Liens commerciaux
Statistiques
Nous avons 25822 membres enregistrés
L'utilisateur enregistré le plus récent est DiiOo

Nos membres ont posté un total de 1433167 messages dans 57990 sujets



Les posteurs les plus actifs de la semaine
suerte
 
Savana&edjy
 
Minosh
 
Maryne0237
 
leturlupin
 
Hachounet
 
scaramouche
 
Educalins
 
Menza
 
Daerka11
 

Publicités

Les propriétaires d'animaux de compagnie entre bonheurs et contraintes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les propriétaires d'animaux de compagnie entre bonheurs et contraintes

Message  doudoune le Ven 05 Nov 2010, 15:02

Le salon Anim’o ouvre ses portes ce week-end au Parc des Expositions de Belfort-Andelnans. L’occasion d’évoquer ce qu’implique la possession d’un animal de compagnie. Témoignage.



Il est vrai qu’il est difficile de résister au regard des chiots ou des chatons. Mais s’occuper d’un animal de compagnie exige un gros investissement en temps et en argent. « Au début, nous ne voulions pas prendre de chien avant que notre fille aînée ait 12 ans, car c’est elle qui devait s’en occuper, raconte Alexandra Olszewski. Finalement, nous avons rencontré ce chiot qu’une amie nous a présenté, et nous n’avons pas résisté. » C’est ainsi que le teckel E-mail a rejoint la famille Olszewski, après de longues négociations entre les enfants et les parents, et avec le propriétaire de l’appartement familial.

Les premières réjouissances passées, il a fallu commencer l’éducation du chiot. « Le début m’a demandé énormément de temps, explique Alexandra Olszewski. Il fallait le sortir toutes les deux heures, être derrière lui en permanence. Je ne pensais pas que cela serait aussi contraignant. Chaque matin, à 6 h, je sautais dans mes bottes pour aller le promener ! »

Un budget conséquent
Il faut aussi investir dans le matériel de base : collier, laisse, panier, « pour que le chien ait son coin à lui », précise la mère de famille. « Nous avons eu de la chance avec la nourriture, l’éleveur nous a donné quelques rations de croquettes avec le chien quand nous l’avons acheté, c’était toujours ça en moins. » Si ce n’est pas déjà fait, il faut également faire un détour par la clinique vétérinaire pour identifier, pucer, et vacciner l’animal. Ces dépenses représentent environ 400€, qui s’ajoutent au prix du chien.

Annuellement, le budget consacré à un chien dépend de sa taille, il peut aller de 600€ pour un petit chien, à plus de 1 500€ pour les gros, en incluant la nourriture et le vétérinaire. La note peut vite grimper en cas de problèmes de santé et d’intervention chirurgicale.

En dépit de ces servitudes, l’animal de compagnie réjouit bien souvent les propriétaires : il met un peu de couleurs dans le quotidien. : « E-mail est adorable et gentil comme tout. Il joue avec nous tout le temps. Au foot, c’est Zinedine Zidane ! » raconte Aline, la fille aînée de la famille.

Maintenant que le chien est adulte, il s’assagit, la vie redevient plus facile pour les Olszewski : « Il peut rester plus longtemps seul dans la maison, ce qui nous permet de pouvoir faire des choses que la présence d’un chien rend difficile, comme d’aller se promener en ville, raconte la mère de famille. Pour améliorer le contact que nous avons avec le chien, nous voudrions maintenant prendre des cours de dressages. »

La famille a également trouvé un moyen de garde pour les vacances, que le chien passe chez les grands-parents, ou dans une pension. C’est toute une organisation qu’il faut respecter rigoureusement, au risque de se retrouver dépassé par les événements.

Aleth Arrias Camps

LIRE ÉGALEMENT
avatar
doudoune
Membre
Membre

Féminin Poissons
Messages postés : 15460
Date d'inscription : 17/04/2007
Age : 45
Localisation : dordogne
Mon chien : ma labrador que j'aime
Sport canin ou activité : faire des calins toujours des calins


http://pitchounette1372.skyrock.com/

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum