sep 2013, 17:28

que de belles lectures, ca fait du bien de lire de tels écrits !

pour ma part a voté !

et en plus il est pas encore minuit lol !

audrey25870
Membre
Membre

Féminin Bélier
Messages postés : 106
Date d'inscription : 07/04/2013
Age : 31
Localisation : oise
Mon chien : 1 chat, 2 cobayes et x poissons
Sport canin ou activité : aider les animaux


Revenir en haut Aller en bas

Re: Concours d'ecriture le vote

Message  chris53 le Mer 18 Sep 2013, 18:45

Euuuuh z'auriez pas pu me dire que j'avais du retard !!!! confused 


chris53
Membre
Membre

Masculin Sagittaire
Messages postés : 30732
Date d'inscription : 20/05/2007
Age : 43
Localisation : Charentes maritimes
Mon chien : dogues du tibet

Revenir en haut Aller en bas

Re: Concours d'ecriture le vote

Message  chris53 le Mer 18 Sep 2013, 18:49

And the winner is .......................................Marvyyyyyyyyn Bravo Fete 

chris53
Membre
Membre

Masculin Sagittaire
Messages postés : 30732
Date d'inscription : 20/05/2007
Age : 43
Localisation : Charentes maritimes
Mon chien : dogues du tibet

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum