Liens commerciaux
Statistiques
Nous avons 25198 membres enregistrés
L'utilisateur enregistré le plus récent est Cindymartin2611

Nos membres ont posté un total de 1406763 messages dans 57019 sujets



Les posteurs les plus actifs de la semaine
Savana&edjy
 
Jackson
 
suerte
 
Enitit
 
Dowrine
 
Chabada
 
Educalins
 
Gibelotte
 
Geene
 
tam
 

Publicités

Prévenir l’arthrose

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Prévenir l’arthrose

Message  doudoune le Dim 24 Fév 2008, 03:16

Tout comme nous, nos compagnons sont menacés par l’usure prématurée des cartilages et des os. Cette maladie touche 70 % des chiens de plus de 7 ans. Un peu de prévention permet pourtant de retarder l’affection…


Certes, les molosses, les chiens de grandes races, les labradors, les bergers allemands, les chiens sportifs et ceux qui ont subi un traumatisme ont plus de risques que les autres d’être atteints par l’arthrose. Mais c’est la surcharge pondérale qui reste la principale cause de cette affection. Or plus de 30 % des chiens sont trop gros! Invisible à l’œil nu, l’usure des cartilages se décèle d’abord par des signes de faiblesse de l’animal, provoqués, en partie, par la douleur qui surgit même lors d’une l’arthrose débutante. Soyez donc vigilant si votre chien réduit spontanément ses mouvements, tarde à se lever le matin, rechigne à monter des marches ou à grimper dans la voiture, manque d’entrain en balade, boite par intermittence, refuse parfois d’avancer. Si rien n’est fait pour le soulager, il va devenir irritable, voire agressif.


Combattre la maladie avant son apparition

En la matière, la meilleure protection reste la prévention. Elle doit commencer très tôt, dès le sevrage du chiot à qui l’on donnera une alimentation haut de gamme pour fortifier son squelette. En effet, jusqu’à ce que l’animal ait atteint sa taille adulte, les os ont besoin, entre autres, de calcium et de vitamine D. Par ailleurs, même si vous avez affaire à un jeune chien au tempérament actif et joueur, veillez à ne pas trop solliciter son appareil locomoteur, a fortiori s’il s’agit d’un géant qui multipliera son poids par 70 en dix-huit mois! Dans cette optique, évitez de lui faire grimper des marches à longueur de journée ou de le soumettre à trop d’exercice physique, au rythme trop soutenu. « L’arthrose précoce des sportifs de haut niveau n’est pas réservé aux humains, explique le professeur Dominique Grandjean*, vétérinaire à l’Ecole nationale vétérinaire d’Alfort et vétérinaire en chef de la Brigade de sapeurs-pompiers de Paris, les chiens aussi peuvent en souffrir. »


Arthrose débutante: stabiliser avant tout

Ces précautions lors de la croissance du chien sont d’autant plus nécessaires qu’une fois installées, les lésions de l’arthrose sont irréversibles. Le cartilage ne se reconstitue pas. Heureusement, la médecine vétérinaire a bien progressé dans ce domaine. Plusieurs molécules ont montré leur intérêt, en cas d’arthrose débutante, pour stabiliser la maladie. C’est le cas du chondroïtine sulfate, qui stimule la régénération du cartilage et contribue à la bonne lubrification de l’articulation, et des glycosaminoglycanes (GAG), que l’on trouve notamment dans les moules du pacifique. Les huiles de poissons des mers froides, riches en oméga 3, réduisent l’inflammation, le zinc stoppe l’amplification de la réaction inflammatoire et le manganèse entre dans la composition du cartilage. Enfin, la vitamine E, qui stimule la production des composants du cartilage, possède aussi une action antalgique et antioxydante (qui empêche le vieillissement). Tous ces compléments alimentaires (en vente chez le vétérinaire et en pharmacie, sur prescription) se donnent par cures de trois semaines ou plus. Il faut généralement les mélanger aux pâtées ou aux croquettes. On les trouve aussi dans certains aliments secs spécialisés vendus exclusivement chez les vétos.


Arthrose avancée: rien n’est perdu

Lorsque la douleur est importante à cause du frottement des os au niveau des articulations, le vétérinaire peut proposer un traitement anti-inflammatoire au long court. Il permet de ralentir l’évolution de la maladie tout en offrant à l’animal la possibilité de pratiquer un minimum d’activités. L’acupuncture et l’homéopathie sont aussi des aides utiles, mais certains médicaments très récents, dépourvus d’effets secondaires, sont bien plus efficaces. Pour les chiens souffrant d’une dysplasie de la hanche, ce qui aggrave le problème, il faut parfois opérer. Mais, avant d’en arriver là, vous pouvez aider votre compagnon à supporter les inconvénients de sa maladie en lui offrant un peu plus de confort: rehaussez sa gamelle (posez-la sur une petite
caisse) afin qu’il mange sans avoir à se baisser, placez son couchage loin des courants d’air et mettez-y un coussin très épais pour limiter les raideurs matinales.
* Auteur de « La grande Odyssée, profession: chiens de traîneaux », aux éditions Hachette Jeunesse.
Auteur : Nathalie Szapiro
journaliste

En collaboration avec
Dominique Grandjean, Vétérinaire

doudoune
Membre
Membre

Féminin Poissons
Messages postés : 15460
Date d'inscription : 17/04/2007
Age : 44
Localisation : dordogne
Mon chien : ma labrador que j'aime
Sport canin ou activité : faire des calins toujours des calins


http://pitchounette1372.skyrock.com/

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum